Topsites
Égaré dans ce vaste monde ?

Ici vous trouverez l'ensemble des sujets les lieux, l'histoire et tout ce qui peut être utile au jeu.


 

Partagez | 
 

 Quête 2 ✣ Nuit d'Ivresse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Messages : 205

Date d'inscription : 31/12/2014

PNJ
MessageSujet: Quête 2 ✣ Nuit d'Ivresse   Dim 3 Jan - 21:33

Quête 2 ✣ Nuit d'Ivresse




Premier Cercle de Minas Tirith
Jour d'Orbelain, le 3 du mois de Narwain
La tombée de la nuit


Comme chaque soir, près des grandes portes de la glorieuses cité blanche, de la musique s’élevait de la plus importante taverne de la Cité Blanche, celle du Dragon Farci.

Placée près des grandes portes, cet établissement respectable avait toujours connu une grande affluence. Les visiteurs, les commerçants et les habitants de la cité aimaient venir s’y détendre en toute heure -mais surtout le soir. Il faut dire que la bière y était savoureuse, les serveuses très plaisantes et l’ambiance toujours chaleureuse et réjouissante. Mais la plus grande particularité de cet établissement était son propriétaire : un Nain issu du peuple de Durin. Ce personnage haut en couleur avait, comme tous les Nains, un caractère bien trempé et il n’était pas rare de le voir filer une douloureuse correction aux malotrus qui osaient manquer de respect ses filles ! En dehors de cela, il était toujours avenant et avait le don pour mettre l’ambiance.

En cette soirée d’hiver, nombreux étaient ceux qui s’étaient donné rendez-vous autour d’une bonne bière dans une atmosphère réchauffante et le Dragon Farci était presque plein. Un petit groupe poussait la chansonnette sur une estrade à grand renfort de violons, de flûtes et de timbales, narrant les sombres et désopilantes mésaventures d’un ermite et de son âne, provoquant l’hilarité générale.

Bref, c’était un soir comme un autre à la taverne mais cette sérénité relative ne devait pas durer ! Un homme un peu éméché se releva trop vite, bock en main, pour chanter à tue tête et renversa inopinément sa bière sur la tête d’un homme de la table voisine ! L’indigné se leva en beuglant -tout aussi fin cuit que son camarade qui ne comprenait pas pourquoi son bock était vide, vérifiant s’il était percé ou quoi- et lui fila une droite, envoyant l’autre valdinguer sur une autre table.

Voilà ce qui s’appelle l’étincelle qui met le feu aux poudres ! Le groupe se mit à échanger des coups -plus par plaisir que par réelle colère- et la bagarre se répandit de table en table comme un jeu de quilles ! Le Nain se mit à brailler, laissant son travail derrière le comptoir pour juguler cette hémorragie qui pouvait lui coûter cher, à grand renforts de coups de tête pour les plus récalcitrants; mais le désordre avait pris une telle ampleur qu’il aurait fallu plusieurs Nains pour régler l’affaire.

La plupart des serveuses se mit à l’écart, peu effrayée vu la fréquence de ce genre d’événement, attendant simplement que cela passe ou allant s’occuper à l’arrière boutique. En tous les cas cela semblait amuser beaucoup l’orchestre qui continuait de jouer joyeusement.




HRP

Bienvenue à la Taverne du Dragon Farci ! Vous cherchiez le calme ? Mieux valait prendre une tisane et rester avec mémé à la maison. La bataille d’hommes saouls fait maintenant rage et si ça n’a rien de méchant, vous n’êtes pas à l’abri d’un coup de poing/chaise/bock/morceau de table perdu.

Avant tout, sachez que dans l’enceinte de Minas Tirith, à part les militaires, personne n’est lourdement armé. Car oui, vous êtes dans un environnement de confiance qui est très bien gardé -enfin… normalement. Oubliez donc épées, arcs, arbalètes et haches. Cela dit, il vous est possible d’avoir sur vous une dague ou un couteau.

Théodred :
Envoyé par ton père, tu es en visite diplomatique à la cité.

Théodred, Demenor, Cayla et Oneborn :
Vous profitez d’une soirée pour aller prendre un verre dans la taverne la plus réputée de Minas Tirith.

Eraën :  
Tu avais un rendez-vous dans la taverne avec un homme dans le cadre d’un contrat.


Zone géographique :  
Voici un plan de la cité et votre position exacte est marquée par un point rouge.


Vos lancers de dés :  
Vous êtes libres de participer d’une quelconque façon à la rixe, que vous vous défendiez juste ou multipliez les pains tel Jésus ! Soyez tout de même assez habile pour éviter qu’on ne vous repère comme l’un des instigateur du désordre ou le Nain, qui que vous soyez, vous jettera hors de son établissement.  


Chacun d’entre vous devra lancer les dés suivants :


  • 1 Dé OUI/NON
    Un homme saoul, un bock, un morceau de mobilier, ou même juste de la bière est projeté sur vous, c’est à votre choix.
    OUI : vous esquivez mais c’était moins une !
    NON : vous vous le prenez de plein fouet. Vous le sentez passer mais inutile de courir en Maison de Guérison pour autant.

  • 1 Dé OUI/NON
    Quel que soit le résultat précédent, vous êtes certain d’avoir repéré l’auteur de cette attaque.
    OUI : vous êtes persuadés que l’attaque vient de l’un des joueurs participant à la Quête (on vous laisse choisir qui)
    NON : incontestablement, cette attaque provient d’un homme alcoolisé non loin de vous

  • 2 Dés OUI/NON
    Par jeu, par esprit de vengeance ou quelle que soit votre raison, vous contre-attaquez !
    OUI-OUI : Epic Win - Votre action a de la classe et vous touchez au but,
    OUI-NON : Espérons que sur un champ de bataille votre action sera un peu plus glorieuse. Coup du sort, vous touchez tout de même votre cible,
    NON-NON : Epic Fail - Non seulement vous loupez votre cible mais vous touchez quelqu’un d’autre (ce peut être un joueur ou un anonyme, c’est à votre convenance).


Essayez de bien séparer le lancer des dés, cela offre une meilleure visibilité.
La zone de flood pour les quêtes est ouverte ici, n'hésitez pas à vous y rendre ! De même, si vous avez la moindre question,  le staff reste toujours à votre entière disposition !




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniquesdarda.forumactif.org
Gondor

Cayla
Feat : Janet Montgomery


Messages : 350

Date d'inscription : 09/11/2015

Gondor
MessageSujet: Re: Quête 2 ✣ Nuit d'Ivresse   Mar 5 Jan - 4:33

Demenor ▲ Eraën ▲ Cayla ▲ Oneborn ▲ Theodred
Nuit d'Ivresse


Officiellement son père était très malade et elle était rentrée en urgence, sans même prévenir son mari ou qui que ce soit d'autre, pour s'occuper de lui et elle resterait à Minas Tirith jusqu'à ce que sa santé s'améliore. C'était en tout cas ce qu'elle avait écrit dans la brève lettre qu'elle avait envoyée à Pelargir, le lendemain de son arrivée dans la Cité Blanche. Une excuse crédible, surtout avec son passé aux Maisons de Guérison, qui semblait avoir été acceptée par son époux sans trop de difficulté. Il avait été plus compliqué de convaincre son père qu'elle ne comptait pas retourner au Lebennin tout de suite, et son frère n'avait pas été des plus aidants, mais elle avait fini par obtenir gain de cause. Contre une concession cependant: Demenor serait son chaperon, alors qu'elle était une femme mariée, durant toute la durée de son séjour. Mais elle elle avait pu troquer la lourde robe de Dame contre celles bien plus pratiques qu'elle avait toujours connu, et surtout retrouver les rues de sa ville bien-aimée.

Ce soir n'échappait pas à la nouvelle règle, et peut-être qu'elle avait fait exprès de descendre jusqu'au Premier Cercle et le Dragon Farci pour boire un verre au milieu de la foule. Ici au moins son statut avait peu de chance d'être connu et les regards qu'elle sentait sur elle n'étaient pas forcément dus à une quelconque interrogation sur sa présence loin de son époux comme ça pouvait être le cas dans le Sixième. Qui aurait même pu deviner que la jeune femme aux cheveux sagement tressés en arrière et à la robe modeste pouvait être une grande dame. Les semaines passées lui avaient redonné le sourire, le rire parfois en écoutant les chansons des musiciens sur la petite scène. Un verre de vin à la main, pas le premier, elle jetait de temps à autre des regards amusés au Capitaine qui l'avait donc accompagnée dans la taverne grouillante de vie. Une soirée normale, dans une ambiance qu'elle adorait, bien loin du palais silencieux et sinistre de Pelargir.

Puis tout avait basculé, sans qu'elle comprenne comment ou pourquoi. Ce qui ne semblait être qu'une rixe banale de taverne s'était transformée en bataille générale et chaotique qui emportait tout sur son passage, et la musique donnait un air étrange à cette scène où elle ne se sentait pas à l'aise du tout. Que pouvait bien faire une femme, sans réelle capacité à se défendre qui plus est, au milieu de ces combattants enragés? Une femme tout court au milieu des géants qu'étaient tous ces guerriers, improvisés pour la plupart. Elle cherchait des yeux une issue possible, mais la porte était inaccessible sans se prendre quelques coups au passage.

Prenant une grande inspiration, elle s'apprêtait à se lever quand une choppe de bière atterrit sur la table. Pleine évidemment.  
1er dé:
 
Laissant échapper un petit cri outré, elle chercha du regard d'où pouvait provenir ce projectile...original...et surtout qui l'avait lancé. Dans une foule aussi compacte et remuante, ce n'était pas une chose facile, mais elle finit par trouver.
2ème dé:
 
Comment osait-il! Il n'était pas possible de sortir pour le moment, l'acte ne pouvait pas rester impuni et elle ne pouvait compter que sur elle-même dans le chaos ambiant. Saisissant la choppe, elle la lança de toutes ses forces en direction du colosse qui l'avait envoyée.
3ème dé:
 




Perhaps it is better not to tell what you wish
if you cannot
have it.


Dernière édition par Cayla le Mar 5 Jan - 4:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://abalessa.forumactif.org/
Messages : 104

Date d'inscription : 03/07/2015

PNJ
MessageSujet: Re: Quête 2 ✣ Nuit d'Ivresse   Mar 5 Jan - 4:33

Le membre 'Cayla' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'OUI/NON' :


--------------------------------

#2 'OUI/NON' :


--------------------------------

#3 'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

Invité
MessageSujet: Re: Quête 2 ✣ Nuit d'Ivresse   Mar 5 Jan - 13:02

La vie à Fort le Cor avait trouvé son rythme depuis sa nomination comme maréchal de la marche. Une position enviée par certains, dont il avait hérité pour ses compétences. Les doutes étreignaient toujours le cœur du fils du Roi, même aujourd’hui. Etait-il à sa place. Méritait-il cette reconnaissance. Il devait faire honneur à ses ancêtres, et perpétuait l’honneur de sa lignée. Un poids lourd à porter par moment. Theodred appréciait cependant sa vie, et agissait toujours au mieux de ses capacités agissant comme le ferait son père dans une telle situation. On l’appréciait autant pour sa simplicité que pour son attitude. Lors du retour d’une patrouille, un message venant d’Edoras l’attendait. Son père mandait sa présence le plus rapidement possible, et vu les mots employés, il comprit que le roi avait une tâche importante à lui confier. Le rohirrim s’interrogea tout le chemin sur la teneur de la demande de son père. A son entrée dans la capitale, de nombreuses personnes, guerriers comme résidents, vinrent à sa rencontre pour le saluer en affichant des mines réjouies. Theodred appréciait toujours cette ville, même si il trouvait une chaleur différente mais toute aussi rassurante au gouffre de Helm. Le cavalier laissa sa monture à l’écurie, entre les mains d’une personne de confiance, et prit la direction de la grande salle où siégeait son père. En entrant dans la pièce, toujours légèrement animée, Theodred fit un large sourire à l’attention de son père et s’approcha du trône avant de s’agenouiller. Il accompagna son geste d’un simple « Père » auquel Theoden répondit « Fils ». Le premier se releva, et rejoignit les bras ouvert de son père avant de l’étreindre chaleureusement.

Quelques jours plus tard, cette scène lui revenait en mémoire alors qu’il pénétrait dans Minas Tirith. Une visite diplomatique. Voilà la tâche que lui avait confié son père. Cela faisait un moment que Theodred sentait cette demande arriver, motivée par différents sujets importants et les dangers croisant pesant sur la terre du milieu. C’était une nécessité selon le père et le fils. En grande tenue, pour son peuple, l’héritier du trône du Rohan fut présenté aux notables de la cité blanche ainsi qu’à son intendant. De courtes paroles furent échangés lors de cette entrevue, et la discussion se tourna simplement vers l’assurance du soutien de l’un envers l’autre en cas de difficulté. Les rencontres se poursuivirent, et Theodred se tint à la hauteur de son rang non sans mal. Tout ce protocole et ce faste ne lui étaient pas particulièrement familier. Et puis sa vie de maréchal l’amenait souvent à plus de simplicité au quotidien. C’est probablement pour cette raison qu’il profita d’une soirée de libre pour aller prendre un verre dans une taverne. Des gardes lui indiquèrent la taverne du Dragon Farci. L’une des plus réputées de la cité. C’est armé d’une simple dague, par prudence, que le cavalier prit la direction de l’établissement. La soirée débuta sous les meilleurs auspices, et Theodred se trouva un peu nostalgique tant cela lui rappelait les soirées avec ces hommes et les tavernes du Rohan. Il se sentit probablement plus à son aise dans ce contexte, que dans celui des derniers jours. Et pourtant il n’en oubliait pas son rang ni sa place dans la cité. Il représentait le Rohan et son père. Sa tenue et son comportement pourraient autant attirer les faveurs que les foudres du Gondor sur son peuple.

Au milieu des chansons et des discussions animées, une rixe démarra. Theodred s’écarta dans un coin du bar pour se contenter d’observer. Au Rohan, il serait probablement intervenu mais aujourd’hui il se contenterait d’être simple spectateur. L’attitude du personnel des lieux montrait clairement la régularité de ce genre d’évènement, et tout en prenant une gorgée, le rohirrim afficha un large sourire amusé par la situation. La situation dégénéra rapidement, et une bataille entre deux personnes se répandit rapidement à tout l’établissement comme souvent dans les tavernes. Le prince du Rohan continua se rester à l’écart, jusqu’à ce qu’un bock à moitié vidé de son contenu se dirigea vers lui. Premier dé : Non Malheureusement les effets de l'alcool ou la surprise empêchent Theodred de l'éviter, et la bock le touche au milieu du front. Second dé : Non Un regard énervé se pose autour de lui, et il voit un homme ivre non loin de lui éclater de rire en compagnie de l'un de ses amis. Troisième dé : Oui/Non Enervé par ce comportement, le rohirrim en oublie son rang et sa position, la douleur prenant le dessus. Il ramasse le bock et le lance... qui s'envole plus haut que prévu. D'un geste énervé dans l'air, il s'invective lui-même d'avoir loupé sa cible. Cependant contre toute attente, le bock frappe un obstacle et tombe à pic sur le sommet du crâne de l'homme ivre. Un large sourire satisfait s'affiche sur le visage du Prince, comme si c'était ce qu'il avait souhaité faire depuis le début.


Dernière édition par Theodred le Mar 5 Jan - 13:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 104

Date d'inscription : 03/07/2015

PNJ
MessageSujet: Re: Quête 2 ✣ Nuit d'Ivresse   Mar 5 Jan - 13:02

Le membre 'Theodred' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'OUI/NON' :


--------------------------------

#2 'OUI/NON' :


--------------------------------

#3 'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gondor

Demenor
Feat : Michael Fassbender


Messages : 192

Date d'inscription : 09/11/2015

Gondor
MessageSujet: Re: Quête 2 ✣ Nuit d'Ivresse   Mar 5 Jan - 21:39

Nuit d'ivresse


Cayla, Theodred, Oneborn, Eraën & Demenor

Je ne suis pas de garde ce soir. Habituellement, si je ne passe pas mes soirées avec mes enfants, je la passe dans une taverne, avec mes hommes, et en galante compagnie. Ce soir, je suis en galante compagnie, mais contrairement à d’habitude, je ne terminerai pas entre ses bras. Pourquoi ? Parce qu’il s’agit de Cayla. Les jours sont passés, et elle demeure toujours ici, à Minas Tirith. Oh son père, mon ami, a été furieux, je me souviens encore de ses aller-retour énervés dans sa maison. Il m’a fallu recourir à beaucoup de diplomatie et de vin pour apaiser sa colère. L’amour d’un père pour sa fille a fait le reste. Il avait pris le temps d’y penser, de choisir et monter une histoire de toute pièce, et désormais, Cayla était libre de parcourir les rues de la ville à la lumière du jour, sans avoir à supporter les rumeurs les plus viles et les plus basses. Néanmoins, une femme mariée ne peut décemment se promener sans époux et sans escorte, aussi jouais-je les chaperons, notamment afin d’éviter que sa présence dans une taverne ne paraisse suspecte ou déplacée. Et elle n’avait pas opté pour n’importe quelle taverne.

Le dragon farci. J’adore cet endroit. Plus question de rang, de titre de Capitaine. Ici on boit, on plaisante, les femmes ne sont pas farouches, et on évite les coups du propriétaire. Dire qu’il m’avait presqu’assommé une fois alors que je « courtisais » l’une de ses serveuses dans un recoin. Il avait mis un moment avant de m’accepter de nouveau dans son établissement. Ce soir, je serai plus sage. Profitant de la musique, je ris avec les hommes, tout en jetant des coups d’œil à ma protégée entre deux gorgées de bière, souriant à ses sourires. Apparemment, nul ne la reconnaissait, et j’en étais heureux pour elle, elle retrouvait des couleurs. J’avise tout à coup, parmi la foule, un visage connu. Je m’approche pour frapper amicalement – la bière aidant - l’épaule du rôdeur.

« Mon ami, vous avez bon goût en matière de taverne, je… »

Le fracas qui s’élève d’un coup m’interrompt et j’eus la très mauvaise idée de tourner la tête pour voir un bock brisé voler droit sur moi.

1er dé:
 

Je ne prends pas le temps de souffler. Mon rang de Capitaine reprend le dessus, me devant d’intervenir pour maintenir l’ordre, et mon rôle de protecteur me pousse à chercher Cayla du regard, d’autant que j’ai entendu son cri. En parcourant la pièce du regard, je la repère, Elle a l’air d’aller bien mais ce type, là, je suis convaincu que c’est à cause de lui que la soirée dégénère.

2e dé:
 
Le visage sombre et passablement énervé, je fais quelques pas dans sa direction, écartant énergiquement les ivrognes qui se battent sur mon chemin. D’ailleurs, l’un des hommes devant moi est assommé par un objet tombé du ciel. Bien ! Les esprits du Bien sont avec moi ! Néanmoins, ma cible commence à bouger, et je sens qu’elle va m’échapper si je n’agis pas maintenant. J’attrape alors l’assiette encore pleine de ragoût d’un pauvre quidam pour la projeter de toutes mes forces vers le scélérat.

3e dé:
 

Alors que je constate le résultat de mon action dans tous les cas bien peu glorieuse, je me reçois… de la bière ? Je tourne le regard vers le responsable de cette… Cayla ? Je lui fais les gros yeux. Voilà pourquoi les femmes n’ont et n’auront rien à faire sur un champ de bataille. Afin d’éviter tout incident, je fonce vers elle pour me placer à ses côtés afin de la protéger comme je l’ai promis à son père. Si un notable est blessé ici, l’honneur du Gondor en pâtira et cela est hors de question.
acidbrain




Pour le Gondor



Dernière édition par Demenor le Mar 5 Jan - 21:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 104

Date d'inscription : 03/07/2015

PNJ
MessageSujet: Re: Quête 2 ✣ Nuit d'Ivresse   Mar 5 Jan - 21:39

Le membre 'Demenor' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'OUI/NON' :


--------------------------------

#2 'OUI/NON' :


--------------------------------

#3 'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfe Sylvain

Eraën
Feat : Paul Bettany


Messages : 100

Date d'inscription : 30/11/2015

Localisation : En vadrouille

Elfe Sylvain
MessageSujet: Re: Quête 2 ✣ Nuit d'Ivresse   Mer 6 Jan - 18:12

Le voyage fut long. Sept jours de cheval  à parcourir les terres de Minas Tirth, s’en était trop, surtout pour mes pauvres provisions et mes jambes endolories par mes aventures. Un groupe d’humains venus du Nord avaient cru bon et facile d’attaquer un elfe solitaire. Quelle bien mauvaise idée. Leur corps sans vie gisait là, au milieu du sentier, leurs quatre têtes nettement tranchées coupées et posées dans une mare de sang. Je n’avais jamais fait dans  la demi-mesure, et mes attaquants n’avaient généralement pas le temps de le réaliser.

Je baillais allègrement avant d’étirer mes bras. Le soleil déclinait à l’horizon, dessinant des contours dorés autour des remparts de la ville. Il faisait encore bon dehors, malgré qu’une bonne cape restait de rigueur. Je plissais les yeux et rabattais un peu plus ma capuche devant mon visage pour protéger mes yeux albinos de ce trop-plein de lumière qui m’aveuglait facilement.

Enfin, les claquements des sabots de mon palomino retentirent sur les pavés de la ville. Bientôt, le soleil aux miroitements éclatants sur la cité faisaient brillaient les lieux d’or blanc. En ces milliers d’années d’existence, je n’étais venu ici qu’une poignée de fois. La raison ? Je l’ignorais. Trop de monde, certainement. J’étais un loup solitaire, ç’en avait toujours été ainsi, que je sois à proprement parler chez moi ou ailleurs. Mon chez-moi c’était ce brin d’herbe que mes chaussures foulaient lorsque je marchais, c’était ce ruisseau dans lequel j’osais tremper mes lèvres pour m’abreuver. Non, ici j’étais simplement de passage pour une quête qu’un homme souhaitait me confier. Je ne lui avais pas demandé de plus ample information pour le moment, j’attendais que l’on se parle de vive-voix pour le cerner. Il n’était pas rare que l’on ne m’envoie pour une mission suicidaire afin de récupérer quatre pièces d’or à cause d’un égo rabroué, alors depuis cette fois-là je me méfiais largement.

Je n’avais pas le temps de faire un rapide tour dans les ruelles, pour le moment il me fallait surtout un pied-à-terre pour me reposer et rencontrer l’inconnu. Je confiais mon cheval à un gamin et lui lança une pièce d’or qu’il attrapa avec ferveur et avec joie. J’entrais dans l’Auberge du Dragon Farci. Déjà, les ignares et les saouls parlaient tels de vieux philosophes qui avaient encore tout appris de la vie. Je hottais ma capuche et instant de silence ce fit. Encore un elfe par céans, mais je sentais que c’était surtout mon apparence et ce que je renvoyais qui les effrayait. Tant mieux, au moins personne ne me parlerait. Afin était-ce ce que j’avais cru lorsque j’entendis un gamin essayer de grimper sur l’une des hautes chaises où je m’étais assis pour boire un bock. Ne cherchant nullement à l’aider à s’assoir, il poussa un long soupir de fatigue et, du haut de ses cinq/six ans me demanda :

« Diiis, pourquoi tu des oreilles pointues, toi ? »

Je pris le bock commandé et en but une gorgée, avant qu’il ne s’empêche de poursuivre :

« ‘Man elle dit qu’y a qu’les elfes, les trolls, les… » Commença-t-il, avant que je ne me penche vers lui, plante mes yeux d’eau glacée dans les siens et lui réponde :

« Tais-toi. »

Sur le moment,  il parut effrayé. Sur le moment seulement…

« Moi, j’dis qu’t’es un elfe. Vous êtes tous tout blanc de partout ? C’est rigolo. »

Lui, il commençait sérieusement à me courir sur la dague. Soudain, des cris commencèrent à monter dans l’auberge, suivie du bruit d’objets qui se cassaient. Ah les humains… Tout à coup, je reçus un violent coup en pleine épaule, qui me fit pousser un grognement. Aussitôt le gamin disparu sous les chaises, tandis que je toisais la salle d'un œil mauvais. Salle qui, à présent, s'était transformée en véritable champ de bataille. Logiquement (ou pas) le plat que je venais de cette femme, cachée derrière un homme. Pourquoi serait-elle protégée si elle n’avait rien fait ? Je croisais un bref instant son regard apeuré qui ne me fit plus douté de rien. C’était elle. Je pris mon arc et ma flèche finement affûtée comme savent si bien le bien mon peuple, me plaçais en bonne position et  tout en discrétion pour que ma flèche trace bien sa route entre l’homme qui la protégeait et elle. Et par chance, mon tir fonctionna, la pointe se glissant au creux de son cou non pas pour la blesser mais tout du moins pour l’effrayer.






Dernière édition par Eraën le Mar 19 Jan - 15:37, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 104

Date d'inscription : 03/07/2015

PNJ
MessageSujet: Re: Quête 2 ✣ Nuit d'Ivresse   Mer 6 Jan - 18:12

Le membre 'Eraën' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'OUI/NON' :


--------------------------------

#2 'OUI/NON' :


--------------------------------

#3 'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eriador

Oneborn
Feat : Clive Standen


Messages : 153

Date d'inscription : 03/01/2015

Eriador
MessageSujet: Re: Quête 2 ✣ Nuit d'Ivresse   Mer 6 Jan - 18:59



Quête 2 ✣ Nuit d'Ivresse

Oneborn était toujours présent dans la Cité Blanche, il avait prolongé son voyage de quelques semaines afin de découvrir un peu mieux ce lieu qui lui était inconnu. Avant le décès de sa sœur jamais il n’avait eu l’occasion de se rendre au loin au sud. C’est ainsi qu’il passait ses journées depuis bientôt trois semaines à vadrouiller entre les murs de la cité, dans les limites qui lui étaient autorisées, à vagabonder dans les plaines environnantes à la recherche de nouveauté à découvrir, et il finissait généralement ses journées en se rendant au Dragon Farci, l’une des tavernes les plus accueillantes de la cité.
Et une fois n’est pas coutume, le rôdeur se trouvait dans ladite taverne sirotant tranquillement une excellente bière et si la chanson de l’ermite et de l’âne n’était pas vraiment au goût du nordien, il était chaleureux de constater que ce genre d’ambiance était présente ici. C’était dans doute pour cela qu’Oneborn avait choisi cette taverne pour l’accueillir tous les soirs.

Une tape sur l’épaule sortit le rôdeur de ses pensées. Il reconnut là Demenor, mais alors qu’il s’apprêtait à l’inviter pour prendre place à ses côtés, un fracas attira son attention suivie quelques secondes plus tard par un bock qui s’écrasa non loin du visage des deux Dúnedain. Le rôdeur se leva manquant de renverser sa propre bière, cherchant le responsable de cette attaque.

1er lancer:
 

Il eut tout juste le temps de tourner la tête, qu’il reçut le coin d’une chaise en pleine poire. Manquant de tomber au sol assommé sous le coup, le guerrier parvint à garder pied sur terre se tenant à la table pour ne va chanceler. Il lui fallut quelques secondes pour ne plus voir les mille et une chandelles.

2e lancer:
 

Reprenant peu à peu ses esprits, une image lui revint en tête, celle d’un grand homme aux cheveux blonds, c’était lui qui venait de réveiller la colère du rôdeur. Il le chercha dans l’assemblée, il vit plusieurs sommets blonds, mais aucun qui ne semblait correspondre à l’image floue qu’il avait du responsable. Puis son regard se posa sur un homme. Grand, blond, il correspondait parfaitement à la description. Ni une, ni deux, Oneborn attrapa sa pinte de bière, but une dernière gorgé avant de lancer le bock, encore à demi plein, vers sa cible.

3e lancer:
 


Encore un peu sonnés par l’attaque-surprise, les gestes du rôdeur ne furent pas très précis. Mais le bock parvint tout de même à toucher sa cible. Mais dans l’esprit du rôdeur, cela n’était qu’un avant-goût. Repoussant la table, il commença à s’avancer vers celui qu’il tenait pour responsable.




Dernière édition par Oneborn le Mer 6 Jan - 19:18, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 104

Date d'inscription : 03/07/2015

PNJ
MessageSujet: Re: Quête 2 ✣ Nuit d'Ivresse   Mer 6 Jan - 18:59

Le membre 'Oneborn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'OUI/NON' :


--------------------------------

#2 'OUI/NON' :


--------------------------------

#3 'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 205

Date d'inscription : 31/12/2014

PNJ
MessageSujet: Re: Quête 2 ✣ Nuit d'Ivresse   Mer 13 Jan - 21:14

Quête 2 ✣ Nuit d'Ivresse




Premier Cercle de Minas Tirith
Jour d'Orbelain, le 3 du mois de Narwain
La tombée de la nuit



En cette froide soirée d’hiver, l’ambiance régnant dans la taverne la plus populaire de Minas Tirith était particulièrement chaude. L’échauffourée, classique en ce lieu, s’était propagé à la quasi intégralité de la salle principale et, habituées à ce genre d’événements, les serveuses avaient disparu. L’alcool aidant, les bocks de bière comme les assiettes bien souvent encore pleines de nourritures volaient. Certains s’en tiraient bien mais la plupart avaient reçu un de ces improbables projectiles.

La dame aux cheveux de jais s’en tirait jusque là assez bien. Elle avait eu suffisamment de réflexe pour éviter l'objet projeté mais elle manquait cruellement d’entraînement et sa tentative de contre attaque se solda par un échec… malheureusement pour le pauvre Capitaine de la Garde de la Fontaine. Le projectile qui avait échappé des mains de son ami le frappa dans le torse et sa tunique fut trempée, sans compter la légère douleur qu’il ressentit au moment de l’impact.

Un peu plus loin se tenait un de ces rôdeurs du nord. Il fit tout d’abord mine de ne pas se mêler à la cohue mais il n’y échappa pas longtemps. Et s’il était parvenu à s’en tirer relativement bien, son pantalon trempé dans l’entrejambe trahissait le contraire. Il crut identifier le fauteur de trouble et s’attaqua lui. Le Prince n’avait guère été chanceux. Pour lui, tout avait débuté par un bock qui lui causerait un beau mal de crâne. Mais il avait, en outre, été frappé par une assiette pleine de nourritures et ses habits avaient été touché par une choppe de bière pleine. Bref il n’avait plus grand chose de princier.

Dans son coin, un elfe ne bougeait guère. Une chose était certaine, il ne voulait pas être mêlé à ce bazar ambiant. Mais la situation était hors de contrôle et il reçut dans le dos une choppe de bière vide. S’en était trop pour ce sombre personnage qui, sans humour, entra dans la danse à l’aide de son arc. La Dame du Gondor fut visée et s’en tira avec une légère estafilade au cou qui dévoila son sang carmin.

“TERMINÉ !!!!!!!!!!!”

La voix était surpuissante et particulièrement brute. Il n’y avait aucune diplomatie dans son timbre et eut le mérite de figer la situation. Sur le bar se tenait un nain armé d’une hache immense. Son visage marquait un âge respectable mais sa façon de se tenir, arme en main, prouvait sa qualité martiale qui ne ferait pas honte aux guerriers de la pierre. Plus un bruit ne résonna dans la taverne et tous se tournèrent vers le propriétaire des lieux. Quand soudain…
Un bruit sourd résonna et un corps bascula de la balustrade situé au premier étage. Dans son corps était logé une flèche. Tous les regards se tournèrent vers l’homme mort. Certains purent le reconnaître mais pour la majeure partie des ivrognes en présence, il n'était qu'un inconnu. Alors que Demenor fendit la foule pour se déplacer vers la dépouille, Eraën reconnut le pauvre hère. C’était son contact. Privé de Demenor qui l’avait laissée seule, trop occupé par son devoir, Cayla vit un homme s’enfuir par la fenêtre. Cette silhouette ne lui était pas inconnue…

“L’elfe, il a un arc !!”

Une des serveuses qui étaient de retour dans la salle pointait du doigt le natif de Mirkwod. Avec vivacité, ce dernier prit la fuite, traversant une fenêtre alors que cinq gardes armés pénétrèrent dans les lieux.

“Mesdames et messieurs, nous fermons.”

Thorfin, le visage las, avait sonné la fin de l’amusement. Il n’avait fait qu’anticiper la demande des gardes.



HRP

La quête prend une nouvelle tournure. Un meurtre a été commis et vous vous retrouvez impliqués dans ce joyeux bazar.
Avant toute chose, voici un point sur le premier tour.


  • Cayla, tu t’en tires bien. Tu as été peu touchée et en dehors d’une petite entaille au cou, tu conserves ta superbe.
  • Demenor, ton torse est trempé. Mais en dehors de ça, tu n’as pas de douleur.
  • Oneborn, en dehors du fait que l’on pourrait croire que tu as eu un oubli (il faut aller faire pipi de temps en temps), rien à signaler pour toi.
  • Eraën, tu es celui qui s’en tire le mieux puisque tu n’as aucune trace de la rixe.
  • Pour finir Theodred est notre grand vainqueur. Il a été bien sali par la bière et la nourriture, mais en plus de cela, il a reçu une choppe en plein front, ce qui lui cause un joli mal de crâne. Enfin pour un Prince du Rohan, ce n’est pas grand chose Red



Bien, maintenant je vais vous dévoiler ce que nous attendons de vous. Des gardes montent la garde devant l’entrée de la taverne alors que cinq d’entre eux sont à l’intérieur. Ils constatent le décès et vont interroger les personnes présentes.
Voici le point sur votre situation personnelle.


  • Commençons par le plus croustillant avec Eraën. La serveuse a vu ton arc et tu es le principal suspect. Tu fuis par la fenêtre. Tu es accusé du meurtre de ton contact, ça ne doit pas te plaire. Ton but est de rattraper le véritable meurtrier. Mais les choses ne sont pas aussi simples et trois gardes sont à tes trousses.
  • Pour les autres, Demenor est près du corps. Il sera le premier à parler aux gardes. Cayla a vu le départ d’un homme, ton but est d’aller voir Demenor afin de le prévenir.
  • Oneborn et Theodred, vous êtes à proximité de la Dame du Gondor et vous entendez ce qu’elle dit à son ami. De plus, vous avez vu la fuite de l’elfe. Pour vous quatre, la chose est simple, vous partez à la poursuite des fuyards afin de tirer tout ça au clair.
  • Demenor connaît Oneborn et accepte naturellement son aide. Cayla voudra coûte que coûte les suivre car elle a le sentiment de connaître l’assassin.
  • Quant à Theodred, sa nature et son rang de Prince le disculpe et l’aide à participer à la suite des festivités. En outre, il a vu Eraën utilisé son arc à l’encontre de Cayla. Et les rohirrim ne sont pas fans des elfes...



Nos sommes dans un passage un peu particulier. J’entends par là que, sauf si vous manquez d’inspiration, nous comptons sur vous pour faire avancer un peu plus loin la quête (j’entends par là deux posts minimum par joueur). Voici vos objectifs :

  • pour Eraën : distancer les gardes. Attention, si tu choisis de les tuer, cela pourrait se retourner contre toi. Au terme de ce tour, tu devras convaincre le groupe que tu n’es pas le meurtrier. Attention, Theodred t’a vu utiliser ton arc à l’encontre de Cayla.
  • pour le quatuor : vous partez à la recherche des deux fuyards. Demenor, je compte sur toi pour fournir une arme à chacun des membres de ton groupe. Au terme du tour, vous rejoignez Eraën dont le but sera de vous convaincre de son innocence.


Au niveau des dés, vous avez liberté d’improviser des jet de dé à votre guise. Cela est même recommandé. Voici toutefois des dés que vous serez obligés d’effectuer :


  • Demenor : tu dois faire gagner du temps a groupe avec ta connaissance de la ville. Tu devras donc lancer un dé Oui/Non pour savoir si tes raccourcis sont payant.
  • Cayla : tu penses avoir reconnu l’homme qui est devant vous. Tu devras donc lancer un dé Oui/Non et chacune des réponses sera quelqu’un de ton passé, au choix (les deux personnes devront avoir une ressemblance physique).
  • Oneborn : tu es un rôdeur et un pisteur. Bref tu devras lancer un dé Oui/Non pour savoir si tu vois des traces des fuyards.
  • Theodred : un garde veut t'empêcher de te joindre à Demenor. Tu dois lancer un dé Oui/Non. Si tu obtient Oui ta qualité de Prince est suffisante pour te laisser passer, si tu obtiens Non, Demenor intervient pour te laisser passer.
  • Eraën : tu es chassé et en chasse. Dans ta fuite, tu devras faire face à des gardes. Tu devras lancer deux dés Oui/Non afin de savoir comment tu parviens à t’enfuir. Attention, un epic fail signifie que tu seras blessé assez lourdement dans ta fuite.


A la fin de ce tour, vous serez face à Eraën qui tentera de vous convaincre.

Voici la carte de carte de Minas Tirith. La partie en rouge est le côté nord du premier cercle de la cité. Vous pouvez évoluer n'importe où dans cette zone. Le point bleu est la taverne que vous avez quittée.

Je vous rappelle que les jets de dés doivent clairement être indiqués dans votre post, cela facilite notre lecture. Prenez exemple sur Cayla, Demenor ou encore Oneborn au niveau de la façon de procéder.
Eraën attention à bien lire les posts MJ. Nous avions précisé qu'il n'y avait pas d'armes dans la taverne or tu as gardé ton arc. Pour cette fois ça ne pose pas de problème mais sois vigilant à l'avenir.
 
La zone de flood pour les quêtes est ouverte ici, n'hésitez pas à vous y rendre !

Bonne chance les enfants et n’hésitez par à contacter mes sbires si vous avez des questions.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniquesdarda.forumactif.org
Gondor

Demenor
Feat : Michael Fassbender


Messages : 192

Date d'inscription : 09/11/2015

Gondor
MessageSujet: Re: Quête 2 ✣ Nuit d'Ivresse   Sam 16 Jan - 0:46

Nuit d'ivresse


Cayla, Theodred, Oneborn, Eraën & Demenor

Si j'avais eu mon arme, j’aurais occis ce mécréant sur le champ. Mon premier réflexe est évidemment de m’assurer de l’état de Cayla, portant mes doigts à sa blessure. Je ne détourne le regard qu’en entendant le cri du nain. Si seulement ça s’arrêtait là… mais un autre bruit, plus inquiétant, se fait entendre. Intimant à Cayla de ne pas bouger et de rester à bonne distance, je traverse la foule de clients éberlués, les écartant sans ménagements et révélant cette fois clairement mon identité. Quel prestige. Le Capitaine des Gardes de la Fontaine, ici, et trempé. Heureusement que je ne porte pas mon surcot, quel camouflet et quelle honte cela aurait été ! Le pauvre homme. La flèche ne l’a pas loupé et… Une arme ? L’assassin serait donc… un elfe?

Des gardes arrivent déjà, je les vois du coin de l’œil, mais là, c’est le cadavre qui me préoccupe. Penché sur le corps, je l’observe, ne décelant aucune trace de coups. Il n’y aurait donc pas eu de combat rapproché. Par contre, vu la position de la flèche, nous avons affaire à un archer doué… ce qui confirmerait l’hypothèse de l’elfe. Mais tout de même… En tout cas il est bien mort, plus le moindre pouls repérable.

« Faites fermer les portes, l’assassin ne doit pas quitter le premier cercle. Il est doué, faites très attention. »

J’avise Cayla qui s’approche. Elle semble vraiment sûre d’elle-même en affirmant avoir vu le coupable. Ce ne serait donc pas l’elfe pourtant armé d’un arc ? Je fronce les sourcils n’accordant, je dois l’avouer, pas beaucoup de crédit à la théorie de la jeune femme sur le coup. Mais elle insiste et même si elle a certainement des envies d’aventures pour tromper son ennui, la conviction que je lis dans son regard suffit à me troubler et à me mettre le doute. Je suis alors interpelé par Oneborn. Courir après les fuyards… Mon âme de Capitaine me l’ordonne, tandis que mon âme d’ami me rappelle que je suis là pour protéger Cayla et m’assurer qu’il ne lui arrive rien. Mission plutôt compromise. L’heure serait-elle au compromis ?

« Oneborn, mon ami, vous pensez pouvoir pister deux hommes ? Je veux savoir où est passé l’elfe, et mon amie a repéré quelqu’un qui pourrait être plus qu’inclus dans cette histoire. »

Après tout, il est un rôdeur, et les rôdeurs savent pister, du moins, selon la légende. Attrapant un garde qui passe près de moi, je lui ordonne, en murmurant pour ne pas provoquer plus d’inquiétude que nécessaire, de me ramener quelques armes basiques – épées courtes et poignards collectés sur les différents gardes présents – pour moi-même et ceux qui vont se lancer dans cette sorte de chasse à l’homme.  Il faut négocier quelques minutes et faire ma grosse voix de Capitaine, en lui rappelant, au nom de l’Arbre Blanc, que nous ne pouvions pas tolérer qu’un assassin se balade dans les rues de la grande Minas Tirith. Quand on me les ramène, je les tends aux hommes qui vont m’accompagner dans la traque de l’assassin.

« Cayla, tu restes avec nous. Nous aurons besoin de toi pour reconnaitre l’homme que tu as vu. Et pas d’imprudence, tu restes à couvert, compris ? »

Un coup d’œil au Rohirrim pour savoir s’il se joindrait à nous. Ces hommes ont une intuition et une endurance qui pourraient nous être particulièrement utiles. D’autant qu’à voir sa réaction en découvrant le corps, j’ai comme l’impression qu’il le connait…

« Quelqu’un connaissait-il la victime ? Avoir un maximum d’information pourrait nous être très utile. »

Avant d’établir un plan de chasse à l’homme, j’ai besoin de savoir précisément combien nous serons et face à quel risque nous nous trouvons. Je pourrais ainsi optimiser nos déplacements. Mais déjà, dans ma tête j’établis les voies d’échappatoire possibles qu’ils auraient pu emprunter, avant de rejoindre l’extérieur de la taverne et d’observer les rues. La nuit ne sera pas notre alliée, surtout que notre façon de nous mouvoir sera contrainte par la nécessité de protéger Cayla. Une chose était sûre, je ne m’étais pas du tout imaginé cette soirée comme elle se déroule à l’heure actuelle.

Spoiler:
 
acidbrain




Pour le Gondor

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gondor

Cayla
Feat : Janet Montgomery


Messages : 350

Date d'inscription : 09/11/2015

Gondor
MessageSujet: Re: Quête 2 ✣ Nuit d'Ivresse   Mar 19 Jan - 7:29

Demenor ▲ Eraën ▲ Cayla ▲ Oneborn ▲ Theodred
Nuit d'Ivresse


Alors qu'elle s'apprêtait à se répandre en excuses pour son échec cuisant, elle avait senti une légère brûlure dans son cou suivi d'un bref courant d'air, qu'elle avait attribuée à son imagination et à l'ambiance quelque peu chaotique du moment. Ce n'était que lorsque Demenor avait examiné l'endroit qu'elle s'était rendue compte qu'il s'agissait en fait d'une plaie. Puis son attention avait été attirée par autre chose, par le silence soudainement pesant et le bruit mât du corps qui l'avait précédé, par la silhouette qui s'était glissée par l'une des fenêtres alors que toute l'attention se concentrait ailleurs. Essuyant du revers de sa manche le sang qui devait sûrement perler, elle suivit Demenor du regard alors qu'il se dirigeait vers le corps étendu au sol. Elle n'avait pas rêvé, elle l'avait bien vu... Et il semblait pressé de fuir alors qu'une mort suspecte venait d'avoir lieu. Elle devait prévenir Demenor, lui pourrait faire quelque chose. Mais avant elle en profita pour finir son propre verre qui avait été miraculeusement épargné.

Se frayant à son tour un chemin à travers la foule, elle fut néanmoins arrêtée par les gardes qui surveillaient la zone.
Dé free-style:
 
Elle aurait pu faire comme si elle n'avait rien entendu et se comporter comme l'exigeait le rang en question, mais elle en avait aussi assez qu'on lui rappelle sans arrêt cette place dont elle n'avait jamais voulu. Et puis elle avait l'excuse de ne pas être vraiment sobre. S'approchant de l'homme et avec un sourire aimable, elle lui rappela fort poliment que ledit rang lui offrait la possibilité de le faire attribuer à la corvée de nettoyage des écuries de la Cité, uniquement avec sa langue s'il décidait de continuer de se mêler de ce qui ne le regardait pas. Au moins il eut la bonne idée de se taire et elle put reprendre en direction de ce qui avait remplacé les musiciens pour l'attraction de la soirée, tandis que les gardes reportaient leur attention sur un homme qui voulait lui aussi passer.

Arrivant finalement près du Capitaine, son regard se posa sur le corps. Ce n'était pas le premier qu'elle voyait mais ce n'était jamais agréable, et elle préféra se concentrer sur ce qu'elle devait dire à son ami de longue date. Tout s'était passé si rapidement, et le possible coupable avait disparu si vite... Mais elle ne pouvait pas non plus se taire et laisser l'assassin s'échapper, peu importe son identité. Prenant une inspiration, elle se lança finalement. Je crois que j'ai vu celui qui a fait ça. J'ai eu le temps de voir son visage avant qu'il s'enfuit par la fenêtre là-bas... Elle désigna l'ouverture du regard, hésitant encore un peu. Elle était presque sûre d'avoir reconnu le grand brun, ses cheveux longs et sa peau claire, mais il faisait tout de même sombre. Elle espérait ne pas se tromper et porter les soupçons sur un innocent, mais elle n'était pas vraiment sûre d'elle non plus.
Dé imposé:
 

Peut-être avait-elle fait une erreur dans l'identification de l'homme, mais elle partirait elle-même à sa poursuite pour prouver qu'elle avait effectivement vu quelqu'un s'il le fallait. Ce qu'elle n'eut pas le temps de préciser vu que le Capitaine s'était éloigné pour parler avec un autre homme, se procurer des armes, les distribuer et en profiter pour lui rappeler au passage sa soit-disant place. Et même si elle avait beaucoup d'affection pour lui, ce n'était ni le moment ni l'endroit pour le faire. Avisant un poignard, elle s'en saisit alors que le soldat s'éloignait et l'accrocha à sa hanche, croisant ensuite les bras en les écoutant parler.




HRP:
 


Perhaps it is better not to tell what you wish
if you cannot
have it.


Dernière édition par Cayla le Mar 19 Jan - 7:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://abalessa.forumactif.org/
Messages : 104

Date d'inscription : 03/07/2015

PNJ
MessageSujet: Re: Quête 2 ✣ Nuit d'Ivresse   Mar 19 Jan - 7:29

Le membre 'Cayla' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'OUI/NON' :


--------------------------------

#2 'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eriador

Oneborn
Feat : Clive Standen


Messages : 153

Date d'inscription : 03/01/2015

Eriador
MessageSujet: Re: Quête 2 ✣ Nuit d'Ivresse   Lun 25 Jan - 21:33



Quête 2 ✣ Nuit d'Ivresse

Enjambant le corps inconscient d’un pilier de la taverne, le rôdeur avançait d’un pas assuré vers sa cible. Était-il en colère ? Peut-être un peu, sans doute à cause de la bière qui inondait maintenant son pantalon, mais le sentiment qui jouait principalement à ce moment était la satisfaction de participer à une bonne bagarre. Il n’était pas d’un naturel violent, enfin pas plus que tous ceux été élevés au pays des chevaux. Pour Oneborn une bonne bagarre de taverne  lui procurait un sentiment tout autre que lorsqu’il se trouvait dans une mêlée contre des orques ou des bandits. Non là, se battre juste avec ses poings ou tout objet passant à portée tout en sachant que ce que l’on risquait le plus était une bonne migraine le lendemain, avait de quoi poussé à l’accès.

Attrapant une bouteille de rouge, sans doute originaire de l’ouest du Serni, Oneborn s’apprêtait à frapper le blondinet à l’arrière du crâne quand une voix s’éleva de la cohue générée par la bagarre et aussitôt le calme revint. Personne ne bronchait, pas le moindre murmure s’échappant. Tournant la tête, le rôdeur vit un nain debout sur le bar armé d’une gigantesque hache. S’il ignorait totalement qui était ce nain, Oneborn savait reconnaitre le danger quand il le voyait, non pas un danger mortel, quoique la hache pouvait nous faire douter que les véritables intentions du nain, non le danger résidait dans la possibilité de se faire refouler de la plus fameuse taverne de la ville, car comme l’avait deviné Oneborn, ce nain était le propriétaire des lieux.

Mais alors que la surprise générait par le propriétaire du Dragon Farci ne désemplissait pas, un autre évènement vint apporter son lot d’étonnement. Un corps tomba à seulement quelques mètres d’Oneborn. Basculant par-dessus la balustrade le pauvre homme n’avait pas eu de chance, et encore moins que cela en voyant la penne qui trônait au sommet de la flèche que l’homme arborait sur la poitrine, figé sans doute dans un des poumons.
Cherchant le responsable, le regard d’Oneborn se posa sur un elfe portant un arc au même moment où la voix d’une serveuse accusa directement l’intrus aux oreilles pointues.

Voyant le suspect s’enfuir en courant, l’instant du rôdeur le pousse à le pourchasser, mais les gardes arrivant à ce moment-là l’empêchent de quitter les lieux. Se retrouvant enfermé dans la taverne, Oneborn rejoint la seule personne qui pourra faire quelque chose.

« Mon ami, l’elfe… »

Demenor n’avait sans doute pas entendu le début de la phrase d’Oneborn que leurs idées convergèrent.

« Le pister ?  C’est dans mes cordes. Il y aurait une autre personne d’impliquée dans cette histoire ? C’est mauvais, très mauvais. »

À présent armé, voilà qu’Oneborn partit à la poursuite de l’elfe et de l’autre inconnu. Accompagné par Demenor, le grand rohirrim qu’Oneborn avait failli assommer et une jeune femme, le rôdeur avait conscience que pister deux inconnus dans une ville avoisinée du miracle. Pister un animal ou bien même un homme en pleine nature était facile, il suffisait de suivre les traces ou encore les branches cassées et les herbes froissées, mais en pleine ville, rien de tout cela.

ler lancé:
 

Lorsque le reste du groupe sorti enfin de la taverne, Oneborn était déjà dehors, un genou à terre inspectant une trace sur le sol formait dans la poussière. La nuit étant déjà tombé, seule la lumière de la torche accrochait au mur de la taverne permettait de distinguer la trace. L’information que le rôdeur put en retirer lui indiquer que l’elfe avait pris par le nord en direction du Coron Mundo.
En suivant cette piste, Oneborn vérifiait à chaque intersection que de nouvelles traces n’indiquaient par le fuyard n’avait pas bifurqué. Mais obligé d’avancer à vive allure pour ne pas se faire distancer, Oneborn pouvait rater des indices.

2eme lancé:
 

C’est à l’intersection avant le Coron Mundo qu’Oneborn crut apercevoir une trace similaire à celle qu’il avait déjà aperçue. Prenant sur la droite, il conduisit le groupe dans des ruelles sombres où il était presque impossible de voir à dix pas devant soi. Si la rue principale du premier cercle était éclairée la nuit, ce n’était pas le cas de ce genre de ruelle. Continuant d’avancer, Oneborn tentait de se repérer à la lueur de la lune tout en se fiant à ses autres sens. Mais c’est finalement sur un cul-de-sac qu’ils arrivèrent en ayant pris une fois à droite puis une fois à gauche. Sans s’en rendre compte, le groupe avant prit vers le sud, à l’opposé de là où était parti les suspects. Se rendant enfin compte de son erreur, Oneborn reconduisit le groupe jusqu’à l’artère principale où il espérait retrouver une piste correcte.



Dernière édition par Oneborn le Lun 25 Jan - 21:50, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 104

Date d'inscription : 03/07/2015

PNJ
MessageSujet: Re: Quête 2 ✣ Nuit d'Ivresse   Lun 25 Jan - 21:33

Le membre 'Oneborn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'OUI/NON' :


--------------------------------

#2 'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfe Sylvain

Eraën
Feat : Paul Bettany


Messages : 100

Date d'inscription : 30/11/2015

Localisation : En vadrouille

Elfe Sylvain
MessageSujet: Re: Quête 2 ✣ Nuit d'Ivresse   Mer 3 Fév - 8:52

Ma flèche avait atteint sa cible : juste suffisamment bien placée pour ne pas tuer, mais simplement pour avertir. Avertir que cette petite valse des bocks n’était pas le jeu à jouer avec moi. Tout à coup, un son sinistre résonna dans la pièce, avant qu’un corps ne tombe du premier étage. J’aperçus alors avec surprise et effroi qu’il s’agissait de cet homme avec qui je devais passer un contrat dont j’ignorais tout pour le moment, et qui demeurerait à présent un mystère. Mais une voix m’alerta aussitôt qu’elle me fit revenir à la réalité. C’est vrai, j’avais un arc et l’homme qui gisait au sol avait une flèche plantée dans sa carcasse. Aussitôt les bribes de voix s’élevèrent, accusatrices. Je reculais lentement, réalisant ce qui était en train de se passer. J’étais en très mauvaise posture, et la maudite serveuse de ce bar n’avait de cesse de crier au meurtrier. Je sentais la colère de l’injustice monter  en moi. Mon dos buta contre le cadre de la fenêtre, et c’est alors que j’eus cette échappatoire que j’attendais. D’un coup de coude donné avec force, la vitre se brisa et j’en profitais pour sauter à travers. Il n’y avait qu’une possibilité pour le meurtrier : être encore dans les parages. Peut-être était-il caché dans les écuries, mais je n’avais pas le temps de chercher. J’eus tout juste le temps de m’enfuir en courant aussi vite que je le pouvais que trois hommes me poursuivaient. J’aurais pu tous les tuer, mais ça n’était pas le moment. Si j’avais dégainé mon arc, j’aurais tout juste le temps de tirer sur un premier que les deux autres seraient déjà à mon niveau. Mais me battre ne me faisait pas peur, et je savais qu’aussi forts qu’ils pouvaient l’être, ils n’étaient rien comparé aux orcs que j’avais déjà dû tuer, et ce depuis mes jeunes années.

Alors que faire ? Perdre du temps dans un combat et offrir encore du temps à mon tueur de coupable de s’enfuir, ou m’alléger de ces trois vils hommes pour être enfin tranquille ?

Lancé de dé:
 

Il fallait que j’agisse. Il était hors de question que je laisse fuir le meurtrier, que je le laisse filer entre mes doigts. Le problème était que j’ignorais où il pouvait être, et ça n’était pas eux qui faciliteraient mon investigation… Il pouvait être parmi chacune de ces habitats, au détour de n’importe quelle rue et à la vitesse à laquelle je courais, je finirai à l’autre bout de la cité en moins de temps qu’il fallait pour le dire. Bon, le cruel et sanglant dilemme venait de tomber, coupant la lame tranchante d’un couperet.

Haletant, je m’arrêtais. Le premier fondit sur moi, et s’arrêta brutalement dans son geste fait d’une violence déraisonné lorsqu’il sentit la lame de mon poignard planté dans ses entrailles. Je repoussais son corps ensanglanté en saisissant à vive allure une flèche pour la retirer de son carquois et visais déjà le second tandis que le troisième sortait son épée de fourreau. Là, je saisis l'épée de l'homme à terre et s'engagea alors un duel duquel je sortis vainqueur, ou presque, car l'arme ennemie avait tracé son sillon sur mon bras ensanglanté. Je lâchai un gémissement de douleur et serrais les dents. Je me mis à l'abris quelques instants pour me reposer et surtout pour déchirer un morceau de ma tunique pour l'enrouler autour de mon bras meurtris.
A présent, il ne me restait plus qu'à découvrir qui était le meurtrier de mon contact. Et la tâche n'allait pas être facile. Il pouvait être n'importe qui et n'importe où. Mais soudain je les vis passer devant moi, au bout de cette sombre ruelle : le petit groupe d'humains qui me pourchassaient depuis la taverne.


Lancé de dé:
 

Je rabattais ma capuche sur ma tête, tentais de me fondre dans le décor, mais en vain. J'entendis cette voix qui se dressait au-dessus de celle des autres, pour leur annoncer que j'étais là. Mais pris dans une impasse, et avec mon bras sérieusement blessé, je compris que j'étais fait comme un rat...






Dernière édition par Eraën le Ven 5 Fév - 9:10, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 104

Date d'inscription : 03/07/2015

PNJ
MessageSujet: Re: Quête 2 ✣ Nuit d'Ivresse   Mer 3 Fév - 8:52

Le membre 'Eraën' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'OUI/NON' :


--------------------------------

#2 'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gondor

Demenor
Feat : Michael Fassbender


Messages : 192

Date d'inscription : 09/11/2015

Gondor
MessageSujet: Re: Quête 2 ✣ Nuit d'Ivresse   Mar 16 Fév - 17:30

Nuit d'ivresse


Cayla, Theodred, Oneborn, Eraën & Demenor
Osmund ou un elfe. Nous ne sommes guère avancés. Cayla a l’air sûre d’elle mais je ne peux pas me permettre de négliger la moindre piste. Et Oneborn a vu la direction qu’à pris l’elfe. Pas de temps à perdre, nous allons courir deux lièvres à la fois. Je râle intérieurement en voyant Cayla derrière nous, prête à nous suivre. Elle ne devrait pas être là, mais j’ai promis à son père de veiller sur elle. Et il n’est pas question pour moi de la laisser seule ici avec tout ce qu’il s’est passé. Je veux pouvoir garder un œil sur la Dame de Lebennin, mais je n’apprécie pas du tout la situation. Heureusement, la piste flairée par le rôdeur occupe vite toute la place dans mon esprit. Sans perdre de temps, je suis mon ami, tentant d’être vigilant au moindre indice malgré l’obscurité.

Cul de sac. Je grommelle dans ma barbe, furieux de ce contretemps. Sans compter que dans le genre dangereux, cette ruelle est un modèle du genre. Retour à l’artère principale. Et un bruit. Un bruit qui me prend aux entrailles. Le son du combat, d’hommes qui perdent la vie. Je me précipite vers la source du bruit, n’hésitant pas un seul instant. On s’en prenait à mes frères d’armes et je ne le tolérais pas.

Spoiler:
 

J’encourage mes compagnons à me suivre, je connais la ville comme ma poche et je sais exactement à quel croisement tourné pour arriver plus vite à la source du bruit qui m’a interpelé. En moins de temps qu’il n’en faut pour y songer, nous y sommes… L’odeur est horrible. Le sang. Ces hommes, des hommes braves de Minas Tirith, morts. A terre. Leur sang souille les pavés et moi, demain, je devrai annoncer leur mort à leur femme et à leurs enfants. Qui les a tués ? Qui a osé commette cet acte ? Ma mâchoire se crispe et qui me connait bien sait que ce n’est pas bon signe. Et il n’y a pas grand-chose qui puisse me calmer quand je suis dans cet état. Et là, l’un de mes comparses désigne le coupable.

L’elfe. Le maudit elfe qui a en plus eu l’audace de verser le sang de Cayla. Je brandis mon épée, en le regardant sévèrement.

« Il est dans votre intérêt de vous rendre. Même si je vous conseille de vous débattre, que je puisse légitimement vous transpercer par le fer. Nous n’aimons pas ceux qui font couler le sang des Gondoriens. Faites-moi ce plaisir … pour le Gondor. »

Je m’approche de lui, mon arme bien en évidence et mon regard plus noir encore que la nuit. Il est coincé, terré, et il répondra de ses actes, d’une manière ou d’une autre. Mais alors que je m’apprête à fondre sur lui pour en découdre, l’un des hommes avec moi lance un ordre… Cela suffit à attirer mon attention… pour découvrir qu’un homme encapuchonné menace la gorge d’ivoire de Cayla d’une lame sur laquelle se reflète la lune.

« Osmund ? Est-ce vous ? qui que vous soyez, je vous conseille de laisser cette jeune femme… »

Je compte sur Theodred ou Oneborn pour surveiller l’elfe, étant pour ma part concentré sur la survie de mon amie. Une erreur, j’en ai conscience, même si je peux arguer qu’il s’agit d’une Dame à protéger. Pendant que je lui parle, j’observe la main de Cayla pour y découvrir un petit poignard. Je ne l’ai jamais vu en dehors des maisons de soins, j’ignore donc réellement si elle a ou non le talent pour se servir d’une telle arme, mais je suppose que c’est le moment d’avoir la foi et de faire confiance à la jeune femme. Je dois juste lui donner l’occasion de se servir de son arme pour se dégager… ou offrir un angle de tir à mes compagnons. Alors, de ma main libre que je glisse dans mon dos, je lui balance … une simple bourse, juste pour détourner son attention quelques secondes… en espérant que cela suffise.

Spoiler:
 
acidbrain




Pour le Gondor



Dernière édition par Demenor le Mar 16 Fév - 18:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 104

Date d'inscription : 03/07/2015

PNJ
MessageSujet: Re: Quête 2 ✣ Nuit d'Ivresse   Mar 16 Fév - 17:30

Le membre 'Demenor' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

#1 'OUI/NON' :


--------------------------------

#2 'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gondor

Cayla
Feat : Janet Montgomery


Messages : 350

Date d'inscription : 09/11/2015

Gondor
MessageSujet: Re: Quête 2 ✣ Nuit d'Ivresse   Ven 26 Fév - 23:31

Demenor ▲ Eraën ▲ Cayla ▲ Oneborn ▲ Theodred
Nuit d'Ivresse


Était-ce réellement une bonne idée pour la Dame de Lebennin de se lancer sur les traces d'un assassin? Probablement pas, son père l'en aurait très certainement empêché s'il était là, tout comme son frère, et elle ne savait par quel miracle le Capitaine ne l'avait pas encore renvoyée chez elle escortée de soldats, mais elle n'allait certainement pas attendre qu'il s'en souvienne. Rangeant le poignard à sa ceinture, elle s'était efforcée de garder le rythme tout en évitant de se prendre les pieds dans sa robe n'était pas simple. Après une fausse piste et des errances dans le Premier Cercle, ils finirent par retrouver l'elfe dans une ruelle. L'odeur du sang... Alors que les deux hommes s'approchaient de leur proie, elle était restée en arrière pour voir s'il était encore possible de sauver les soldats à terre. Mais c'était trop tard, elle sentait déjà leur peau refroidir sous ses doigts. Des vies perdues sans raison, des familles qui seraient très certainement brisées au levé du soleil...

Se relevant, elle essuya le sang tâchant ses mains sur sa robe, faisant quelques pas pour rejoindre le reste du groupe, quand elle se sentit tirée en arrière. Elle ne l'avait pas entendu approcher, et sentir sa respiration dans son cou la glaça, bien plus que le froid de la lame sur sa gorge, mais elle ne bougea pas. Impossible de voir qui exactement était l'homme, la capuche de sa cape plongeant son visage dans l'ombre. Mais peu importait son identité pour le moment, la pression sur sa peau s'accentuait alors que Demenor s'avançait et qu'elle surprenait son regard sur elle . C'était le moment de se rincer l’œil? Alors qu'en plus il la connaissait depuis qu'elle était toute petite? Bravo, belle conduite, elle aurait presque applaudi si elle n'avait pas été prise en otage. Ce n'est qu'en baissant les yeux qu'elle comprit enfin. Le poignard... Et elle comprit où le Capitaine voulait en venir, alors que tous autour attendaient le moindre mouvement pour agir.
Spoiler:
 
Sentant la légère tension de son assaillant lorsque la bourse avait été lancée, elle en avait profité pour dégainer le poignard. Mais trop lentement, et l'homme l'avait remarquée. Ignorant la bourse volante, il lui prit l'arme et la jeta au loin avant de tordre son poignet dans son dos, les faisant lentement reculer vers la sortie de la ruelle sous le regard du reste du groupe.




Spoiler:
 


Perhaps it is better not to tell what you wish
if you cannot
have it.


Dernière édition par Cayla le Ven 26 Fév - 23:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://abalessa.forumactif.org/
Messages : 104

Date d'inscription : 03/07/2015

PNJ
MessageSujet: Re: Quête 2 ✣ Nuit d'Ivresse   Ven 26 Fév - 23:31

Le membre 'Cayla' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eriador

Oneborn
Feat : Clive Standen


Messages : 153

Date d'inscription : 03/01/2015

Eriador
MessageSujet: Re: Quête 2 ✣ Nuit d'Ivresse   Jeu 7 Avr - 19:19



Quête 2 ✣ Nuit d'Ivresse

Une lame menaçait la vie de la jeune femme, Oneborn ne savait pas vraiment quoi faire en cet instant. Il avait sous les yeux l’elfe qu’ils avaient pourchassé jusque-là, qui ne semblait pas faire le moindre mouvement pour se sortir de là et de l’autre côté l’inconnu prenait en otage la protégée de Demenor.
La tension était palpable, personne n’osait bouger. La tentative infructueuse de la jeune femme pour se dégager n’eut que pour seul effet de resserrer l’emprise de l’homme sur elle.
La lame de son épée pointait vers l’elfe, le rôdeur cherchait un moyen de sortir son groupe de ce guêpier.
La situation resta ainsi pendant de longues secondes, il fallait tenter quelque chose et vite.

« Hors de mon chemin, laissez-moi partir et aucun mal ne lui sera fait, je la libérerais quand je quitterais la cité. »

C’était peut-être un coup à jouer, mais Demenor ne serait sans doute pas d’accord avec ça. La sécurité de la jeune femme serait précaire et rien ne pouvait leur assurer que l’inconnu tiendrait sa parole. Le rôdeur eut alors une étrange intuition. De toute sa hauteur, il s’avança vers l’inconnu, l’arme le long du corps et non pointée vers le preneur d’otage, le géant tenta d’user de tout le charisme dont il était capable.

« Laissez là et partez, ce n’est pas vous que nous recherchons… Partez et nous ne vous poursuivrons pas. »

Le ton d’Oneborn était certes ferme, mais de ces paroles il tentait de faire passer un sentiment de bienveillance.

Lancer de Dés:
 

Les mots d’Oneborn semblèrent avoir l’effet escompté. L’homme lâcha sa prise sur la jeune femme et se mit à détaler sans demander son reste ni en jetant un regard vers la bourse que le capitaine de la garde lui avait jeté. Mais le rôdeur ne laissait jamais partir ses ennemis, et même s’il ne connaissait pas la jeune femme, il ne pouvait tolérer les quelques gouttes de sang que l’inconnu avait fait couler du cou de la gondorienne.
Serrant fermement son épée courte, il leva le bras armé et visa avec son autre bras. L’épée tournoya dans les airs avant de se figer dans le dos du fuyard, l’homme s’effondra sur le sol.
Le rôdeur s’avança alors vers sa cible et s’agenouilla pour voir s’il était toujours vivant. Constatant sa mort, il se releva et se tourna vers ses coéquipiers du moment.

« Il est mort…  je ne suis plus aussi précis que dans ma jeunesse… Il n’avait rien sur lui à part ce poignard et rien ne semble montrer qu’il est le meurtrier que nous recherchons. »

Retirant son épée du cadavre il s’approcha du groupe. Se tourna vers Demenor.

« Désolé mon ami, je ne souhaitais pas laisser un cadavre dans ta cité. »

Se retournant alors vers l’elfe il pointa son épée vers ce dernier.

« Alors qu’as-tu as dire pour ta défense… Assassin. »

Bien sûr en disant cela il parlait du fait qu’il accusait l’elfe d’avoir tué l’homme dans la taverne, en aucun cas il ne pouvait connaitre la véritable nature de l’homme qui lui faisait face.




[HS : désolé pour le retard de ma réponse]


Dernière édition par Oneborn le Jeu 7 Avr - 19:40, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 104

Date d'inscription : 03/07/2015

PNJ
MessageSujet: Re: Quête 2 ✣ Nuit d'Ivresse   Jeu 7 Avr - 19:19

Le membre 'Oneborn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'OUI/NON' :


--------------------------------

#2 'SIX FACES' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: Quête 2 ✣ Nuit d'Ivresse   

Revenir en haut Aller en bas
 

Quête 2 ✣ Nuit d'Ivresse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Une nuit d'ivresse humaine
» Nuit d'ivresse, gare à tes fesses!
» Quête 2 ✣ Nuit d'Ivresse
» La nuit du renouveau.
» Dans la nuit noire (Pollo)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques d'Arda :: Minas Tirith-