Topsites
Égaré dans ce vaste monde ?

Ici vous trouverez l'ensemble des sujets les lieux, l'histoire et tout ce qui peut être utile au jeu.


 

Partagez | 
 

 [Saison 1] All Along The Watchtower

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Messages : 205

Date d'inscription : 31/12/2014

PNJ
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Ven 26 Fév - 23:06

SAISON UNE




Cayla ; Demenor ; Edhelwen ; Eraën ; Tauriel ; Thranduil

L'air chargé de menace se dilata subtilement aux sons des nouveaux arrivants. Les voix, les pas, tant de sources de vibrations qui se répandirent, frappèrent les toiles, les mirent en mouvement. Un mouvement si ténu, si infime que pour tout œil humain, ou même elfique,  aucune secousse ne sembla troubler leur immobilité. Mais pour les occupantes, ce fut un signal aussi clair que les feux du Gondor. L'instant d'après, des myriades de pattes se mettaient en action, mues par une volonté commune, cernant ce groupe effronté qui leur servirait de souper. Sous leurs pattes, les toiles s'agitèrent de manière plus franche, cette fois. Les plus avancées émirent des cliquètements de mandibules pleines de promesses : les toiles faisaient leur office et leurs proies s'y étaient prises. Mais il leur fallait se hâter, car déjà les captifs recevaient de l'aide de leurs congénères.

L'espace s'ouvrit sous ses pattes alors qu'elle s'élança dans le vide, suspendue à son fil, donnant à sa chute une lenteur irréelle. Elle brassa l'air autour d'elle jusqu'à retrouver le contact du chemin de soie. De ses nombreux yeux perçant l'obscurité, elle pouvait percevoir les filaments se tordre et trembler, rien n'aurait pu lui faire perdre son objectif désormais. Ses sœurs à sa suite, elle poursuivit sa course entre les branches, invisible encore pour cette troupe pour l'heure focalisée sur les pièges filandreux. Elle s'arrêta en surplomb pour contempler ce tribut généreux, transmettant son excitation au reste du nid, sentant celle des autres en retour. Elles étaient unies, elles n'étaient qu'une, et elles avaient faim.

Il y avait là des elfes mais aussi des hommes. Voici pour elles une denrée plus rare qui exceptionnellement arriverait en abondance. Moins coriace que du nain mais moins parfumé que de l'elfe, l'humain restait goûteux et ferme ; cette nuit, la variété serait le mot d'ordre. Elle sentit sous ses pattes la tension indiquant que ses sœurs se trouvaient en place. En silence, elle se tassa sur elle-même, s'écrasant avant de se détendre d'un coup, chutant depuis les branches pour fondre sur un humain encore prisonnier des soies collantes dont elle s'occupa de réaffirmer les liens pour s'assurer que celui-ci ne bougerait plus. Derrière elle, d'autres sœurs sortirent d'entre les racines, comme née du sol pour bondir sur les intrus.

Mais il y avait plus savoureux encore. Du bout de ses senseurs, elle perçut le parfum le plus délicat, le plus délectable de tous : celui de la peur. Elle pivota sur elle-même, faisant face aux sources de l'effluve, car elles étaient deux des plus proches. Une elfe et une humaine se tenaient devant elle, unies par la terreur. Un frisson d'amusement parcouru son échine alors qu'elle s'avança lentement vers ces petites choses, savourant cet instant, cette sensation si particulière d'insuffler la crainte par sa simple présence, sa simple vision. Fière, elle se dressa sur le bout de ses six pattes, agitant les deux restantes devant elle dans un bruissement lugubre de mandibules.

Mais même chez les guerriers les plus expérimentés, la vision d'un nid entier passant à l'assaut avait de quoi déstabiliser. Pour les Hommes, cette vision était digne d'un cauchemar, une de ces peurs enfantines qui semblait disparue mais resurgit au centuple, quand on pense l’avoir oublié. Peut-être auraient-ils été perdus s'ils n'avaient pas été accompagnés par le roi elfe et ses hommes. Rompus aux combats contre ces créatures myriapodes, les elfes sylvains n'hésitèrent guère avant de se lancer dans la mêlée tandis que d'autre allaient libérer le gondorien de ses entraves.

Point sur la situation



Et oui ! Les toiles ne mentaient pas et ce qu'elles laissaient présager ne s'est pas fait prier pour se joindre à vous. Du haut de leur taille surnaturelle et de leurs (trop) nombreuses pattes, ces araignées géantes sont le pur produit de la malfaisance et de l'horreur, on les dit même affiliés à Ungoliant.

Vous êtes encerclés, les araignées sortent de partout, elles viennent du haut, du bas, de chaque ouverture. L'ensemble du nid semble avoir jeté son dévolu sur vous. Fort heureusement, vous êtes tous libre de vos mouvements. Souriez, personne n'est blessé, pour l’instant.

Le groupe est dispersé et les assaillantes en profitent grassement, elles feront tout pour vous empêcher de vous rejoindre et vous entraider.

Demenor : Tu as été bien ficelés mais les elfes de Thranduil sont intervenus et t'ont sorti de là. Plus de peur que de mal mais la matière collante des toiles entrave encore tes mouvements. Le groupe d’elfes n’est pas bien loin mais se sont vite dispersés après ton sauvetage.

Cayla et Edhelwen : en parlant de peur, vous en voilà la proie. Une des créatures les plus massive vous barre la route et semble prendre plaisir à jouer sur votre fibre craintive. Si l'idée avait été de vous serrer les coudes, votre nouvelle amie a eu vite fait de vous éloigner et, bien qu'à quelques mètres de distances, vous avez maintenant une montagne pleine de pattes entre vous.

Eraën, Tauriel et Thranduil : vous êtes en terrain connu, du groupe vous êtes ceux qui êtes les plus à l'aise et vous connaissez bien ces ennemis, vous connaissez également le danger qu'elles représentent. Tauriel : tu fais partie de ceux qui sont venu en aide à Demenor, tu te trouves donc à la base des toiles, en contrebas. Eraën, tu es partit combattre dès le début de l'attaque et a pris de la hauteur pour intercepter les nouvelles arrivantes. Thranduil, tu te trouves au centre de la zone, tu as une vision globale de l'assaut mais est également très exposé.

Chacun de vous ne peut donc compter que sur lui-même. Vous devrez tous faire deux lancés : un d'attaque et un d'esquive.

Dés d’attaque ( deux dés 6 )
de 1 à 5 : c’est la galère mais vous restez en vie 8D tuez le nombre indiqué par vos dés
de 6 à 12 : sexy, vous êtes des spiderkillers ! vous faites le double de kill

Dés d’esquives ( un dé 6 )
Plus le résultat est élevé, mieux vous esquivez
(Exemple : 1 - Vous n'esquivez que peu et prenez des dégâts. 6 - Vous évitez les attaques)

N.B : Denethor n'est pas avec le cortège. C'est Boromir qui prend la tête de l'expédition. Denethor est reparti en Gondor.

Amour, gloire et poney


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniquesdarda.forumactif.org
Elfe Sylvain
avatar
Eraën
Feat : Paul Bettany


Messages : 100

Date d'inscription : 30/11/2015

Localisation : En vadrouille

Elfe Sylvain
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Dim 28 Fév - 18:42

Les toiles emprisonnaient un à un les soldats humains comme elfiques qui se débattaient avec la force d’un orque pour pouvoir s’en extraire. Heureusement pour moi, je connaissais cette forêt comme ma poche, et je refusais de me laisser faire et dévorer par une de ces géants aranéides et leurs chélicères acérés. Par chance, d’autres comme moi parvenaient à lutter et à délivrer nos compères. C’était bien la première fois pour moi que je participais à une mission de sauvetage. D’habitude, j’étais un expert dans l’art du meurtre, mais dans celui de sauveteur, j’étais encore un novice. Et je devais bien avouer que… cela me plaisait. Je me sentais utile, j’avais un rôle à jouer quelque part et surtout une utilité bien plus grande que celle de venger un noble n’ayant pas vu la couleur de son argent de la part d’une petite gens qui n’avaient jamais eu les moyens de le payer. Etrangement, j’avais la sensation en me battant à cet instant de retrouver les valeurs des elfes que j’avais quittés depuis des centaines d’années. J’avais l’impression de faire partie d’un groupe soudé, même avec des humains. Je n’avais rien contre cette espèce, mais elle n’était pas la plus irréprochable qui soit, avec des valeurs les plus louables.

Finissant de planter ma dague dans le corps velu de l’une de ces géantes, je remontais le long des toiles pour parvenir à m’approcher un tant soit peu de la source. Tout ce que j’espérais, c’était que la reine ne montre pas le bout de ses mandibules. Mais pour le moment, peut-être par chance, nous n’avions affaire qu’à des modèles sans doute plus réduits. Si tant est que l’on puisse les qualifier ainsi tant leur carcasse était volumineuse.

Lancé de dés :
 

Je sortis une flèche de mon carquois et atteint une nouvelle cible qui relâcha ainsi son emprise sur un homme. J'étais un professionnel dans l'art de tuer, mais j'y parvenais pourtant avec peine. Malheureusement si je voulais éviter de toucher leurs victimes, je n'avais pas d'autre choix que celui de n'être que peu efficace. Il y avait aussi le fait que ma blessure à mon bras faite pendant ma course poursuite contre les humains qui avaient cru en mon implication dans le meurtre de l'homme qui avait pourtant une importance disons salariale pour moi. Je sentais le sang couler le long de mon bras, ma blessure ne s’étant pas encore cicatrisée. Je peinais à viser, m’en remettant alors à ma dague pour tuer deux nouvelles arrivantes. J’aurais tant aimé faire plus, mais n’y parvenais guère. J’étais exténué mais ne voulais pas y prêter attention. L’heure n’était pas à l’apitoiement sur son sort, mais bien au combat.

Soudain, un moment d’inattention eu raison de moi. Je sentis une toile se refermer sur mon bras blessé qui soutenait ma dague qui tomba légèrement en contrebas. A l’aide du poignard attaché à ma ceinture j’eus tout juste le temps de me libérer de cette emprise et me laissait tomber sur la toile inférieure pour reprendre mon arme et retourner au combat.







Dernière édition par Eraën le Dim 28 Fév - 19:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 104

Date d'inscription : 03/07/2015

PNJ
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Dim 28 Fév - 18:42

Le membre 'Eraën' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'SIX FACES' :


--------------------------------

#2 'SIX FACES' :


--------------------------------

#3 'SIX FACES' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfe Sylvain
avatar
Thranduil
Feat : Lee Pace


Messages : 840

Date d'inscription : 31/12/2014

Elfe Sylvain
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Dim 28 Fév - 21:22


Elles arrivent !” Qu’un homme hurla, sa voix perçant l’air lourd et stagnant de l’épaisse forêt avec force.

Le grand cerf au pelage immaculé poussa un râle furieux. Il connaissait lui aussi ces créatures à huit pattes et tout comme ses prédécesseurs, on ne lui avait pas seulement appris à survivre dans une bataille, on lui avait également appris à y participer. Bois, sabots… Puissante, la bête connaissait sa force et savait comment l’utiliser.

Lorsque les aranéides surgirent de toute part, une moue de mépris se dessina sur les traits elfique du seigneur des lieux. Avec la colère au bout des doigts, il se jeta dans la bataille. Soln chargea une première monstruosité, permettant à son maître de la trancher en deux dans un cris rageur.

“Dago din !”   “Abattez-les !”

Commanda-t-il aux archers qui se trouvaient non loin de lui. Leurs flèches fusèrent, un trait frôlant sa pommette droite avant se loger dans l’oeil et jusqu’à l’arrière du crâne de l’une des abominations. Les sous-bois devinrent bientôt rien de moins qu’un champ de bataille. Les dúnedain se battaient avec force et vaillance, abattant leurs ennemies sans ciller -ou presque. Après tout, ces hommes faisaient face au Mordor depuis des générations. Ils étaient rompus à l’art de la guerre et ne s’effrayaient pas outre mesure de la vue de tels bêtes, si abjectes soient elles. Son regard fut alors attiré par l’un des elfes présents… quelqu’un qu’il n’avait pas vu depuis un temps. Eraën, un elfe de Mirkwood pourtant parti depuis des années se trouvait là, à combattre avec eux. Mais il n’était guère le temps de s’interroger.

L’un des insectes géant jeta son dévolu sur le roi alors qu’il extirpait Ninquelotë de la gorge méphitique de sa jumelle dont le corps s’affaissa, sans vie. Prise d’une rage subite, la créature se jeta sur la monture, projetant son cavalier à terre, à quelques pas de là. Le cerf, renversé, évita une morsure fatale d’un coup violent de sabot dans la gueule béante et poisseuse. L’araignée, surprise d’une telle résistance, dût se résigner à voir Soln lui échapper, mais le cerf blanc n’était pas sa cible non… C’était lui… L’elfe qui tenait entre ses mains les lames à l’argent brillant.

Thranduil se releva. La chute bénigne n’ayant pas même égratigné son armure. Il se tenait droit face la dévoreuse, trépignante, impatiente, mauvaise. Elle faisait claquer ses crochets et ses pattes recourbées et velues piétinaient. Il comprit très vite ce qui la ravissait tant. Elles l’avaient encerclé. Une dizaine d’entre elles se tenaient entre lui et le reste de la forêt. Elles l’avaient isolé et maintenant, elle allaient le dévorer. Tout du moins c’est ainsi qu’elles avaient imaginé que la scène se terminerait. Hélas pour elles, l’elfe qu’elles menaçaient n’avait pas l’intention de terminer son existence maintenant, et encore moins de cette manière.
D’une oeillade, le Sinda examina ses hôtes puis l’ombre d’un sourire ourla ses lèvres pâles. Le visage millénaire n’exhalait ni peur ni douleur. L’une d’elle fondit sur lui, tout crochets dehors. Le roi tourna sur lui-même, esquivant la première attaque, tranchant une patte à l'impertinente avant que Silpion n’entaille largement son cou. Une seconde passa à l’assaut, puis une troisième. Bientôt, les rejetons d’Ungoliant le cernaient de toute part. Il trancha ses ennemies avec fureur, ne laissant autour de lui que des corps mutilés. Les lames d’argent elfique tournoyaient dans une danse belle et terrible, entonnant le chant aiguë et cruel de la douleur lorsqu’elles cisaillaient la chair putride des insectes, se repaissant de leur lente ou fugace agonie. L’une d’elles se vit privée de l’un de ses yeux lorsqu’elle voulu le mordre et lorsque sa rage fut plus grande que sa souffrance, elle se jeta sur l’Elfe, le percutant de plein fouet. Maintenant sur lui, l’araignée tentait de le mordre encore, ses crochets mousseux de bave claquant près du visage du Sinda. Sous le coup, ses mains avaient avaient été séparées de ses armes et attrapaient maintenant les crocs affamés et revanchards. D’un coup de genoux, il parvint à se libérer une poignée de secondes, le temps nécessaire pour donner à son bras assez d’amplitude pour attraper Ninquelotë. Mais l’autre ne s’avoua pas vaincue et c’est de justesse qu’il esquiva son dard empoisonné. Dans un mouvement trahissant l’agilité extraordinaire de ceux de sa race, il se remit sur ses pieds et planta son adversaire avec les deux mains, se servant du poids de son corps pour transpercer sa tête de haut en bas, clouant la bête au sol.

Les survivantes repassèrent à l’attaque lorsqu’une pluie de flèches leur fit revoir leurs présomptions à la baisse. Le roi se redressa, récupérant ses effets. L’intérieur de son bras était égratigné, tout comme sa joue. Intérieurement il ragea. C’était trop d’honneur pour elles.


Lancer:
 


The last Elvenking
Truth is we had no choice. We'll try to shield those we can. No better world, let this end. Mothers cry, our boys die,
But we'll stand until the end


Dernière édition par Thranduil le Dim 28 Fév - 22:35, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 104

Date d'inscription : 03/07/2015

PNJ
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Dim 28 Fév - 21:22

Le membre 'Thranduil' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'SIX FACES' :


--------------------------------

#2 'SIX FACES' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gondor
avatar
Cayla
Feat : Janet Montgomery


Messages : 350

Date d'inscription : 09/11/2015

Gondor
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Dim 28 Fév - 23:23

Cayla ▲ Demenor ▲ Edhelwen ▲ Eraën ▲ Tauriel ▲ Thranduil
All Along The Watchtower


Même si le piège tendu par les toiles les avait surpris, ils s'en tiraient sans trop de mal et même Demenor avait finalement été libéré, quelques fils épais encore collés sur lui. Pourtant ses mains tremblaient toujours, alors qu'elle sentait son cœur battre plus fort, plus vite, dans cette robe trop serrée, alors que sa respiration se faisait plus étranglée. Des toiles de cette taille... Les créatures les ayant filées devaient être monstrueuses, et pas qu'au niveau de leurs dimensions. S'il n'y avait eu que les toiles... Juste une menace pesante dans les ténèbres angoissantes qu'était déjà Mirkwood, mais rien de plus, la réelle menace restant loin et cachée pendant qu'ils terminaient la traversée. Mais avant même qu'ils puissent se regrouper, elles apparurent. Elle aurait donné beaucoup pour ne pas entendre les sinistres cliquetis des pattes, les frottements de la chitine contre le bois et les racines, les glaçants claquements de mandibules qui n'avaient rien de naturel. Donné bien plus pour ne pas voir les masses rampantes et velues qui s'appropriaient les lieues, envahissant le peu d'espace en venant de toute part, haut et bas confondus. Mais elle aurait absolument tout sacrifié pour ne jamais avoir à croiser l'horreur qui était apparue devant elle.

À quelques mètres à peine, l'une des elfes qui avaient remporté le jeu de la corde semblait figée par la terreur de ce qui se trouvait désormais entre elles. De longs frissons glacés descendirent le long de son dos et de ses membres alors que la bête approchait, fièrement dressée dans toute son épouvantable grandeur, et les bruits alentour se firent plus lointains. Distants, comme si elle avait plongé la tête sous l'eau, qu'elle sentait ruisseler dans sa nuque, inonder ses mains, étouffer sa respiration. Le monde autour d'elle devint flou, seule l'araignée géante conservait chaque détail affreux qui achevaient de paniquer la jeune Dame de Lebennin. La monstruosité devait sentir la peur qui saturait le sang de sa proie puisqu'elle se tourna vers elle pour lancer coups de pattes et de griffes.
Dé d'esquive:
 
Reculant pour éviter, elle trébucha sur une autre créature, tombant lourdement pendant que l'une des pattes se plantait entre ses genoux, clouant sa robe au sol. Elle ne put que lever les bras pour protéger son visage des mandibules qui cherchaient à se planter dans sa chair, sentant bientôt le sang tremper ses manches alors que la bête tentait de creuser son chemin au travers. La mâchoire serrée, elle essayait de la repousser, ignorant les élancements douloureux de ses avants-bras, mais ne put retenir un cri alors qu'une griffe trancha au travers des tissus de ses vêtements et de son épaule gauche. La bête s'enhardit, poussant encore un peu plus contre les barrières de plus en plus faibles face à cette force implacable, son haleine fétide brûlant l'air entre elle et sa proie. Encore quelques coups et ce serait terminé.

Elle ne pouvait pas rester là sans rien faire, à attendre que les affreuses mâchoires se referment finalement sur elle et la tuent. Pas aussi loin de chez elle. Surtout sans s'être réconciliée avec son père et son frère. Et certainement pas sans faire honneur à son royaume une dernière fois. Pour le Gondor! Le son de sa propre voix la surprit, tant par son volume que par cette conviction qu'elle ne croyait pas posséder, mais elle n'hésita pas pour autant.
Dés d'attaque:
 
Resserrant les doigts autour de la garde de la dague, elle donna un grand coup de pied à la base du pilier de chitine qui emprisonnait le bas de sa robe, l'arrachant du sol et faisant légèrement chanceler l'arachnide. Se redressant, elle plongea la lame dans la première articulation à sa portée, mettant tout son poids dans ce qui serait peut-être son unique coup, comme elle avait vu faire lors des entraînements, comme son frère lui avait montré des années auparavant. Tournant l'acier entre les plaques, elle entendit un craquement distinct malgré le bruit tout autour, avant qu'une patte ne la fauche et l'envoie s'écraser un peu plus loin contre le cadavre d'une des congénères.




Perhaps it is better not to tell what you wish
if you cannot
have it.


Dernière édition par Cayla le Lun 29 Fév - 0:48, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://abalessa.forumactif.org/
Messages : 104

Date d'inscription : 03/07/2015

PNJ
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Dim 28 Fév - 23:23

Le membre 'Cayla' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'SIX FACES' :


--------------------------------

#2 'SIX FACES' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gondor
avatar
Demenor
Feat : Michael Fassbender


Messages : 192

Date d'inscription : 09/11/2015

Gondor
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Lun 29 Fév - 17:24

All Along The Watchtower


Cayla, Tauriel, Edhelwen, Eraën, Thranduil & Demenor
Leur bruit est infernal. Le cliquetis, à la fois léger et terriblement omniprésent laisse présager de redoutables adversaires. Surtout si j’en crois la solidité de leur toile qui me retient prisonnier. Je fais un bien triste Capitaine des Gardes. Pathétique, vraiment ! Nous sommes du gibier, nous sommes des proies sur un terrain de chasse de guerrières aguerries. Elles arrivent, et nous sommes leur repas. Bien piètre avenir si nous succomber aux bêtes… Quand on murmure que quelque chose se prépare. D’abord des hommes qui passent sans pâtir des défenses du Gondor, puis ces créatures…

Elles sont pires que ce que j’imaginais. Quand je les découvre dans la pénombre, quand je vois leur taille et surtout leur nombre, mon estomac se noue. Quelle chance avons-nous ? Elles sont immondes, terrifiantes et éveillent en moi une peur que je n’ai plus ressenti depuis longtemps. Je ne crains pas de mourir, mais je suis terrifié de leur puissance potentielle. Ces hommes, mes frères d’armes, Cayla, Boromir, avons-nous la moindre chance ? Les elfes, eux, ne semblent pas hésiter. Sont-ils insensés ? Fous ? Téméraires ? Ou juste audacieux et sans peur ? Elles semblent jaillir de toutes parts, ces araignées, heureusement, des elfes viennent m’aider à me défaire de leur toile. Parmi eux, je reconnais l’elfe de la fête, l’une de celle qui s’est opposée victorieusement aux nains. D’un hochement de tête, je la remercie, sans mot dire, les elfes sont étrangement charismatiques, surtout de près. Mais au premier geste que j’esquisse, je comprends que je ne serai pas au maximum de mes possibilités. La matière visqueuse de leur toile colle à mes vêtements et me ralentit de manière considérable. Toutefois, je m'interdis d’être un poids mort dans le combat ou de les mettre en danger.

Armé de mon épée, j’observe les monstres se rapprocher, nous encerclant. Elles sont terriblement organisées, comme si elles étaient dotées d’une intelligence réelle. Terriblement angoissant que cette perspective. Les elfes se sont déjà écartés, prêts à en découdre, mais je ne parviens pas à repérer les autres, à cause de la masse noire qui se meut devant moi de manière menaçante. L’une d’entre elle tourne soudain ce qui lui sert de tête dans ma direction, faisant claqueter ses… dents ? Antennes ? Aucune idée, mais je n’ai pas envie d’aller voir de près l’anatomie d’une araignée gigantesque.

Dé d'esquive:
 

Pour me débarrasser de la matière qui me gêne, je n’ai guère que la solution d’abandonner mon surcot. Voilà que déjà, elle parait comme bondir vers moi. En partie libéré de ma gêne, mais aussi plus en danger sans une partie de ma protection, je parviens à l’esquiver sans difficulté. Une pirouette tandis que ses pattes claquent dans l’air et je me redresse, malgré le déséquilibre réel. C’est à cet instant que j’entends le cri. Cela fait écho et résonne dans tout mon être. Pour le Gondor. Pour le Gondor…

« Pour le Gondor ! »

J’hurle à mon tour, comme pour évoquer nos ancêtres, nos frères à Minas Tirith, toutes les forces du Gondor. Revigoré, je cours, je cours en faisant fi du danger, de la peur de ces créatures, comme transcendé par l’invocation de Cayla.

Dés d'attaque:
 

Mon épée s’abat avec férocité, quelque chose en moi se réveille, la hargne du guerrier que j’étais jadis semble brûler de nouveau en moi. Je danse, mon épée telle une extension de ma personne, je ne sens plus la douleur, juste la foi en notre mission, et la rage de vaincre. Le sang de ma première victime m’éclabousse mais ne m’arrête pas, au contraire, cela ne fait qu’augmenter ma soif.
acidbrain




Pour le Gondor



Dernière édition par Demenor le Lun 29 Fév - 17:52, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 104

Date d'inscription : 03/07/2015

PNJ
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Lun 29 Fév - 17:24

Le membre 'Demenor' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'SIX FACES' :


--------------------------------

#2 'SIX FACES' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfe Sylvain
avatar
Edhelwen Moraelin
Feat : Emilia Clarke


Messages : 225

Date d'inscription : 11/09/2015

Elfe Sylvain
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Lun 29 Fév - 22:01

Une grande silhouette immaculée se dressa dans le champ de vision de l'Elfe, tranchant violemment sur les ténèbres environnantes - dans un bref sursaut, Edhelwen leva les yeux vers son cavalier, et croisa le regard sombre de Thranduil, fixé sur elle. Si les mots se perdirent à demi sous la brume qui anesthésiait sa conscience, elle perçut néanmoins dans ses yeux ce que sa voix ne disait pas. Ils partageaient la même intime certitude. Tout comme elle, il savait ce qui venait ensuite ; et son visage fermé attestait qu'il ne se faisait guère d'illusion sur l'embuscade dont ils étaient les victimes, et qu'il se tenait prêt à défendre chèrement sa vie, et celle des Hommes qu'ils escortaient. Il ne tenta pas de la rassurer.

Edhelwen frémit, alors qu'une vague glacée la parcourait, elle qui, pourtant, ne connaissait pas le froid.

Et, de nouveau, tout bascula.

Un cri de terreur pure annonça leur arrivée. La monture de Thranduil répondit à l'appel désespéré d'un brame furieux qui fit trembler jusqu'à l'âme de la Noldo, avant de partir à l'assaut, entraînant le roi avec lui. Autour d'elle, la peur et le sentiment fugitif de victoire simple cédaient la place à l’urgence et la panique. Si les Elfes, rompus à ce type d'attaque, restaient maîtres absolus d'eux-mêmes, ce n’était pas le cas des Hommes qui, bien qu’entraînés au combat, faisaient face pour la première fois à ces créatures de cauchemars, issues des ténèbres les plus obscures. Pour Edhelwen, qui encourait ce risque chaque fois qu’elle sortait en quête de plantes pour les guérisseurs d’Aradhrynd, c’était comme si la mort venait de nouveau chercher son dû, agacée d’être déjouée dans son entreprise par l’habileté des Elfes sylvains.

Elle entendait le frôlement ténu de leurs corps massifs contre l’écorce desséchée des troncs morts, qui semblait résonner sans fin dans ses oreilles trop sensibles. Elle percevait leurs mouvements indistincts au-delà des arbres noueux et des broussailles noircies, rôdant à la lisière de la vision humaine pour faire monter la peur, si délectable à leurs sens dénaturés. Elle sentait leur présence au plus profond d’elle-même, oppressante, écœurante, comme si leur aura corrompue se mêlait à la sienne pour mieux la pervertir et l’écraser. Le cœur au bord des lèvres, les yeux agrandis d’effroi, elle se tournait en tous sens en cherchant frénétiquement la preuve de leur présence, sans rien trouver de plus que ces impressions fugaces qui ne faisaient qu’attiser sa peur. Elle savait qu’elles étaient là, tout proches.

Tout cela ne dura qu’un court instant, une infime seconde qui parut prendre des allures d’éternité.

Puis elles apparurent. Gigantesques, imposantes, hideuses. Incapable d’émettre le cri d’épouvante qui enflait dans sa poitrine, Edhelwen gémit, le regard rivé sur l’armée noire qui déferlait sur eux, telle une vague d’eau souillée. Ses gardes du corps levèrent armes et arcs, prêts à frapper, prêts à défendre la Noldo ; son cheval s’était depuis longtemps perdu dans la foule agitée, rattrapé par l’affolement inhabituel. Et la bête se matérialisa devant elle.

Jamais Edhelwen n’avait connu une telle frayeur. Elle avait déjà croisé ces créatures, s’était déjà tenue face à l’une d’elles comme en cet instant, mais… qu’était cette expérience ancienne face à la déferlante qu’ils essuyaient actuellement ? Si elle avait survécu à ces rencontres isolées, si elle était capable de tenir la bride à sa terreur lors de ces incidents, la certitude vibrante que rien, cette fois, ne pourrait les sauver, suffisait à anéantir tout espoir, toute volonté de se battre. Ils étaient condamnés.

Sans pouvoir esquisser le moindre geste, elle regarda la Huit-Pattes se diriger vers une humaine qu’elle n’avait pas remarquée jusqu’alors, trop concentrée sur sa propre peur. Vicieuse, la créature se jeta pattes en avant sur la jeune femme sans défense, qui trébucha sur un autre corps monstrueux, esquivant de justesse le coup qui autrement l’aurait atteinte en pleine poitrine. Le reste se perdit dans un maelstrom noirâtre derrière le voile qui brouillait sa vue - jusqu’à ce qu’un cri de guerre ne parvienne à le percer, la ramenant brutalement au présent. Mettant toutes ses forces à contribution, l’humaine se jetait à son tour contre la créature pour lui enfoncer sa dague jusqu’à la garde. Si son coup parut porter, il ne lui évita pas le revers qui l’envoya rouler contre un autre immense corps sans vie.

Epée ? Ou pas épée ?:
 
Dé d’esquive:
 

Profondément secouée par la scène, Edhelwen sentit son corps reprendre vie. Cherchant des yeux l’épée avec laquelle elle avait déchiré les toiles si peu de temps auparavant, elle la trouva gisant à ses pieds, à l’endroit même où elle l’avait laissée tomber. C’était sa chance – tant que l’attention de cette infâme créature était dirigée ailleurs, elle pouvait attaquer en traître et…

Mais sitôt l’humaine violemment repoussée, la Huit-Pattes parut se souvenir de la présence éthérée de l’Elfe dans son dos. Se retournant avec une agilité terrifiante, elle brandit pattes et mandibules dans sa direction, frappant avec célérité et précision. La voix habituellement douce et aérienne d’Edhelwen émit un hurlement strident alors que la bête la jetait rudement à terre, l’écrasant à demi sous son poids, transperçant sa chair de ses appendices aiguisés. Par pur instinct de survie, la Noldo tendit les jambes devant elle à l’instant où son dos heurtait brusquement le sol, tenant difficilement l’araignée à distance ; faisant fi de la douleur qui brûlait ses muscles tendus et de la sensation désagréable du sang sui s’écoulait de ses plaies, elle tâtonna fébrilement la terre traîtresse, les yeux rivés sur son cauchemar devenu réalité.

Jusqu’à ce que sa main, enfin, rencontre le métal froid de la lame elfique abandonnée. Elle referma aussitôt les doigts dessus, ignorant le fil cuisant de l’épée qui s’enfonçait dans sa peau. D’un geste plus souple qu’elle ne l’aurait imaginé, elle parvint à retourner l’arme pour en saisir la garde avant de l’enfoncer de toutes ses forces dans le corps de la créature. Celle-ci poussa un rugissement terrible et se recula de quelques pas, trop peu au goût d’Edhelwen, mais suffisamment pour lui permettre de s’éloigner en rampant à demi, sa lame toujours dressée devant elle comme un bien pâle bouclier, les jambes trop faibles pour se relever. L’angoisse toujours chevillée au cœur.


Mirkwood




Fear the dark waters



Dernière édition par Edhelwen Moraelin le Mar 1 Mar - 19:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 104

Date d'inscription : 03/07/2015

PNJ
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Lun 29 Fév - 22:01

Le membre 'Edhelwen Moraelin' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'SIX FACES' :
 

EDIT ARAGORN :

Résultat du second lancer :


'SIX FACES' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfe Sylvain
avatar
Tauriel
Feat : Evangeline Lilly


Messages : 47

Date d'inscription : 04/12/2015

Elfe Sylvain
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Mer 2 Mar - 0:09


All Along The Watchtower
Event


Tauriel savait à quoi s’attendre. Elle avait déjà combattu ces araignées un nombre conséquent de fois. Le roi, à l’époque, lui avait donné pour mission de détruire les nids qui se trouvaient dans ces bois. Et déjà à l’époque, les araignées avaient cette fâcheuse habitude de revenir en nombre pour piéger ses hommes. Et cela n’avait pas manqué aujourd’hui... Un cri avait retentit à l’intérieur des bois et Tauriel avait directement tournée la tête vers l’origine du hurlement.

Il ne lui avait pas fallu bien longtemps pour apercevoir les pattes énormes et poilues se diriger vers eux. Elle avait alors rapidement passé son regard sur la situation, gardant le roi (qui mine de rien l’avait choisi pour qu’elle fasse attention à sa vie... Même s’il savait très bien s’en sortir tout seul) à l’œil avant de regarder les hommes toujours coincé en contre bas. Elle avait alors soufflé à plusieurs elfes près d’elle de venir l’aider et elle était descendu aider les hommes toujours coincé. L’un d’entre eux, homme dont elle ne connaissait pas le nom, la remercia du regard et elle répondit alors en hochant elle-même la tête. Ils étaient tous dans la même situation, autant se serrer les coudes.

Elle se tourna alors vers les ennemies, qui se trouvaient en nombre et il y eut une espèce de mouvement de flottement, du moins de son côté. Elle se trouvait devant l’une des créatures et pendant quelques instants, aucunes des deux n’attaqua. Tauriel se contenta de l’observer. Elles avaient toujours la même tête, les mêmes yeux globuleux qui rendaient mal à l’aise, les mêmes crocs qui claquaient et les mêmes pattes recouvertes de poils et qui donnaient des frissons de dégout à la jeune femme. Elle n’aimait pas ses créatures à l’époque où elle était Chef de la Garde, et c’était toujours le cas. Elle n’avait pas peur des araignées en temps normal mais celles qui se trouvaient devant eux, près à leur sauter dessus... Elle ne les aimait pas du tout. Et elle savait pertinemment que ses ennemies n’aimaient pas du tout les elfes, les hommes, les nains et les hobbits. En bref, ces aranéides n’aimaient personnes.  Et on pouvait dire que Tauriel le leur rendait bien. Quand elle avait été mandatée par Thranduil, elle avait passé des jours à traverser les bois à la rechercher des araignées afin de les occire. Mais il en revenait toujours un peu plus et Thranduil avait été assez clair à l’époque, ils n’avaient pas à aller plus loin que les bois pour réduire la menace. Alors elle avait obéit, tout en sachant que cette histoire d’invasion ne se terminerait jamais. Et les voilà, des années plus tard à refaire face à des ennemies qui auraient pu ne plus exister.

La demi-seconde où Tauriel examina sa première proie se termina et elle passa à l’action, toutes armes sorties. Il était hors de questions qu’elles ne gagnent aujourd’hui.

On est gentil et on me donne pleeeeiiiin de points... :
 

Je veux pas mourir ! :
 

L’arc qu’elle avait sorti un peu plus tôt toujours en main, Tauriel se lança alors dans le combat que menait déjà beaucoup de ses compagnons de route, dont le Roi qui ne s’en sortait pas trop mal. Elle réussit alors à tuer l’araignée qu’elle regardait dans le blanc des yeux quelques millisecondes auparavant et elle passa à la suivante. Les gestes qu’elle avait effectué des dizaines de fois des années plus tôt lui revenaient en tête comme si elle c’était battue hier encore avec ces ennemies. Elle utilisait ses flèches comme poignards puis en lançait quelques-unes pour éviter à certain des hommes de se faire manger par une paire de crocs affamés.

Et puis trop occupée à enfoncer sa dague dans une des cervelles aranéides, Tauriel se fit prendre par surprise par l’une des bêtes à 8 pattes. Elle se fit alors pousser dans le dos, se retrouvant à terre alors que l’araignée s’avançait vers elle. Heureusement  pour elle, sa chute n'avait entraînée qu'une égratignure sur sa joue et plusieurs autres sur ses mains. Rien de bien handicapant en soi... Elle put alors réagir rapidement. Elle récupéra une des flèches à proximité tombées de son carquois et profita de l’élan que prenait la bête pour venir lui ouvrir le ventre en dos. Elle évita de justesse les intestins de l’araignée mais réussit à se remettre debout rapidement, fière de son travail. Elle n’était pas trop rouillée finalement.

Elle passa un regard sur les scènes qui se déroulait devant ses yeux et sauta de nouveau dans la bataille, tuant de nouveau des horribles bestioles qui avaient osé s’en prendre à eux. Elle se rapprocha également d’Edhelwen qui semblait en mauvaise posture.  



It is our Fight


Dernière édition par Tauriel le Mer 2 Mar - 0:24, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 104

Date d'inscription : 03/07/2015

PNJ
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Mer 2 Mar - 0:09

Le membre 'Tauriel' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'SIX FACES' :


--------------------------------

#2 'SIX FACES' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 205

Date d'inscription : 31/12/2014

PNJ
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Mer 2 Mar - 22:08

SAISON UNE




Cayla ; Demenor ; Edhelwen ; Eraën ; Tauriel ; Thranduil

Beaucoup d’Hommes tombèrent sous les pattes des arachnides maléfiques. Les Elfes, plus coutumiers aux cruelles créatures, surent davantage lutter contre elles mais cela n’empêcha pas d'alourdir le nombre de pertes et de blessés. Il n’y avait cependant que trop peu de temps pour le repos et les mutilés. Hâtivement, les guérisseurs se mirent à l’ouvrage, ils soulagèrent les guerriers de leurs blessures. Dans les ténèbres, deux lueurs, une elfe de Mirkwood accompagnée d’une dame du Gondor s’attelèrent à soulager des affligeantes souffrances qu’ils enduraient. « Gûr nîn glassui. » Merci de tout coeur. Les traits tirés d’une archère elfe se détendirent sous son traitement. Tous devaient sortir de la Forêt et rejoindre l’Anduin. De multiples rapports furent rendus à Boromir et au roi elfe. Leurs pertes étaient peu nombreuses et les blessés étaient capables de reprendre la route. Ils avaient déjà perdu trop de temps et le Capitaine du Gondor faisait montre d’une telle impatience rageuse qu’aucune créature maléfique n’aurait osé montrer le bout de ses crochets seule face à lui.

Très vite, on réunit les affaires, récupéra les quelques chevaux qui manquaient à l’appel et la troupe fut de nouveau repartie, laissant à l’arrière un véritable cimetière de pattes et de chitine.

Quand l’assemblée sortit de la Vieille Route, un éclaireur elfe, dont le visage marquait l’étonnement de voir son roi et venant de l’avant-poste de la rive Sud-Est du fleuve les intercepta. « Aran Thranduil ! Lye di nathad ! »  Roi Thranduil ! Nous avons besoin d’aide !
Les hommes noirs avaient été repérés aux Méandres Nord. Il était urgent de rejoindre les gardiens au Sud avant que les Corsaires n’arrivent sur eux. Le roi, qui n’avait pas prévu que lui et les siens aillent au-delà, fut forcé de prendre une décision. Devait-il se joindre à cette bataille qui devait n’engager que les Hommes ? « Savo chûr an dagor ! » Au combat !
Voilà qui répondait à la question. Les elfes se battraient donc aux côtés des hommes du Gondor ! Boromir, plus extatique et ragaillardi par cette décision du roi, s’adressa à ses soldats, plein de hargne, levant son bras vengeur. « A la guerre ! » Pourtant, au fond de lui, le gondorien craignait qu’ils n’arrivent pas à temps. En accord et sans attendre plus encore, le Roi Elfe et le Futur Intendant menèrent leurs hommes à l’Est du Grand Fleuve et le longèrent pour gagner l’avant-poste.

C’est aux triples galops qu’hommes et elfes descendirent le long de l’Anduin. Cette course folle faisait trembler la terre et les animaux regagnaient leur refuge à leur simple approche. Les plus forts veillaient à ce que les guérisseurs tiennent le rythme et ne se perdent pas en route. Chevaucher de la sorte était sans doute peu habituel pour certain d’entre eux et proprement usant pour un humain peu rompu à ce genre de course.

Leurs efforts ne suffirent pourtant pas à arriver avant l'ennemi. Le fils de Denethor avait eu raison et sa mâchoire se contracta sous la colère. Du sommet de la colline où ils se trouvaient, ils purent distinguer au loin quelques fumées noires mais aussi percevoir le fracas d’épées à l’orée de la Forêt Noire.

Les Corsaires d’Umbar étaient parvenus à détruire l’avant-poste elfe avant que ne puissent arriver les renforts. Dans les défenses, les elfes étaient soutenus par un groupe de vigoureux beornides. On pouvait les remarquer dans la bataille par leur taille quelque peu plus grande que la moyenne des Hommes. Ils se battaient valeureusement, armés de haches, de lances et d’arcs.

Malgré ces précieux alliés, l’arrivée du Gondor et de Mirkwood devint indispensable. Les rumeurs racontaient que parmi les Corsaires ne se trouvaient pas seulement des Hommes. On parlait également de redoutables et terribles combattants, des Numénoriens Noirs. Pour l’heure, aucun d’eux ne s’était montré mais Hommes et Elfes se soumettraient à l’épreuve de leurs lames.

Les tambours ennemis furent bientôt troublés par le son d’un cor, puis d’un second. Boromir, Capitaine de Gondor et Thranduil roi de Mirkwood venaient à leur secours. Adossés à la forêt, les hommes sombres se tournèrent vers les nouveaux venus avec un sourire sadique mais leur expression changea rapidement lorsqu’ils virent la cavalerie charger.

Point sur la situation


Vous faire passer d’une bataille à une autre, c’est ça qu’on aime !
Vous l’aurez compris, une fois sortie de cette terrible forêt (votre position est marqué d’un point rouge sur la carte ci-dessous), vous faites route à toute vitesse sur un avant-poste elfique (point bleu) mais lorsque vous l’atteignez, l’ennemi est déjà sur place. Vous n’avez pas le choix, vous devez affronter les Corsaires qui tentent d’aller au-delà et d’entrer dans la forêt. Personne ne le sait encore mais les hommes noirs souhaitent rejoindre Dol Guldur. Il faut les en empêcher coûte que coûte.


Cayla et Edelwen, avant toutes choses il faut vous guérir. Pour cela, tirez chacune un dé six. Un résultat 1, 2 ou 3 vous permet une faible guérison (cela ne vous empêche pas de combattre), 4, 5 et 6 vous assure un soin totale.
Après cela, il est temps de penser les blessures des guerriers. Vous avez à cet effet, deux dés 6 chacune. Le nombre obtenu indiquera le nombre de blessés soignés par vos soins.

Edelwen, tu n’es pas une cavalière entraînée à mener une charge frontale. Tu restes donc en retrait. Cependant tu peux effectuer un tir à l’arc pour aider les tiens ! Lances deux dés Oui/Non, un Epic Win signifie quatre ennemis abattus, un seul Oui signifie un ennemi abattu et un Epic Fail signifie que ton arc se brise entre tes mains, avec un risque qu’il te blesse le visage. Lances un nouveau dé Oui/Non pour savoir si tu seras blessée au visage (on te laisse le choix de la blessure Red ).

Cayla, une flèche passe près de ton cheval. Ce dernier s'affole et il devient très difficile de le contenir. Tu lanceras deux dés Oui/Non.
Oui/Oui : Epic Win, à se demander si tu n'as pas de sang rohirrim. Tu parviens à calmer la bête.
Oui/Non : Tu calmes l'animal difficilement, mais tu restes sur ta monture.
Non/Oui : Tu es désarçonnée mais tu chutes de cheval avec élégance.
Non/Non : Epic Fail, tu es sûre de savoir monter à cheval ? Car en plus de tomber, tu le fais sans grâce aucune et l'un de tes vêtements se trouve déchiré (au choix).

Demenor, Eraën et Tauriel, vous effectuez une charge de cavalerie. Vous vous doutez bien que vos ennemis ne restent pas à vous attendre mais préparent leur défense avec une ligne de lanciers. Vous lancerez donc un dé Oui/Non pour avoir si votre monture passe cette ligne ; puis un autre dé Oui/Non dans le cas où le cheval ne passerait pas afin de déterminer avec quelle classe (ou non) vous atterrirez sur le plancher des vaches.
Quoiqu’il en soit, vous lancerez deux dés 6 afin de déterminer le nombre d’ennemis que vous abattrez, que ce soit à cheval ou à pied.

Thranduil, nous allons épargner ton beau caribou. Toutefois, tu devras peut-être aider des elfes à fuir du fait de leurs blessures. Un dé Oui/Non déterminera si tu termines cet event à pied ou à dos de caribou.
Comme pour tes petits camarades, tu lanceras deux dés 6 afin de déterminer le nombre d’ennemi que tu pourfendras. De plus, tu es Roi et ainsi tu es une jolie cible. Tu devras lancer un double dé Oui/Non afin de savoir si l’ennemi perce à jour ton identité. Si le résultat est Oui/Oui, tu devras te défendre de nombreux ennemis et tu subiras des dégâts. Un seul Oui et tu t’en sortiras bien. Un double Non te permet de rester discret… pour le moment.

Amour, gloire et poney

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniquesdarda.forumactif.org
Gondor
avatar
Cayla
Feat : Janet Montgomery


Messages : 350

Date d'inscription : 09/11/2015

Gondor
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Jeu 3 Mar - 14:59

Cayla ▲ Demenor ▲ Edhelwen ▲ Eraën ▲ Tauriel ▲ Thranduil
All Along The Watchtower


Combien de temps exactement était passé entre le moment où elle avait senti son dos heurter violemment le cadavre d'une de ces horreurs, sa vision se brouillant pour finalement s'évanouir, et celui où on l'avait aidée à se relever au milieu du champ de bataille? Remerciant le soldat qui l'avait aidée, elle resta un instant interdite. Sous ses yeux, un spectacle qu'elle avait jusqu'alors connu uniquement dans ses pires cauchemars: les corps inanimés des siens tombés au combat mêlés à ceux de créatures monstrueuses, les plaintes douloureuses des blessés, le sang qui couvrait le sol en tâches disparates. Le spectacle des combats et de la mort qu'elle aurait préféré ne jamais voir, malgré ses années de services aux Maisons de Soin de Minas Tirith, lui rappelant douloureusement les circonstances de la disparition de sa mère, ce qui l'avait toujours convaincue de ne jamais se joindre aux missions qui allaient à l'extérieur de la Cité. Mais elle n'avait pas le temps de se perdre dans ce genre de pensées, nombreux étaient ceux nécessitant des soins, à commencer par elle.
Auto-soins:
 
Les plaies sur ses avant-bras étaient superficielles, celle de son épaule était plus profonde mais saine et ne laisserait qu'une vilaine cicatrice, toutes furent rapidement bandées alors qu'elle rejoignait l'elfe qui l'avait aidée à affronter l'affreuse arachnide pour évaluer les dégâts dans les troupes humaines et elfiques.

Elle avait fait son rapport au Capitaine du Gondor et au Roi elfe les yeux baissés, serrant sa cape autour d'elle pour cacher l'état lamentable de ses vêtements en dessous. Des pertes - fort heureusement peu nombreuses - et des blessés, mais en état de reprendre la route une fois que les derniers soins auraient été administrés. Après une dernière révérence aux deux hommes, elle était retournée auprès de ceux ayant encore besoin d'attention avant le départ de ce maudit endroit.
Nombre de blessés soignés:
 
Allant de blessé en blessé, parfois avec l'aide de la belle elfe qui semblait avoir repris des couleurs depuis que la monstruosité qui s'en était pris à elles était morte, elle appliquait tout ce qu'elle avait appris durant ses années d'apprentissage. Puis le moment de reprendre la route vint, et cette fois elle accepta le cheval qu'on lui proposa. Ils ne pouvaient pas traîner, les ennemis pourraient en profiter pour s'enfoncer plus avant dans les terres. Ils allaient à la guerre... Trois mots qui avaient rendus tout le reste plus réel, plus effroyable, qu'elle avait contrebalancé avec d'autres alors que le cortège s'élançait en direction du Sud. Pour le Gondor.

Bien qu'ayant suivi des leçons comme toutes les jeunes filles de son rang, elle n'avait jamais été très à l'aise sur un cheval. L'animal ne l'effrayait pas, mais une monture ne lui était d'aucune utilité lorsqu'elle vivait encore à Minas Tirith, préférant parcourir la ville à pieds, et à Pelargir c'était la même chose, pour le peu de déplacements hors du palais qu'elle faisait. Galoper comme ils l'avaient fait avait déclenché des douleurs dans des zones qu'elle préférait ne pas évoquer mais elle avait tenu tant bien que mal, les mains serrées autour des rênes. Alors que les guerriers chargeaient, elle était restée en arrière avec les plus sévèrement blessés et les autres soigneurs, s'arrêtant aux abords du nouveau champ de bataille pour enfin découvrir les pirates qui avaient réussi à remonter l'Anduin. Elle regarda la charge, ne pouvant s'empêcher de trouver le fils de l'Intendant particulièrement beau dans cette situation, tandis que le combat commençait. Les flèches, amies comme ennemies, volaient de part et d'autre de la vaste étendue et l'une d'elle passa tout près, frôlant sa monture.
Gestion du canasson:
 
Son cheval se cambra et elle tomba en arrière pour atterrir sur les fesses dans une flaque de boue. Mais ce n'était pas le pire, malgré le froid de l'eau contre sa peau: le bas de sa robe, déjà bien abîmé par sa rencontre avec l'Horreur à huit pattes, s'était prise dans les sangles de sa selle et avait fini de se déchirer lors de sa chute. Glacée d'effroi, elle regarda sa monture fuir avec le tissu, ses poings crispés dans la boue et ses jambes découvertes jusqu'en haut des cuisses, le peu d'honneur qu'il lui restait faiblement protégé par la fine chemise qu'elle portait sous sa robe. Ramenant prestement le tissu de sa cape sur elle, elle se releva rapidement et avec autant de dignité qu'elle le pouvait dans cette situation.




Perhaps it is better not to tell what you wish
if you cannot
have it.


Dernière édition par Cayla le Jeu 3 Mar - 17:20, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://abalessa.forumactif.org/
Messages : 104

Date d'inscription : 03/07/2015

PNJ
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Jeu 3 Mar - 14:59

Le membre 'Cayla' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'SIX FACES' :


--------------------------------

#2 'SIX FACES' :


--------------------------------

#3 'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfe Sylvain
avatar
Eraën
Feat : Paul Bettany


Messages : 100

Date d'inscription : 30/11/2015

Localisation : En vadrouille

Elfe Sylvain
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Jeu 3 Mar - 18:20

Le combat contre les aranéides semblait toucher à sa fin. Notre roi avait combattu avec brio, ainsi que tous les autres elfes et humains qui étaient parvenu à lutter jusqu’au bout. Las mais pas encore épuisé, je me relevais, retirant une de mes flèches plantée dans la carcasse immobile de l’une de ces araignées que j’avais abattue pour la ranger dans mon carquois. Mus par la colère de ne pas avoir été une « fine lame », comme on m’appelait de coutume, je n’étais pas satisfait de mes exploits au travail. D’habitude, peu de choses me résistaient, mais nous n’étions pas dans un monde merveilleux où chaque souhait se réalise. Non, nous étions dans la vraie vie, et dans celle-ci je n’étais peut-être pas aussi bon que je voulais le croire. Ca y est. Mon égo en avait pris un sérieux coup pour que je remette tout cela en question. Une douleur lancinante au bras me rappela à la réalité. Je baissais mes yeux vers celui-ci, pour voir une blessure ouverte et ensanglantée. Murmurant des insultes dans à peu près toutes les langues que je connaissais, je pris mon poignard et déchirai un pan de ma tunique. Je vins ensuite entourer la blessure de la bande de tissu, et nouai fermement le tout. Ayant vu cela, une elfe guérisseuse vint me voir et me proposa de me soigner. Je refusais au prime abord, plus par insociabilité et par égo que par besoin, et fini par lui céder devant son insistance. La route était encore longue, qui sait ce que nous rencontrerons en chemin. Je sentis quelque chose bouger dans mon bras, qui m’arracha une grimace de douleur : mon os venait de bouger pour retrouver sa place initiale. Il faudra cependant plus de temps pour que mon bras ne guérisse totalement, cependant la douleur s'était amoindrie, voire avait cessée. Cette blessure avait été plus sérieuse que je ne le pensais. Peut-être était-ce là la raison de mes maigres résultats au combat… Je cherchais toutes les raisons possibles pour l’expliquer, et préférais me contenter de celle-là. Au moins je n’étais pas encore mort, c’était déjà ça, et ma seule blessure datait ultérieurement.

Soudain, un éclaireur elfe vint au roi, et lui annonça qu’un avant-poste elfique avait été mis à mal par une armée de Corsaires prêts à rejoindre la Forêt Noire. Décidément aujourd’hui était un jour de malchance (et de chance pour moi). La bataille avec les araignées n’avait été que les prémisses d’une guerre autrement plus corsée. Cette fois, du sang humain seulement gorgerait ces terres, il était hors de question que d’autres elfes trouvent la mort dans cette croisade. Sortant ma dague, un air déterminé et meurtrier sur le visage. L’humain Boromir, fils de l’Intendant Denethor, se joignait à notre armée pour détruire nos ennemis communs. Je pris l’un des chevaux délivrés de l’emprise des toiles d’araignées et de son cavalier décédé, pour que, soudain, on nous donne l’ordre de former des groupes. Je fus de la lignée des membres en tête de la cavalerie, prêt à tout pour tuer ces troupes belligérantes.

Sur ordre du roi, je fonçais avec ma monture vers les lances durement pointée vers nous.

Lancé de dés:
 

Ma monture sauta mais vint malheureusement s'empaler sur l'une des lances qui avait résisté puis cédé sous le poids de la monture.

Lancé de dés:
 

Je retombais lourdement sur le sol, évitant de justesse dans une roulage une lame qui fondait droit sur moi. Je la parais de ma dague et assignai un coup à mon ennemi dont les entrailles se déversèrent sur à terre.

Lancé de dés ::
 

La lame fendit les airs, éclaboussant mon visage et mes vêtements du sang encore chaud de mes adversaires. Bon sang ce que j'aimais ça...







Dernière édition par Eraën le Jeu 3 Mar - 18:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 104

Date d'inscription : 03/07/2015

PNJ
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Jeu 3 Mar - 18:20

Le membre 'Eraën' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'OUI/NON' :


--------------------------------

#2 'OUI/NON' :


--------------------------------

#3 'SIX FACES' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gondor
avatar
Demenor
Feat : Michael Fassbender


Messages : 192

Date d'inscription : 09/11/2015

Gondor
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Sam 5 Mar - 18:20

All Along The Watchtower


Cayla, Tauriel, Edhelwen, Eraën, Thranduil & Demenor
Je suis toujours un guerrier, et j’ai toujours ma place auprès  des plus valeureux soldats du Gondor. Cela me rassure. Hélas, ce soulagement ne dure que quelques minutes, le temps de porter un regard sur le champ de bataille. Combien de morts ? Combien de blessés ? Refoulant de la répugnance, je prends un surcot sur l’un de mes frères tombé au combat. D’un coup d’œil, je m’assure que Cayla va bien, sans pour autant aller la déranger dans son travail. Nous avons besoin de tous les talents de guérisseurs et de soigneurs, et nous reprenons la route.

Un elfe vient alors à notre rencontre, porteur de nouvelles bien peu réjouissantes sur l’avancée des Corsaires. Nous allons vraiment au combat. Je regarde Boromir, digne héritier de son père. Il est le futur Intendant, il ne fait qu’un avec les soldats dont les poitrines se gonflent de fierté. La mienne également. Nous serons un. Nous serons ensemble. Je lève mon bras armé en même temps que les autres soldats, comme autrefois. Cette fois, les cheveux sont lancés au triple galop le long du fleuve. Chaque seconde compte et qui plus est il n’est pas question de laisser l’euphorie et la frénésie retomber. Cela fait vibrer les os, épuise les muscles, mais le repos n’est pas de mise.

Très vite en effet s’étant devant nous un champ de bataille. Des elfes et des béornides, mis à mal malgré leurs forces et leurs talents, par ces corsaires. Comment font-ils ? Comment est-ce possible ? J’observe le Capitaine du Gondor, ma vie entièrement remise entre ses mains. Un coup d’œil à la fille de mon amie, espérant lui dire au revoir d’un geste de la tête, mais je ne peux que me fendre d’un sourire quasi paternel en la voyant, le regard fixé et admiratif sur Boromir. Et le cor sonne m’emplissant d’une rage guerrière, me poussant par une force invisible à lancer mon cheval dans la bataille. Pour mes enfants, pour le Gondor. La course est rapide, folle, je ne vois même pas mes camarades autour de moi. Je hurle, à m’en casser la voix. La ligne est loin… la ligne est proche… la ligne est là.

Spoiler:
 

Les armes sont pointées vers nous. Pour le Gondor. D’un geste maitrisé, j’ordonne à ma monture de sauter à un instant bien précis. Le temps est comme suspendu… mais j’atterris de l’autre côté. Je suis au cœur de l’ennemi. Certains des miens ne sont pas passés, d’autres si. Pas le temps de m’appesantir, pas le temps de me poser de question. L’heure est à l’action, à l’instinct le plus primaire.

Les Corsaires sont déjà sur moi. Férocement, je leur réponds coup par coup, mais ils sont des ennemis redoutables. Grinçant des dents, je sens d’ailleurs des caresses de lames me déchirant la peau ici et là. Au bras, au visage aussi. Même si mes muscles me brûlent, je fais danser mon épée, je ne cesse de frapper, le plus fort possible, partout à la fois. Hélas, seul, je ne peux pas grand-chose. Ma chorégraphie, principalement défensive, je ne parviens pas à ouvrir une brèche dans leurs défenses. Honteusement, je dois m’avouer que je ne pense qu’à survivre à cet instant précis. Je pourrais prendre des risques plus grands, mais je ne le fais pas. J’esquive les coups, tente d’avoir l’œil partout pour ne pas mourir d’une lame lâche dans le dos.

Néanmoins, alors que j’en suis réduis à pousser des cris presque animaux pour me donner du courage, je parviens à décapiter un ennemi. J’ai senti la résistance dans mon bras, particulièrement douloureux, et mon visage est éclaboussé de sang tandis que la tête… A peine le temps de reprendre mon souffle, incendiant mes poumons que déjà d’autres Corsaires viennent à la charge. J’espère que tout se passe bien pour les autres.
acidbrain




Pour le Gondor



Dernière édition par Demenor le Sam 5 Mar - 18:38, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 104

Date d'inscription : 03/07/2015

PNJ
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Sam 5 Mar - 18:20

Le membre 'Demenor' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'OUI/NON' :


--------------------------------

#2 'OUI/NON' :


--------------------------------

#3 'SIX FACES' :


EDIT Thranduil (oubli d'un dé 6):
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfe Sylvain
avatar
Thranduil
Feat : Lee Pace


Messages : 840

Date d'inscription : 31/12/2014

Elfe Sylvain
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Dim 6 Mar - 11:41


Lorsque les cors sonnèrent, faisant vibrer la pâle vallée refroidie par l’hiver, les sabots des chevaux accompagnèrent cette musique, prélude au sang et à la fureur. Les Elfes et les Hommes chevauchaient côte à côte vers un même objectif : exterminer ces mauvais hommes, ces serviteurs de Sauron, avant qu’ils n’atteignent leur but. Leur but… quel était-il ? Qu’est-ce que le grand œil avait du leur ordonner ? Pourquoi s’aventurer ici ? Après un si long trajet et un si faible effectif ce n’était pas pour envahir un quelconque royaume. Mais sur leur trajectoire se trouvait Dol Guldur et ce n’était certainement pas un hasard.

Avant d’avoir lancé la charge aux côtés de Boromir, fils de Denethor, il avait sommé aux guérisseurs de rester en retrait. Cette bataille serait rude et Hommes comme Elfes auraient bientôt besoin de leur science et de leur magie. Il ignora alors le mauvais pressentiment qui  noua subrepticement le creux de son ventre lorsqu’il porta son regard sur la bataille. Il faudrait frapper vite et fort pour anéantir leurs forces et Boromir sembla partager cet avis.

Le vent froid fouettait son visage sans âge mais bien peu lui importait. Extirpant Silpion de son fourreau, il tendit son bras vers la ligne de lances qui s’était formée, serra la mâchoire et tira sur la bride de son grand cerf blanc. Ce dernier baissa la tête, ramassant ses bois larges et solides vers le sol et lorsqu’ils furent assez près, lancé à pleine vitesse, l’animal balaya littéralement tout ce qui se trouvait face à lui, brisant les lances, trois corsaires se faisant violemment projeter en arrière avant d’être piétinés par Soln et les chevaux qui suivaient. Quelques uns d’entre les leurs avaient cruellement perdu leur chevaux sur la ligne mais la plupart survécu à la chute. Mais le roi regarda à peine derrière lui. Ce n’était pas le moment d’être distrait, il avait des têtes à couper.

Le combat fut sanglant et sans merci. Thranduil porta immédiatement secours aux Elfes et Béornides en difficultés à l’orée de la forêt, faisant tournoyer sa lame qui, malgré les nuages d’hiver voilant la face du soleil, rayonnait lorsqu’il la pointait vers la voûte avant de l’abattre sur ses ennemis. Jamais il ne manqua sa cible et seul l’instinct de survie et l’agilité sauva certain corsaires de l’argent elfique. Nombre d’entre eux tentaient d’éviter l’elfe au grand cerf blanc et le roi profita de cette accalmie pour aller à la rencontre des siens qui s’étaient peu à peu retranchés près des bois. Le Capitaine de l’avant poste se nommant Finen était encore en vie et planta une flèche en pleine tête de l’un des assaillants avant de se tourner vers son roi.

Aran-nîn !  Mon roi !

Le salua-t-il, sa tunique déchirée et fardée de sang témoignant de la rudesse du combat auquel ils devaient faire face depuis des heures.

Nous avions abandonné l’espoir de recevoir de l’aide.

Finen ! Comment se portent les forces qu’il vous restent ?

Nos blessés sont nombreux et nous ne sommes plus qu’une vingtaine à pouvoir nous battre.

Bien ! Les corsaires ne doivent pas atteindre la forêt. Nous allons les repousser vers le sud ! Que cinq de vos hommes protègent les blessés.

Carathon i iesteg brannon-nîn  A vos ordres mon seigneur.

D’un coup de talons, Thranduil se hâta en direction du jeune Boromir pour organiser les troupes.

Tour de la loose again ?:
 


The last Elvenking
Truth is we had no choice. We'll try to shield those we can. No better world, let this end. Mothers cry, our boys die,
But we'll stand until the end


Dernière édition par Thranduil le Dim 6 Mar - 12:56, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 104

Date d'inscription : 03/07/2015

PNJ
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Dim 6 Mar - 11:41

Le membre 'Thranduil' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'OUI/NON' :


--------------------------------

#2 'SIX FACES' :


--------------------------------

#3 'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfe Sylvain
avatar
Tauriel
Feat : Evangeline Lilly


Messages : 47

Date d'inscription : 04/12/2015

Elfe Sylvain
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Dim 6 Mar - 15:45


All Along The Watchtower
Event


Les araignées finirent par disparaître, principalement sous les lames des hommes et des elfes présents. La plupart d’entre eux s’étaient bien battus Tauriel passa un regard sur toute la troupe et remarqua alors que plusieurs d’entre eux sont amochés. De la blessure la plus superficiel à la plus grave mais tout le monde était encore debout pour se battre. Ce qui rassura un peu la jeune elfe sylvaine. Elle aida ensuite les plus mal en point à remonter sur leur monture alors qu’un éclaireur de son espèce arrivait près du roi pour le supplier d’apporter un peu d’aide aux avant-gardes. Il ne fallut pas plus de quelques minutes avant que tout le monde ne soit prêt à partir et que Tauriel soit également prête à chevaucher.  Ils avaient une route assez longue à parcourir avant d’arriver pour le combat.

Elle savait que le combat qu’il allait mener dans peu de temps allait être un combat bien plus compliqué que celui qu’ils venaient de mener avec les araignées. Les Corsaires étaient plus armées que les aranéides et bien plus adroits sur leurs jambes. Et elle n’aimait pas cette perspective. Surtout qu’ils n’avaient toujours pas le nombre exact d’ennemis qu’ils allaient devoir affronter. Faisant partie du cortège de tête, Tauriel fut l’une des premières à apercevoir le champ de bataille. Les ennemis avaient déjà passés l’avant poste elfe et ils continuaient d’avancer tout en tuant ce qui se trouvait sur le passage. L’elfe fronça alors les sourcils en apercevant plusieurs personnes. Des elfes et des béornides qui tombaient sous les lames des Corsaires qui continuaient d’avancer en nombre. Elle avait un peu de mal à y croire mais ne passa pas plus de temps sur cela. Elle élança son cheval à la suite de plusieurs autres afin de pouvoir entrer dans les premières lignes ennemies.

Gentil Dada ! :
 

Le cheval devint alors rapide, plus rapide qu’elle ne l’aurait pensé. Et  bientôt la ligne ennemie est là. Les ennemis pointent les lances sur eux et Tauriel sortit à son tour sa lame. Pendant un court moment, l’elfe sylvain ne fut pas certaine de la réussite de son entreprise. Puis elle donna un coup de talon dans les flans de sa monture et cette dernière l’élança alors rapidement au dessus de la première ligne. Quand les pattes du cheval touchèrent le sol, un soupir de soulagement s’échappa alors de la bouche de Tauriel. Elle ne s’était pas écraser sur les lances, le cheval n’était pas mort et elle était en seul morceau. Une entreprise menée à bien.

Soyez gentils avec moi ! :
 

Il ne se passa plus plus de cinq secondes entre l’atterrissage de la jeune elfe et le moment où elle commença à charger les ennemis. Elle chargea de nouveau avec sa monture, qui était bien plus résistante qu’elle ne l’aurait pensé, puis elle décapite habillement un des corsaires, sa tête roulant sur le sol. Elle en exécute un autre avant de descendre du cheval pour être plus à l’aise. Une fois sur le plancher des vaches, Tauriel reprit le combat, tuant encore plusieurs de ses ennemis avec un plaisir certain sur le visage. Cela faisait un long moment qu’elle n’avait pas combattu ainsi.


It is our Fight


Dernière édition par Tauriel le Dim 6 Mar - 15:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 104

Date d'inscription : 03/07/2015

PNJ
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Dim 6 Mar - 15:45

Le membre 'Tauriel' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'OUI/NON' :


--------------------------------

#2 'OUI/NON' :


--------------------------------

#3 'SIX FACES' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 205

Date d'inscription : 31/12/2014

PNJ
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Dim 6 Mar - 22:08

SAISON UNE




Cayla ; Demenor ; Edhelwen ; Eraën ; Tauriel ; Thranduil

Le choc entre les deux armées fut terrible. Nombreux furent ceux qui ne passèrent pas les premières lignes ennemies à cheval mais cela n’arrêta en aucun cas leur détermination. Quitte à se battre à moitié dénudé, tous, à leur façon brûlèrent de protéger la paix en Arda, aussi fragile fut-elle. Les lames talentueuses du Bien illuminèrent l’horreur dans laquelle ils furent tous plongés. Les flèches sifflèrent et le fracas des épées retentit pendant de longues et interminables minutes.

Pourtant, Elfes et Hommes purent, en cet instant, juger la cruauté du Destin. Alors qu’ils semblaient récupérer le territoire et défaire le Mal, un funeste bruit retentit sur le plateau de bataille. Des tambours lourds d’effroi sonnèrent du fleuve. Au coeur du massacre, un rire sans joie éclata. « Ils arrivent pour vous faucher ! » cracha un homme aux allures négligées au garde de la fontaine face à lui. Ce dernier ne pipa mot, il se contenta d’un geste simple mais efficace pour lui planter sa dague sous le menton.

L’aîné de Denethor porta son regard en direction de la berge. Une épaisse brume blanche et sinistre se leva alors, empêchant qui que ce soit de voir au delà de quelques mètres. Il constata ensuite que le ciel vint à perdre sa bleusoyance et que la chaleur du soleil ne réchauffait plus ses joues. Une brise glaciale se leva, griffant chacun des visages découverts, portant au loin le rythme des tambours. Boromir remarqua une elfe à la chevelure de feu recueillir un éphémère flocon de neige au creux de sa main. Une force que nul ne put encore deviner allait brutalement s’abattre sur eux. « Ne baissez pas la garde ! » ordonna-t-il à ses troupes. Il pouvait deviner de semblables commandements en elfique non loin de lui. Le Roi Thranduil guida son cerf blanc vers lui. Les deux chefs échangèrent une lourde oeillade.

Après une symphonie entre instruments et vent, le silence s’installa. Quand soudain, un hurlement terriblement angoissant fit vibrer la vallée. Les montures se cabrèrent, montrant une nervosité à ce changement d’atmosphère et à cette magie que l’on pouvait percevoir dans l’air. Les cavaliers, tous expérimentés, choisirent alors de poser pied à terre sentant que leur compagnon ne saurait les suivre dans cette bataille. Ils fuirent l’ombre du voile lugubre qui s’estompa légèrement avec eux. Gondoriens comme elfes, tous se retrouvèrent à terre. « Savo chûr an dagor ! » Soyez prêt pour la bataille !

Sur les hauteurs devant eux, des renforts ennemis se montrèrent. Parmi les traits miséreux et encrassés des Corsaires, des êtres maléfiques se tinrent, des hommes damnés de Numénor. Les Núménóréens Noirs. S’avança à travers ses guerriers le Commandant de cette troupe mortuaire. Il ne ressemblait en rien aux siens. Bien plus grand que n’importe quel homme en Terres du Milieu, il présentait une peau gelée, craquelée par des piques de givre de part et d’autres sur son crâne. Ses prunelles céruléennes cernées par la mort balayèrent le champs de bataille. Il cessa sa contemplation sur la crinière blanche du fils d’Oropher et dans un geste il commanda à ses semblables de former une nouvelle ligne d’attaque. Avec eux se joignirent bon nombre de Corsaires. « Le Maître vient récupérer son nouveau royaume. Embrassez les ténèbres pour lui ou mourrez ! » Sa voix profonde et rocailleuse, presque inhumaine saisit chacune des âmes pures présentes en ce lieu maudit.

Pour la plupart, leur première réaction fut de reprendre les hostilités et de défaire leurs adversaires désormais trop confiants. Les núménóréens brandirent de puissantes armes dans un unique but. Tuer.

Point sur la situation


Qu’avons-nous là? Des vilains messieurs, si si !
Vous l’aurez compris, c’est maintenant que le jeu commence. Tout ce que vous avez fait avant n’était que l’échauffement.

Face à vous se présentent de redoutables adversaires. En plus des Corsaires, vous allez devoir lutter et vous battre pour vos vies contre des Núménóréens Noirs. Ce sont d'excellents combattants, ils n’ont aucune pitié face à la mort, au contraire, ils feront tout pour vous anéantir. Et le plus virulent d’entre eux est leur chef, ce dernier est extrêmement puissant. Rares sont les Núménóréens capables de magie, bien évidemment, celui-ci sait s’en servir à merveille. Il est tout aussi doué au combat. Alors que ses soldats vous attaquent, il accompagne leur charge, brandissant une épaisse épée dentelée. Son regard glacial s’est posé sur une cible et il ne l’a pas quittée des yeux. Désireux de l’embrocher, il s’avança vers le Roi Sylvain. Sans effort, ce monstre parvint à tuer quiconque aurait la malchance de se trouver sur son chemin. Il tua pas moins de cinq malheureux en quelques instants.

D’un point de vue plus technique, vous êtes encore deux cent combattants. Face à vous, se tiennent encore deux cent corsaires. Ils reçoivent les renforts d’une centaine d’autres corsaires, épaulés par une vingtaine de núménóréens noirs, dont leur chef.

Thranduil, voici un adversaire à ta mesure. Avant tout, tu lanceras un dé 6 pour savoir combien d’ennemis tu élimineras. Ensuite, tu lanceras un double dé Oui/Non, seul un Epic Win te permettra de réellement toucher ton ennemi. Quoi qu’il en soit, tu lanceras un nouveau dé 6 afin de déterminer les dégâts que tu subiras au cours de cet affrontement.

Demenor, te voilà face à ceux qui ont trahi tes ancêtres. Il est temps de te venger ! Tu lances deux dés Oui/Non. Un Oui signifie que tu élimines un núménóréen noir. En cas d’Epic Win, c’est trois d’entre eux que tu passes par l’épée. De plus tu lanceras un dé 6 pour déterminer le nombre de corsaires que tu mèneras au trépas.

Tauriel, tu continues de massacrer les corsaires. Tu lanceras un dé 6 pour connaître le nombre de victimes. Cependant, tu vois le chef des núménóréens se diriger vers Thranduil et tu tentes de protéger ton roi. Tu lanceras un dé 6 pour connaître l’ampleur des dégâts que tu subiras car tu seras incapable de le retenir.

Eraën, un núménóréen noir particulièrement agressif se tient devant toi. Tu lanceras un dé 6 afin de savoir avec quelle aisance (ou pas) tu parviendras à t’en débarrasser. Quoi qu’il en soit, tu es entouré par un nombre de corsaires que tu détermineras par un dé 6. Tu les passeras au fil de l’épée mais tu recevras des dégâts par un troisième dé 6.

Cayla, c’est en véritable infirmière sexy que tu portes secours aux dúnedain et aux elfes blessés. Tu lanceras deux dés 6 pour connaître le nombre de personnes que tu aideras. Tu lanceras un dé Oui/Non afin de savoir si un corsaire t’aperçoit et souhaite faire de toi son quatre heures Red
Si la réponse est Oui, tu lanceras un dé Oui/Non pour savoir comment tu t’en sors. Oui, tu es une grande fille et tu t’en débarrasses, Non, Boromir te sauve.
Enjoy !

Edhelwen, tu as tenté de te servir d’un arc mais le matériel n’est plus ce qu’il était ! Il a donc explosé entre tes mains et la corde a fouetté ton visage. Tu lanceras un dé 6 pour savoir l’étendue des dégâts (6 étant un nez cassé). Malgré cette blessure, tu porteras secours aux infortunés en lançant deux dés 6. Toutefois, si ton nez est cassé, le premier de ces deux dés 6 servira à te soigner.

N'ayez aucune pitié pour vos adversaires car ils n'en auront aucune pour vous.

Amour, gloire et poney

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://chroniquesdarda.forumactif.org
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Saison 1] All Along The Watchtower

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Saison 1] All Along The Watchtower
» LA C N E UNE VACHE A LAIT EN TOUTE SAISON !
» saison, l'automne : gratin de poires au roquefort
» SG-Universe, saison 1 [SPOILERS]
» Stargate Atlantis saison 5: le casting

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques d'Arda :: Pays de Dale-