Topsites
Égaré dans ce vaste monde ?

Ici vous trouverez l'ensemble des sujets les lieux, l'histoire et tout ce qui peut être utile au jeu.


 

Partagez | 
 

 [Saison 1] All Along The Watchtower

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Messages : 104

Date d'inscription : 03/07/2015

PNJ
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Dim 6 Mar - 15:54

Le membre 'Oneborn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'SIX FACES' :


--------------------------------

#2 'OUI/NON' :


--------------------------------

#3 'SIX FACES' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 9

Date d'inscription : 03/07/2015

PNJ
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Dim 6 Mar - 22:08

SAISON UNE




Aragorn ; Ellerina ; Eomer ; Legolas ; Oneborn ; Peregrin Touque ; Theodred

Dans le premier cercle de la forteresse, le combat maintenant faisait rage et tout se mêlait. Dans l’obscurité, je tentais de dénouer la vision enchevêtré de corps et de lames qui se présentait à moi. Les dragons, malgré leur -relative- petite taille, faisaient des ravages, accompagnés par les trolls des collines qui écrasaient bêtement tout sur leur passage.

Soudain, le cri d’une voix cristalline attira mes yeux. Dame Ellerina, l’une des Elfes envoyée par Thranduil subit le coup d’une lame ennemie. Alors que je me démenais pour ne pas me laisser submerger par le nombre, je fus grandement soulagé de voir Legolas venir à son secours. Cette simple vision me redonna du courage et j’abattis de nouveau mon courroux sur les assaillants qui tombaient un à un. Mais si ces bêtes immondes n’étaient pas si difficiles à vaincre, leur nombre me poussa pourtant à reculer. Très vite, je réalisais que nous étions trop peu pour pouvoir défendre la citadelle sur deux fronts en même temps. C’est à ce moment que je perçu la petite silhouette de Pippin, fils de Paladin II. Il n’était pas si loin que ça de moi et s’entretenait avec Círdan. Il avait l’air en mauvais état, ses vêtements déchirés témoignant d’une rencontre peu amicale. Je vis alors un détachement quitter les remparts pour se diriger en hâte vers les niveaux supérieurs de la cité. Pourquoi diable ?! Mais je n’avais pas même le temps de quérir de quelconques explications et rester dans l’ignorance me rongeait.

Une oeillade sur la scène en contrebas me coupa le souffle. Aragorn, l’espoir des Hommes, était à terre, tenant Narsil entre ses mains, face à un dragon. Ce manque de concentration faillit me coûter cher car les orques, eux, n’avaient hélas d’yeux que pour moi ! Faute en était à leur maléfique leader qui, bien loin du combat devait admirer la vue. La magie du Roi Sorcier était puissante et sa volonté de nous détruire était féroce. Car tels devaient être les ordres de son maître. Une grimace de dégoût rida davantage mon vieux visage. Tant qu’un souffle de vie habiterait mon corps, jamais il n’obtiendrait satisfaction ! Les Valar m’en soient témoins !

Effectuant un tour sur moi-même pour balayer les misérables créatures qui m’entouraient, je pus enfin avoir la vue dégagée assez longtemps pour constater avec soulagement qu’Aragorn était toujours en vie. Plusieurs hommes s’étaient dressés face à la bête pour le protéger et plusieurs d’entre eux avaient perdu la vie dans cette entreprise, en laissant d’autres blessés comme Oneborn et Éomer. Je failli perdre espoir et pousser un cri, mais lorsque le drake fondit de nouveau sur sa cible, ses crocs se fermèrent douloureusement sur l’épée flamboyante d’un être légendaire : Glorfindel. Il lui faisait face et le frappait sans relâche, obligeant la bête à reculer tandis qu’elle poussait des grognements sourds et haineux à l’encontre de son bourreau. C’est à cet instant que le tueur de Balrog esquiva un coup de mâchoire, tourna sur le côté, adossé à l’épaule de la bête avant de la planter sous la gueule, la lame ressortant par le sommet de sa tête. Le drake s’effondra, sans vie.

“Leur point faible est sous leur tête !” Comprenant les propos de Glorfindel, Halbarad traduisit immédiatement pour les Hommes et les Nains  “Leur point faible est sous la tête !”

Même si l’instruction se répandit parmi les défenseurs de la forteresse, il était trop tard pour attenter quoi que ce soit de prudent dès lors que les lignes étaient percées, les hordes ennemis s’écoulant comme une marée d’immondices dans le premier niveau de la cité. Une fois relevé, aidé par Glorfindel, le seigneur de la cité jeta un regard amer sur la scène qui se déroulait devant ses yeux. A ce stade, ils ne pouvaient plus rien, et même si j’étais trop loin pour le conseiller, je partageais aussi cet avis.

“Repliez-vous !” Retentit alors la voix d’Aragorn d’abord dans la langue des Hommes puis dans celle des Elfes.  “Au deuxième niveau !” Ajouta t’il immédiatement.

Accompagné des derniers combattants des remparts, j’assénai les derniers coups à mes ennemis avant de rejoindre les nôtres. Les cors sonnèrent le repli et tous s’organisèrent en conséquence. On aida les blessés à se relever puis les habiles elfes furent les premiers à s’éloigner de la zone de combat au corps à corps, continuant sans relâche de tirer des nuées de flèches, couverts par les nains et les dúnedain qui faisaient barrage par leur puissance brute.

Mais les trois drakes encore en vie mirent à mal le repli, se précipitant sur nous, bien décidés à profiter de cette retraite. Voyant la manoeuvre de ces perfides créatures, je pris l’initiative de me dresser face à elles. Je n’eus nul besoin de demande assistance, car à mes côtés se tenaient déjà de fiers guerriers.

A nouveau, le cri si caractéristique du Nazgul retentit, perçant les oreilles. Le Roi Sorcier venait de pénétrer dans Fornost.


Point sur la situation

Mes enfants, bravo à vous. Vous avez tous survécu malgré le sort peu favorable que vous a réservé notre cher Mandos !

Comme vous l’aurez compris, la situation se complique. L’ennemi a fait une percée et votre meilleure chance est d’atteindre le second niveau de a citadelle pour vous réorganiser. Mais ces satanés dragons sont bien décidés à vous barrer le passage. Cependant, Glorfindel vous a offert une chance en trouvant le point faible de l’ennemi.

Ellerina, tu retrouves Pippin dans la retraite. Sur vos talons se trouve une bande d’orques. Aragorn, Éomer, Legolas et Oneborn, vous venez soutenir Gandalf. A vos côtés se trouvent Glorfindel, Elladan, Elrohir, Gimli. Vous êtes à neuf contre trois. Trois dragons… mais également quelques orques qui passent par là !

Voici un petit plan explicatif :



Légende :
Point rouge : la porte du second niveau
Point Bleu : la position de Pippin et Ellerina
Point Jaune : la position du combat contre les drakes
Marque noire : étendue de l'ennemi

Et voici les dés :

  • Ellerina : tu lanceras deux dés 6. Le nombre obtenu sera le nombre d’orques tués. Si tu obtiens un 6 sur l’un des deux dés, tu tues un troll, ainsi que le nombre d’orques indiqué par l’autre dé. Si tu fais également dix ou plus, tu élimines un troll (en revanche, tu n’élimineras aucun orque dans ce cas là). Au final, tu as donc la possibilité d’éliminer deux trolls.

  • Pippin : tu lanceras un dé 6 pour prêter main forte à Ellerina et protéger votre retraite en utilisant ta fronde sur les orques. Si tu obtiens cinq ou six, tu pourras te faire plaisir en profitant de ta petite taille pour passer entre les jambes d’un troll et lui asséner un coup de dague dans un endroit que la morale ne me permet pas de citer.

  • Aragorn : tu combats un drake en compagnie de Gandalf et Elrohir. Le trio de choc viendra à bout du drake. Tu lanceras un dé 6 pour savoir avec quel degré de difficulté vous vous en sortirez. Tu lanceras un second dé 6 afin de déterminer le nombre d’orques que tu trucideras parce qu’ils se seront trop approchés de ce combat titanesque. N’hésite pas à faire intervenir Gandalf et Elrohir. Tu lanceras également un dé Oui/Non pour savoir si tu es blessé au cours de tous ces affrontements.

  • Legolas :  tu combats également un drake en compagnie de Glorfindel et Gimli ! Un nain avec quatre oreilles pointues, voilà qui pourrait surprendre. Tu lanceras un dé 6 pour savoir avec quel degré de difficulté vous vous en sortirez. Tu lanceras un second dé 6 afin de déterminer le nombre d’orques que tu trucideras parce qu’ils se seront trop approchés de ce combat titanesque. N’hésite pas à faire intervenir Glorfindel et Gimli. Tu lanceras également un dé Oui/Non pour savoir si tu es blessé au cours de tous ces affrontements.

  • Eomer et Oneborn : vous êtes en compagnie d’Elladan. Je compte sur vous pour vous entendre sur la façon de procéder. Lancez chacun un dé 6. Si le total que vous obtenez est supérieur ou égal à sept, vous parvenez à décapiter la bête. Vous lancerez chacun un second dé 6 afin de déterminer le nombre d’orques que vous ferez passer de vie à trépas.


Amour, gloire et poney


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfe Sylvain
avatar
Ellerina
Feat : Sarah Gadon


Messages : 239

Date d'inscription : 07/11/2015

Elfe Sylvain
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Lun 7 Mar - 21:05


All Along The Watchtower


Aragorn ✣ Ellerina ✣ Eomer ✣ Legolas ✣ Oneborn ✣ Peregrin Touque ✣ Theodred



Les ordres fusaient au milieu du chaos et le son des cors, parvint à percer le brouillard de confusion qui l'entourait encore, tandis ce que le repli commençait. De la tourelle affluaient de nouvelles vagues d'ennemis, leur nombre ne semblant cesser de croitre malgré leur farouche défense. Non loin, les terribles dragons rampants continuaient à faire de terribles ravages sur leurs passage, bien que les hommes soient parvenus à abattre l'une d'elle. Submergés, ils furent peu à peu repoussés vers le second niveau de la citée, contraint d'abandonner les murailles extérieur afin d'endiguer la fureur ennemie et d'éviter un carnage. Grâce à l'aide de Legolas, ellerina s'était remise d'aplomb et c'est avec rapidité et fluidité qu'elle descendit les volées de marches pour suivre le reste des troupes dans leur repli, se retourna régulièrement pour tenter d'en mettre le plus rand nombre possible à terre. Legolas était l'un des dernier à avoir quitté les murailles et elle l'avait rapidement perdu de vu. Son cœur se serra un bref instant, avant que l'adrénaline et son sang froid ne reprenne le dessus sur ses sentiments. Elle ne pouvait se laisser ainsi distraire, une seule seconde d'inattention pouvait lui être fatale, comme lui rappelait sourdement la douleur qui pulsait dans son dos. Même si elle ne rêvait que de se retourner et d'aller prêter main forte aux combattants qui étaient restés couvrir leur retraite, elle n'avait que trop conscience de la stupidité et de l'inutilité d'un tel acte.  Elle leur serait bien plus utile en se repliant avec le reste de l'archerie qu'en tentant se faisant stupidement tuer dans un combat rapproché dont elle ne menait pas large. Si la guerre lui avait bien apprit une chose, c'était que dans presque tous les cas, suivre les ordres était le meilleur moyen de survivre.

S'élançant donc avec détermination, elle aperçut dans sa course, l'armure luisant de sang de l'un de ses compagnons, ainsi qu'un bras qui s'agitait faiblement, tentant de s'extirper avec difficulté d'un amoncellement de corps.  Pivotant brusquement, elle attacha son arc sur son côté et passa la main autour de la hanche du blessé pour l'aider à se redresser. Rapidement, elle fut rejointe et secondée par l'un de ses camarade plus à même de supporter son poids qui lui intima de le laisser gérer la situation et de continuer sa course. Opinant d'un signe de tête, elle saisit à nouveau son arc mais alors qu'elle s'apprêtait à reprendre son chemin vers la porte, un grondement sourd la coupa dans son élan.


lancer de dés:
 

Elle tourna la tête vivement sans s'arrêter, discernant un groupe d'ennemis qui avaient semblait-il contourné les lignes de défense pour les rattraper. Ils la talonnait de près désormais. Elle eut l'impression de distinguer une voix vaguement familière dans la cochue et aperçut non loin un semi homme qui suivait la même direction. Prenant une grande inspiration, elle saisit une flèche et se retourna en pliant le genoux pour stabiliser son trait qui alla se ficher avec violence dans le crâne de l'un de leurs poursuivant. Ne laissant pas la giclée de sang noirâtre et nauséabonde suintant du crâne de la créature la distraire, elle eut le temps de ficher un nouveau projectile dans la poitrine de son répugnant compagnon avant de le laisser s'empaler sur la lame de sa dague qu'elle brandissait devant elle. Sa lame ainsi fichée dans sa chaire, elle leva le bras afin de laisser la hache de l'adversaire suivant se planter dans le corps inanimé de sa dernière victime, puis elle les repoussa tous deux sur le côté violemment, extirpant au passage son arme de sa niche putrescente. Elle serra les dents, réprimant un cri de souffrance, le mouvement brusque ayant subitement raviver la cuisante douleur qui la tenaillait. Cela aurait pu lui coûter cher si à cet instant, un caillou n'était pas venu se ficher dans l'oeil de l'un des orcs survivant, l'empêchant de lui asséner un coup de masse dans la ventre en le faisant chanceler. Légèrement surprise, elle trancha sa tête sans hésitation dans un cri de rage avant se retourner pour apercevoir le semi-homme avec lequel elle avait disputé son duel de fléchette, une fronde à la main et l'oeil flamboyant. Ceci était sans nul doute le dernier des spectacles auquel elle aurait pu songer assister lorsqu'on lui avait annoncé son départ pour Fornost. Un léger sourire admiratif étira ses lèvres, lui redonnant une bonne dose de férocité. Personne ici ne se laisserait aller. Elle s'élança, tournoyant pour éviter la flèche d'un archer embusqué non loin, puis acheva la créature qui venait de se relever d'un coup de dague avant de saisir une flèche et de la faire siffler jusqu'à son point d'impact; la gorge de celui qui les canardait. Celui-ci s'écroula dans un gargouillement étouffé, planquant au sol l'un de ses alliés qu'elle acheva facilement avec un tirs supplémentaire, tout en continuant de reculer. D'autres ennemis les poursuivaient toujours mais la porte n'était plus très loin désormais. Elle cria à l'adresse de son compagnon d'infortune.

"Nous y sommes presque!"

A cet instant, elle aperçut le troll qui se dressait devant eux. Elle déglutit lentement, tentant d'estimer leurs chances. Elle grimaça alors que sa blessure choisissait cet instant pour se rappeler à son bon souvenir. L'affrontement était sans aucun doute une mauvaise idée. Lui faisant de grand signe, elle hurla aussi fort que possible pour couvrir le vacarme ambiant.

"A gauche!"

Puis elle se précipita sur le côté droit du monstre et prépara son tir, avant de relâcher la corde. La flèche vola, se fichant dans la peau épaisse de son épaule, le chatouillant à peine. Elle parvint néanmoins à attirer son attention et usa de cet avantage pour laisser une ouverture à son petit camarade. Elle lui devait bien cela. Elle était encore assez rapide pour éviter l'assaut du monstre, dévastateur mais particulièrement lent, même si elle manqua de perdre l'équilibre sous la secousse qu'il provoqua e écrasant son énorme poing au sol, à l'endroit ou elle se trouvait quelques secondes auparavant. Elle aurait du tenter de l'affronter, elle en aurait peut-être été capable, mais elle ne voulait pas prendre ce risque. Pas après l'erreur qu'elle avait déjà faîte. Sa lâcheté la répugna. Elle savait qu'elle aurait du mal à regarder ses amis en face. Le mieux qu'elle pouvait faire à présent, était de rejoindre le reste de l'archerie et de défendre au mieux ce qui restait des leurs.

En franchissant la porte, elle eut une pensée amer pour tous ceux qui auraient à subir les sévices du monstre.






Dernière édition par Ellerina le Lun 7 Mar - 21:45, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 104

Date d'inscription : 03/07/2015

PNJ
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Lun 7 Mar - 21:05

Le membre 'Ellerina' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'SIX FACES' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rohan
avatar
Éomer
Feat : Jamie Campbell Bower


Messages : 49

Date d'inscription : 28/12/2015

Rohan
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Mer 9 Mar - 13:37


Le dragon jeta de nouveau son dévolu sur Aragorn. Pourquoi le visait-il donc lui en particulier ? Éomer était en rage contre cette bête et contre lui-même. Il avait tout fait pour empêcher qu'il ne dévorer le dúnedain mais maintenant à terre, sa résistance semblait bien insuffisante. Le drake se débarrassa également d'un autre dúnedain qu'il reconnut comme étant Oneborn. Il ne savait pas qui était le plus impressionnant. Le monstre ? Ou bien l'homme qui venait d'échapper à un arrachage de son bras avant d'être projeté dans une charrette de foin qui explosa sous son poids -et qui, accessoirement, se releva.

Lorsque l'écailleuse créature jeta de nouveau sa gueule ouverte sur le seigneur de ces lieux, le rohirrim poussa un cri.

Non !!!

Il se releva, serrant de nouveau Gúthwinë entre ses doigts et s’apprêtait à se jeter une nouvelle fois sur le drake lorsqu'une sorte d'éclair blanc traversa son champ de vision. L'un des hôtes d'Aragorn, un elfe qui accompagnait le Seigneur Elrond de Fondcombe, fit barrage. Les dents aiguisées se heurtèrent à l'épée étincelante et le bruit du choc fut incroyablement puissant et beau à la fois. La bête en revanche sembla détester ce contact dans sa gueule et recula légèrement avant d'attaquer l'elfe à plusieurs reprises. Pourtant, celui que l'on appelait Glorfindel était incroyablement vif et c'est lui qui très vite mena la danse.

Le jeune Éomer observa ce combat incroyable et lorsqu'enfin l'homme elfe transperça la tête du dragon, le jeune homme demeura... sans voix. Mais il se reprit très vite. Malgré la blessure à l'épaule, son bras était encore valide et pouvait encore extirper la vie hors du corps de nombre d'ennemis. Ainsi se détourna-t-il, continuant sa tâche, tranchant ses ennemis sans une once de pitié. Mais le premier cercle de la cité était perdu. Ses peurs se confirmèrent lorsqu'il entendit Aragorn appeler au repli. Il serra les dents, attrapant un orque par la gorge avant de le scalper en poussant un cri de rage.

Obéissant, Éomer suivit le mouvement des siens, se dirigeant vers la porte du second niveau de la forteresse. Mais les dragons ne virent certainement pas les choses de cette manière. Ils se jetèrent sur les hommes et tandis que les lames de leurs gueules béantes se jetaient sur les représentants des peuples libres, le Magicien Gris s'interposa, les tenant en respect par son bâton et son épée. Le sang du Capitaine ne fit qu'un tour. Dans le même mouvement qu'Aragorn et les autres, Éomer vint faire face aux trois monstres avides de leur chair. Il ignora la brûlure qu'avait provoqué l'entaille du dragon à son épaule et tenait Gúthwinë fièrement dressée, prête à les combattre un à un.

Oneborn, même s'il était blessé, restait un géant indubitablement coriace. Il se plaça aux côtés d'Éomer qui le salua d'un sourire entendu. Ils étaient prêts à trancher dans le vif, à se battre et à mourir. L'un des dragons se rua sur eux, sa langue rouge et poisseuse dehors, poussant un grondement effroyable et les deux hommes l'imitèrent, poussant un hurlement de fureur qui laissait transparaître leur folie guerrière totale. Cet bataille sonnerait leur fin ou celle de l'ennemi. Quoi qu'il soit, le sang coulerait.




Lancer:
 

Ils se jetèrent sur la bête, la harcelant de coups, faisant tout ce qu'il était possible pour ouvrir une brèche dans sa défense, dans sa posture. Ils devaient atteindre le dessous de sa tête pleine d'écailles pour la percer. Avait-elle un soupçon de bon sens ? Ou bien était-ce un coup du hasard ? Elle tournait elle-même, tentant de dévorer ses agresseurs. Sa queue, éminemment puissante, fendait l'air, frappait le sol, détruisait tout ce qu'elle rencontrait. Un seul contact leur serait sans le moindre doute fatal et ils devaient l'esquiver sans oublier ses pattes crochues -qui avaient laissé un beau souvenir à Éomer- sa tête hargneuse et son corps de façon général. Le rohirrim passa sous elle, sa lame tentant de lacérer son ventre, sans effet. Le monstre enragea en frappa nerveusement ses pattes pour écraser l'avorton qui osait ainsi lui nuire. Le Capitaine vit l'énorme patte lui frôler la tête et retient son souffle avant de rouler à toute vitesse pour s’extirper de sous elle. Une fois debout, il effectua une roulade, évitant un nouveau balayement de sa queue. Il se retrouva sur son flanc. Là il frappa de l'estoc sur la patte de la bête, entre deux doigts, s'appuyant sur l'épée de toutes ses forces, s’immisçant entre deux écailles.

Le dragon hurla, dressant sa tête vers le ciel sous la douleur. Il espérait que Oneborn pourrait saisir l'occasion.


Dernière édition par Éomer le Mer 9 Mar - 15:11, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 104

Date d'inscription : 03/07/2015

PNJ
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Mer 9 Mar - 13:37

Le membre 'Éomer' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'SIX FACES' :


--------------------------------

#2 'SIX FACES' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eriador
avatar
Aragorn
Feat : Viggo Mortensen


Messages : 229

Date d'inscription : 27/01/2015

Localisation : Où mes pas me mènent

Eriador
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Mer 9 Mar - 15:58


Mon corps semblait ne plus répondre aux appels mentaux que je lui exhortais. Ma respiration était haletante alors que l'innommable animal m’avait projeté tel un fétu de paille. Intérieurement je bouillonnais et mes doigts parvinrent à se resserrer sur Narsil, le Feu Blanc. L’épée qui fut brisée avait perdu l’éclat que lui avait donné Telchar, le plus fameux forgeron nain ayant foulé Arda, mais elle conservait un tranchant et une force à laquelle bien peu d’armes pouvaient prétendre.
Mais mon corps subissait les outrages de l’engourdissement et mon regard croisa celui du dragon. J’y vis une malice terrible, signe de la cruelle intelligence du démon. Bientôt il refermerait sa mâchoire sur mon corps et je quitterai à jamais la Terre du Milieu, laissant mon destin inachevé. C’est alors que tour à tour, Eomer et Oneborn s’interposèrent à l’encontre de la mort qui m’était réservé. J’y vis le courage des hommes, leur force terrible et je sentis peu à peu la force revenir dans mes membres. Mais ils ne pesèrent bien lourd face à la terrible créature et tout comme moi ils furent éprouvés par le serviteur de Sauron qui put à nouveau jeter son dévolu en ma direction.

Je devais tenter de lui échapper… reprendre le combat. Je tentai de me relever mais mes jambes se dérobèrent. Je compris alors que cette poignée de secondes dont j’avais cruellement besoin me serait refusée. Le cou du reptilen se rétracta, et sa gueule s’entrouvrit. Je le regardai, refusant de fermer les yeux face à la mort. Et l’incroyable se produisit. Je le reconnus. Glorfindel s’était interposé. Son histoire s’est perdue pour la plupart des hommes foulant la Terre du Milieu mais dans la demeure d’Elrond résidait l’un des plus fameux guerrier qui ait jamais existé. Le pourfendeur de Balrog relevait le défi de cette nouvelle engeance du malin. Jadis il avait vu les pires créatures ailés dont Morgoth s’était fait des alliés et il ne craignait pas celui qui lui faisait aujourd’hui face.
Le monstre tenta de dicter le combat mais il faisait face à un escrimeur de génie qui trouverait, j’en étais certain, la faille dans la terrible cuirasse. Et ma prédiction finit par se produire, pourfendant le dragon. La point faible se trouvait sur la mâchoire inférieure de l’animal. Rapidement, l’instruction fut relayée, notamment par Halbarad qui me rejoignit et m’aida à me relever. Mes jambes retrouvèrent leur force et je fus ragaillardi par la victoire de l’elfe aux cheveux d’or. Cependant, je dus me rendre à l’évidence et nos lignes n’existaient plus, percées de toute part. Le combat n‘était toujours pas perdu mais si nous continuions ainsi, nous perdrions beaucoup de valeureux guerriers. Nous devions trouver refuge au second niveau de la Cité. “Repliez-vous !” hurlai je alors. “Au deuxième niveau !”

Mon instruction fut rapidement relayée et suivie. En effet, les plus expérimentés comprirent rapidement le but de la manœuvre. Il nous fallait regrouper nos forces et profiter du soutien des remparts afin d’amoindrir la force de la marée d’orques et de créatures terribles qui était menée au combat par le Roi Sorcier lui-même. Me remettant encore de l’impact que le dragon m’avait fait subir, je me repliai. La manœuvre débutait relativement bien, mais je vis, jonché sur le sol, d’innombrables cadavres. Bien que la plupart fussent des orques, il y avait également des hommes, des elfes et des nains. Pour eux, nous ne pouvions échouer.
Les drakes se décidèrent enfin à se montrer à nouveau, mettant à mal le repli des troupes. Je vis alors une poignée de guerriers se ruer sur les monstres. Je me devais de les rejoindre mais Halbarad me retint par le bras, me disant qu’il irait pour moi. “Mon devoir est de me joindre à eux mon cousin. Le tien est de permettre aux nôtres de mener à bien notre manoeuvre. Le tien est de permettre à notre peuple d’avoir un avenir. Adieu mon cousin.” lui dis je alors. Et je me détournai de lui, déjà prêt à livrer un combat qui resterait dans les annales.

les dés:
 

Le cri du Nazgûl retentit à nouveau. Le Roi Sorcier voulait instaurer la terreur dans nos cœurs, pensant bien naïvement que la retraite pour laquelle nos avions opté était un preuve de l’épuisement de nos guerriers. Contrairement à la première fois, son chant maléfique eut bien moins d’effets. Je vis les hommes continuer à se battre et à abattre les orques. Mais il restait le problème des drakes. Deux trios s’étaient formés et faisait front. Je me joignis alors à un duo composé de Gandalf et Elrohir. Le fils d’Elrond criblait le monstre de flèches sans grand résultat. De son côté, Gandalf luttait vaillamment. Il utilisait épée et bâton avec une virtuosité que son apparence n’aurait laissé trahir.
Je le rejoignis rapidement, Narsil venant s’associer à Glamdring pour pourfendre la bête. Nous nous rendîmes rapidement compte que de cette façon nous ne parviendrons jamais à un résultat. Gandalf utilisa alors son bâton pour user de sa Magie. La flamme d’Anor éblouit alors l’animal qui détourna le regard. Elrohir profita de cette opportunité pour décocher une flèche dans l’oeil du dragon qui poussa un hurlement de rage. Mais il n’avait pa vu que je m’étais déplacé, profitant de l’éblouissement et de sa douleur. Il avait relevé la tête, m’offrant une opportunité unique. D’un geste vif, Narsil vint frappa le point faible que Glorfindel avait découvert. La longueur de la lame me permit de le transpercer de part en part afin d’atteindre son cerveau. Modifiant la prise de mon arme, je la fis tourner à quatre vingt dix degré. Le regard du drake se voila et il s’écroula à mes pieds. Je sortis l’épée qui s’extirpa de l’animal dans une gerbe de sang qui vint toucher mon visage. Gandalf, Elrohir et moi-même croisâmes nos regards.

Elrohir s’approcha alors de moi et m’informa de l’attaque sur le sommet de la forteresse. Un instant, mon cœur défaillit. Arwen se trouvait là-bas et devait se mesurer aux engeances du Mal. Cet instant faillit m’être fatal puisque une flèche vint me frapper aux côtes. Je dus ma survie à ma protection mais la douleur fut vive, me coupant le souffle quelques instants. Elrohir et Gandalf me protégèrent alors en se jetant dans la mêlée. Mais mes craintes se portèrent à nouveau sur Arwen. Elrohir m’avait soulagé en m’indiquant qu’Elrond lui-même avait rejoint les lieux. En outre, de nombreux guerriers étaient restés au palais afin de prévenir ce genre de mouvement d l’ennemi.
Je vis alors Gandalf et Elrohir encerclé par un grand nombre d’ennemi. Mes pieds répondirent plus que de raison à ma volonté. Malgré la fatigue, l’adrénaline fut telle que je les rejoignis au pas de course. Une nouvelle fois je mis en oeuvre mon art martial et les orques connurent un trépas rapide. Un à un, je tranchai membres et têtes, ne laissant nul répit à l’envahisseur. “Nous devons rejoindre le second niveau !” Dis je alors aux triomphateurs des dragons.



Tout ce qui est or ne brille pas
JE PENSAIS QUE JE M'ÉTAIS ÉGARÉ DANS UN RÊVE
Tous ceux qui errent ne sont pas perdus



Des cendres, un feu s'éveillera
NE MONTREZ PAS DE MERCI À EUX, PARCE QUE PERSONNE NE VOUS EN MONTRERA
Des ombres, une lumière jaillira



Dernière édition par Aragorn le Mer 9 Mar - 16:29, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 104

Date d'inscription : 03/07/2015

PNJ
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Mer 9 Mar - 15:58

Le membre 'Aragorn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'SIX FACES' :


--------------------------------

#2 'SIX FACES' :


--------------------------------

#3 'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eriador
avatar
Oneborn
Feat : Clive Standen


Messages : 153

Date d'inscription : 03/01/2015

Eriador
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Mer 9 Mar - 21:34



All Along The Watchtower

Ses jambes avaient du mal à le porter, la douleur qu’il ressentait en cet instant dans tout son corps l’empêchait d’avancer, chaque pas était un véritable calvaire. Le choc avait été bien plus violent qu'il ne le pensait. Il avait le plus grand mal à bouger son bras gauche, rien que fermer le poing lui demandait un effort qu’il pouvait penser insurmontable. Et à mesure où l’adrénaline quittait ses veines, la douleur se faisait plus intense.
Essayant de faire fi de la douleur, il s’avançait vers son arme. La lame ensanglantée de son épée était actuellement coincée sous les pattes  du drake qui faisait à présent face à un elfe. Le bruit de ses battements de cœur dans ses tempes l’empêchait de réfléchir et de penser normalement, il ne reconnut pas tout de suite la légende vivante qu’était Glorfindel. Il s’immobilisa de stupéfaction lorsque de la tête du monstre sorti une lame autrefois étincelante qui aujourd’hui était de la couleur de la mort… Le monstre écailleux expira son dernier souffle de vie.

Une telle vision sembla redonner de l’énergie à Oneborn, les douleurs de son dos se firent moins oppressantes, et bien que son bras le fasse toujours souffrir, la douleur devint néanmoins plus supportable. S’approchant du monstre qu’il contourna, Oneborn posa un dernier regard sur la bête avant de ramasser son épée courte qui gisait à présent dans  une mare de sang.

Un nouvel espoir était né, la victoire de Glorfindel sur le monstre avait redonné confiance à tous les combattants, à moins que ce ne soit l’ennemi qui fut tout à coup moins sûr de lui. Il entendit alors Aragorn sonner le repli, le géant jeta un coup d’œil vers son chef, il savait que ce dernier abandonnait le premier cercle uniquement pour pouvoir le reprendre avec plus de force quand le moment serait venu, il n’était pas dans la nature des dúnedain d’abandonner aussi facilement.
Mais suivant les ordres, le géant recula vers les portes du deuxième niveau. Suivant les combattants, les trois drakes restants réussirent à faucher quelque retardataire avant que le pèlerin gris ne s’interpose.
Suivant son instinct, Oneborn vint se porter au côté du magicien pour affronter la mort écailleuse. Et il ne fut pas le seul.

Les trois drakes vinrent à la rencontre des neuf combattants. La gueule ruisselante de sang, le drake qui faisait face à Oneborn ne semblait avoir qu’une seule envie : le dévorer vivant. L’épée au clair, Oneborn était prêt à recevoir son ennemi. À côté de lui, le jeune Eomer semblait tout aussi déterminé que lui alors qu’Elladan ,l’un des fils jumeaux d’Elrond, restait silencieux, ses deux lames elfiques tendues le long de son corps, bien qu’extérieurement l’elfe faisait preuve de sang-froid, dans ses yeux des flammes dansaient.
Le cri poussé par le spectre de l’anneau ne parvint pas à entamer la détermination des neuf guerriers.

Le monstre draconique chargea soudainement dans un hurlement animal, pour seule réponse il n’eut que le hurlement de rage des deux humains et les trois guerriers lui fonçant dessus.

lancer de dés:
 

Le combat s’enchaîna sous les coups de lame, mais aucune ne semblait entamer l’armure du monstre. Oneborn faisait son possible pour éviter à la fois la queue du monstre, ses griffes. Mais ce que le géant redoutait c’était les crocs du monstre, la blessure dans son bras l’empêchait de combattre convenable, la douleur ne lui permettait pas de prendre son arme à deux mains pour donner plus de puissance à ses attaques.
Oneborn esquiva un coup de queue qui aurait pu être dévastateur. À ces côtés, le jeune rohirrim semblait bien s’en sortir, enfin disons plutôt qu’il arrivait à survivre, il ne semblait pas avoir plus de chances contre le monstre que le rôdeur. Pendant que les guerriers combattaient pour leur vie, les premières vagues d’orques arrivaient vers eux. Ceux qui passaient trop près des combats draconiques n’avaient pas vraiment de chance, Oneborn faucha quatre d’entre eux qui s’approchèrent trop près de lui alors qu’il tentait d’atteindre le point faible du monstre. Mais comment l’atteindre sous la mâchoire sans risquait d’y perdre un bras ?
Oneborn perçut un mouvement sur sa droite, le jeune Eomer venait de faire une roulade avant de frapper le monstre sur un point sensible, ce dernier dans un hurlement de douleur découvrit son cou, Oneborn se jeta alors sur l’occasion. Mais la douleur dans son bras l’empêcha d’être assez rapide, et la lame passant au-dessus de la mâchoire et vint heurter les crocs du fond, entaillant néanmoins le palet du monstre. Le bras tremblant sous le choc, le géant fit un saut en arrière afin d’éviter que la mâchoire du monstre ne se referme sur lui. La gueule dégoulinant à présent de son propre sang, le monstre semblait fou de rage et se jeta sur le géant qui ne put esquiver l’attaque. Tombant à la renverse sous le poids du monstre, il était pris au piège, seule sa lame faisait un rempart entre sa tête et les crocs du monstre. Mais soudainement, le monstre se désintéressa de lui, le rôdeur vit alors Elladan qui venait de blesser le monstre en entaillant la peau du coup sans toutefois la perforer.
Le géant se releva rapidement avec un regard de remerciement vers l’elfe. Les assauts reprirent, mais les attaques se faisant moins vives, les trois guerriers semblaient plus occupés à esquiver les attaques mortelles du monstre, rendu fou par la douleur, que de tenter de l’abattre une bonne fois pour toutes.




Dernière édition par Oneborn le Mer 9 Mar - 21:53, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 104

Date d'inscription : 03/07/2015

PNJ
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Mer 9 Mar - 21:34

Le membre 'Oneborn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'SIX FACES' :


--------------------------------

#2 'SIX FACES' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfe Sylvain
avatar
Legolas
Feat : Orlando Bloom


Messages : 421

Date d'inscription : 03/01/2015

Elfe Sylvain
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Mer 9 Mar - 23:04



All Along The Watchtower

Aragorn ✣ Ellerina ✣ Eomer ✣ Legolas ✣ Oneborn ✣ Peregrin Touque ✣ Theodred



Legolas se détourna des remparts pour s’enquérir de la situation à l’intérieur des murs, et dû se rendre à l'évidence : tout ceci était critique. Il avait bien aperçu la forme des drake pénétrer l'enceinte de la cité mais les ravages qu'ils y semaient étaient proprement terrifiant. Il balaya rapidement la bataille du regard, s’inquiétant de voir Aragorn lutter contre la créature, bientôt rejoint dans cette empoignade mortelle. La tour de siège était toujours debout, confirmant ses craintes, leurs flèches n'avaient su la faire flamber, les orques tombaient, fort heureusement, mais la menace des drakes restait bien trop présente et le Roi Sorcier avançait.

Glorfindel apporta enfin une note d’espoir dans ce tableau bien sombre en parvenant à abattre le drake, si Legolas ne le vit pas, trop occupé à repousser un nouvel assaut au fil de ses flèches, il entendit la voix de l'elfe porter sa découverte : le point faible de ces créatures. Mais il aurait été imprudent de tenter un assaut à ce stade, de son promontoire cela apparu clairement aux yeux du Prince Elfe qui ne marqua pas de surprise, donc, quand il entendit l'ordre de replis. Ils reculaient encore dans la cité mais parfois se reculer pouvait donner l'élan manquant pour initier le chemin vers la victoire. Ou au moins la survie. Il transmit l'ordre à ses hommes et s'assura que tous ceux encore vivant purent quitter les lieux, non sans continuer de tenir tout orque à distance de toute la puissance de son arc.

Ce fut uniquement quand il fut certain que tous avaient été évacués qu'il quitta à son tour le rempart pour se fondre dans la bataille au sol, délaissant alors son arc pour se saisir de ses deux dagues, entamant une danse mortelle, se frayant un chemin au travers des agresseurs puants. Son but, il l'avait identifié de loin : il avait vu le Magicien Gris faire face aux drakes qui tentaient de saboter le repli. Il n'était pas question de laisser le mage, aussi puissant qu'il puisse être, sans assistance dans pareille situation. Il ne fut pas le seul à prendre cette initiative, il avait rejoint Aragorn ainsi qu'Eomer, mais également Glorfindel qui avait vaincu la première bête, un autre rôdeur massif et un nain hirsute, pour ceux que l'elfe repéra autour de lui. Ces deux derniers étaient les plus proches et Glorfindel leur fit signe de le suivre, ils allaient affronter l'une de ces bêtes de cauchemars. Sans consulter le nain du regard, qui de toute façon était trop bas, Legolas acquiesça en retour, son regard brillant d'une flamme féroce, prêt à suivre le tueur de Balrog jusqu'au bout.

- Je vais faire diversion, profitez de toute ouverture ! Décida-t-il alors qu'il s’élançait entre ces compagnons. Qui sait, peut être que la courte taille du nain pourrait lui permettre de se glisser sous le dragon et atteindre ainsi son point vulnérable.

Sushi de drake ?:
 

Le pied leste, Legolas bondit sur la bête dans un saut audacieux qui le mena, toutes dagues dehors. Il savait bien que sous cet angle il n'avait aucune chance de l'atteindre, mais il voulait surtout attirer son attention, que la créature regarde au moins vers le haut, vers lui, pour offrir son point faible aux lames de ses compagnons au sol. Sa première tentative se solda par un échec, il ne parvint pas à prendre appuis sur les écailles luisantes et atterrit de l'autre côté, profitant néanmoins de sa chute pour laisser ses lames traverser l'orque qui se trouvait à l'arrivée. Celui-ci n'eut que le temps d'afficher un air stupéfait avant de s’effondrer, n'ayant vu qu'un bref instant l'elfe fondre sur lui. Il se retourna, prêt à repartir à l'assaut, mais le drake se tourna à son tour, menaçant de balayer Glorfindel et Gimli d'un revers de queue qu'ils évitèrent de justesse. Si Legolas avait bien attiré son attention, son plan semblait mis en difficultés. A peine fit-il face à la monstruosité qu'il lut sa volonté meurtrière dans ses pupilles, l'instant d'après, il se jetait sur l'elfe qui roula, évita de justesse les dents acérées pour se trouver projeté dans la mêlée d'orques. Sans perdre de temps, deux d'entre eux se ruèrent sur l'elfe qui répliqua, parant un coup de masse d'une puissance telle qu'il vacilla un instant avant de répliquer, profitant de l'impact du coup pour lui assener un coup au bras qui le surpris, avant de suivre son geste et, de l'autre main, planter sa dague dans son poitrail.

Il dégageait à peine ses armes du corps sans vie que l'autre lui fonçait dessus dans un cri de guerre. Legolas sentit qu'il ne pourrait pas encaisser un autre coup aussi vite, aussi choisit-il de se décaler légèrement, saisissant la répugnante créature pour la forcer à suivre sa trajectoire, y ajoutant une dose de force qui projeta l'orque au sol, emporté par son poids. Ne perdant pas une seconde pour le laisser se relever, il ramassa une lance brisée, abandonnée, pour la planter de toutes ses forces. Si l'orque y avait survécu, il n'aurait sans doute plus su se désolidariser du sol. Mais restait le drake derrière lui qui, après avoir été harcelé par le nain qu'il ne parvenait pas à faire chanceler, se retourna vers Legolas, avant que ce dernier ne puisse réagir, cette fois, il le balaya d'un coup de patte, le soulevant du sol pour aller s'écraser contre les débris de la porte. Il sentit le tranchant du métal qui formait, à l'origine, les renforts de la porte, briser la barrière de son armure pour aller se ficher dans sa chair. Le souffle coupé par le choc et la douleur, il lui sembla passer un temps infini avant qu'il ne parvienne à s'en extirper, le pas incertain mais obstinément debout.





Dernière édition par Legolas le Mer 9 Mar - 23:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 104

Date d'inscription : 03/07/2015

PNJ
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Mer 9 Mar - 23:04

Le membre 'Legolas' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'SIX FACES' :


--------------------------------

#2 'SIX FACES' :


--------------------------------

#3 'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Feat : Billy Boyd


Messages : 170

Date d'inscription : 12/01/2016

Eriador
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Jeu 10 Mar - 15:25



 
All Along The Watchtower
 
Aragorn ; Ellerina ; Eomer ; Legolas ; Oneborn ; Peregrin Touque ; Theodred

Pippin avait fait de son mieux pour expliquer ce qu’il c’était passé à l’elfe, craignant qu’il ne veuille pas l’écouter ou qu’aucun ici ne le prenne au sérieux, à son grand soulagement il l’entendit et le crut, le seigneur elfe envoya une partie de ses guerriers en direction du troisième cercle et dit à Pippin de quitter la porte et d’aller se réfugier dans le second cercle. Pippin avait fait tout ce chemin, pour finalement repartir de là dont il venait, il obéit, se demandant comment il pourrait être en sécurité au milieu de la ville si l’armée orque prenait l’entrée et l’arrière. Il quitta les remparts mais au bord de l’escalier il vit que les orques avaient envahi l’entrée si bien que sa route était coupée, il se baissa juste à temps quand une flèche vola dans sa direction, en réponse, des dizaine de flèches elfiques lancées depuis les remparts frappèrent les orques de la porte, mais pour un orque tombé il y en avait des dizaine qui franchissaient la plaie et se répandaient dans l’enceinte. Les orques se répandaient et ils répandaient la mort, des cris d’agonie et de guerre rampaient sur les murs de pierres. Soudain on entendit des cris d’hommes et le cor sonna, les guerriers quittèrent les remparts et le sol de la bataille, Pippin talonna les elfes, tandis que l’armée en retraite faisait route vers le deuxième cercle.  

Pippin resta au milieu des elfes qui progressaient rapidement à travers les orques, il était petit et il avait besoin de courir pour aller à leur rythme, souvent il trébuchait sur des corps, certains n’étaient même pas morts, plusieurs fois il montra à un elfe un blessé, à chaque fois les elfes s’arrêtaient pour prêter secours à ceux qui pouvaient êtres secourus, tous les autres étaient abandonnés. Bientôt il laissa derrière lui le mur d’enceinte et la guerre, mais l’ennemi était sur leur talon. Il vérifia à sa ceinture sa fronde et son épée qu’il avait ramassé dans sa fuite, quand il avait combattu l’orque, ses blessures étaient douloureuses. A aucun prix il ne voulait se trouver à moins de six pieds à nouveau d’une de ces immondes créatures ni de leurs fouets.

Il entendait les elfes donner des ordres, mais il ne comprenait pas ce qu’ils disaient, plusieurs guerriers restèrent en arrière pour couvrir leur fuite, il n’avait pas besoin de voir pour savoir qu’ils étaient poursuivis, il entendait les orques et les dragons, comme s’ils étaient juste derrière lui. Malgré tout, il se retourna, c’est là qu’il l’entendit à nouveau, encore une fois. Il gela sur place, un frémissement hérissa sa peau et ses jambes vacillèrent mais il tint debout, il regarda autour de lui, mais il vit, que tout n'était plus qu'ombre et mort. Il aspira un souffle fragile, il sentait quelque chose de froid sur son visage, il ne s’était pas rendu compte qu’il pleurait. Il recula comme il crut discerner la silhouette d’un orque, il porta une main à sa poitrine sanglante et une autre à la fronde à sa ceinture. Il se baissa et saisit un caillou, il arma la fronde et tira dans l’oeil de l’orque, l’oeil éclata et du sang noir coula de l’orbite percé, l’orque cria et brandit son épée, Pippin attrapa un autre caillou, arma sa fronde et tira dans son deuxième œil. L’orque aveugle s’élança dans la direction du hobbit qui se releva et partit en courant sans se retourner.

Il courut aussi vite qu’il put, regagnant bientôt la distance qui le séparait des elfes qui marchaient devant. Ses yeux vifs perçurent un éclat d’or, il reconnut Ellerina quand elle se retourna, ses yeux glissèrent sur lui mais elle ne sembla pas le reconnaître dans la foule. Il la vit armer son arc et ficher une flèche droit dans le crâne d’un orque qui tomba lourdement derrière eux. Pippin se cacha derrière Ellerina, il prépara sa fronde, mais l’elfe, malgré le nombre d’orques qui étaient sur eux, parvint à tuer deux orques de plus avant même qu’il ne soit remis debout. Soudain, il vit un orque venu de derrière, lever sa masse et s’apprêtant à frapper Ellerina, il cria et tira dans l’oeil de l’orque qui chancela, il vit la douleur puis la surprise passer sur son visage, sa tête roula de ses épaules et tomba par terre, tranchée par la lame de l’elfe. Ellerina se retourna vers Pippin, une expression féroce déformait ses traits pourtant elle n’enlevait rien à sa beauté, Pippin lui répondit par un maigre sourire. L’espace d’après, elle s’élança, trancha la gorge d’un orque et tira une flèche, puis une autre, tuant deux orques qui les poursuivaient.  

Mais alors qu’ils avaient presque gagné la porte, ils virent que leur route était coupée. Derrière eux les hommes vaillants affrontaient des dragons, les orques les talonnaient toujours, et un troll immense et terrifiant se tenait entre l’elfe et le hobbit et la porte. Ellerina lui cria de courir, mais il était pétrifié et il avait à nouveau l’impression de se noyer et de ne plus savoir où était le bas et le haut, et la droite et la gauche, il la vit se jeter à droite, et armer un tir, elle toucha le troll mais sa flèche ne suffit pas à tuer le géant. Il vit le troll lever son poing au-dessus de la tête d’Ellerina, il se jeta en avant sans réfléchir, brandissant son épée, la lame pénétra l’entrejambe du troll, tranchant dans la chair, il l’émascula, la créature cria, son poing s’abattit faisant trembler la terre, Pippin perdit l’équilibre, il essaya de se jeter en avant, mais malheureusement, son épée, qui n’était qu’une dague humaine, resta fichée dans la peau dure de la créature et Pippin tomba en arrière en-dessous du troll. Il roula sur le sol, il se remit debout, vacillant, chancelant, son souffle était court et il sentait son cœur battre comme un tambour dans sa poitrine lacérée. Il s’élança et courut jusqu’à la porte. Lorsqu’il passa enfin la porte du second cercle, il s’effondra sur le pavé, il se mit à pleurer, il serra sa main sur sa poitrine, il avait mal, il avait l’impression de ne plus pouvoir respirer. Il prit plusieurs inspirations fragiles, il plaça son autre paume sur la pierre froide et se força à se redresser, tout son corps tremblait de peur et d’angoisse et son souffle était erratique.

Spoiler:
 








Dernière édition par Peregrin Touque le Jeu 10 Mar - 19:14, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 104

Date d'inscription : 03/07/2015

PNJ
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Jeu 10 Mar - 15:25

Le membre 'Peregrin Touque' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'SIX FACES' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 9

Date d'inscription : 03/07/2015

PNJ
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Jeu 10 Mar - 20:30

SAISON UNE




Aragorn ; Ellerina ; Eomer ; Legolas ; Oneborn ; Peregrin Touque ; Theodred

Aragorn venait de réaliser un véritable exploit en terrassant l’un des monstres qu’avait déployé l’ennemi. Nous nous regroupâmes alors, Aragorn, Elrohir et moi-même avant que le Seigneur des dúnedain, qui avait retrouvé toute sa force nous intima l’ordre de rejoindre les forces en repli. Le fils d’Elrond et moi-même ne nous fîmes pas prier. Bien que nos guerriers luttaient avec bravoure, ils souffraient de l’infériorité numérique et tant que nous n’aurions pas rejoint le second niveau, le combat continuerait d’être déséquilibré.
Aragorn nous avait quitté et je le vis rejoindre Legolas. Ce dernier luttait en compagnie de Glofindel et du fils de Gloín mais le trio semblait en difficulté face à l'impressionnant ennemi. Ce dragon semblait le plus féroce de tous et le Prince de Mirkwood n’était pas sorti indemne de l’affrontement le rendant inapte à poursuivre la lutte pour l’heure. Un instant je faillis aller leur prêter main forte, mais Aragorn comptait sur moi pour réorganiser les troupes. Il fallait que je rejoigne Halbarad au plus vite. Au loin, je vis que l’héritier d’Elendil et le fil d’Eomund proposaient une résistance exceptionnelle aux monstres, bien épaulés par le jumeau d’Elrohir, Gimli et le tueur de Balrog.

Il nous fallut peu de temps pour rejoindre la bataille rangée qui se déroulait à quelques encablures des portes du second niveau. Círdan et Halbarad y menaient vaillamment les troupes qui luttaient farouchement. Ils tenaient bon et si les drakes venaient à être éliminés, nous aurions une chance de voir l’aube se lever. Je fus surpris de voir un hobbit se battre parmi ces guerriers de haut rang, se jouant même d’un terrible troll. Cependant, après avoir observé de près le courage de ce cher Bilbo, je ne m’étonnais plus de la vaillance de ce peuple bien trop méconnu de ces contrées.
C’est alors que je les vis nous rejoindre. Menés par Aragorn, Eomer et Gimli qui tranchaient les orques avec sauvagerie, Glorfindel soutenait Legolas tandis que Oneborn recevait le soutien d’Elladan, rapidement relayé par Dame Ellerina et Halbarad. Je vis Aragorn donner ses instructions à son second et ce dernier prit le chemin des portes afin de mettre en lieu sûr les blessés.
L’assaut que nous menions parvenait à repousser l’ennemi malgré la présence de trolls parmi les rangs d’Angmar. Mais jusqu’ici le Roi Sorcier s’était tenu loin des combats. Je commençais alors à comprendre qu’il avait tenté par sa présence d’influer sur le cours de la bataille. Mais il n’avait pas encore recouvré l’étendue de son pouvoir et donc se tenait en retrait. Je restai aux avants postes afin de permettre au repli de réussir.
J’usai alors de ma magie pou créer une aveuglante luminosité. La flamme d’Anor voila le regard de ces créatures du malin, incapable de soutenir les rayons de l’astre du ciel. Auprès de moi se tenaient Círdan, Glofindel, les jumeaux d’Imladris, Gimli, Eomer, Halbarad et Aragorn. Nous parvînmes alors à contenir l’ennemi permettant aux portes de se refermer, mettant à l’abri le peuple de Fornost. Aidés par des cordes, nous fûmes ex-filtrés sur les remparts.
Le Roi Sorcier poussa alors un nouveau cri et les troupes d’Angmar se replièrent, hors de portées de nos flèches. Nous avions devant nous une heure ou deux avant que l’assaut ne recommence…

Ce temps de répit fut mis à profit. Alors que nous avions franchi les portes, Elrond nous rejoignit. Il nous annonça que la Citadelle était sécurisée mais que pour plus de sûreté, il y avait laissé quelques hommes et un coursier qui serait à même de nous indiquer rapidement de nouvelles difficultés. Ainsi les blessés les plus atteints furent menés à la maison de guérison. D’autres, moins atteints, furent soignés sur place. Il en fût ainsi du Prince de Mirkwood et de Oneborn.
Les leaders elfes, nains et hommes tinrent alors un conseil en ma compagnie. Les dernières informations qui nous parvenaient faisaient état du retrait des orques qui menaient vers les portes leur bélier mais également des échelles. Nous ne disposions guère de temps mais rapidement, il sembla évident qu’attendre était la pire des solutions. Les hommes parvenaient au bout de leur énergie et recevoir un assaut serait probablement trop éprouvant. D’autant que la porte du second niveau était bien moins résistante. Décision fut alors prise de lancer une vaste contre offensive. Nous userions de la cavalerie, l’appui des rohirrim se révélant précieuse.
Alors que les chevaux étaient attelés, un des hommes du Rohan vint prévenir le jeune Capitaine Eomer que l’état de Theodred était rassurant et qu’une elfe de grande beauté se trouvait à son chevet. Eomer grimpa alors sur sa monture et vint rejoindre Aragorn. En les voyant je pensai que la grandeur des hommes n’était pas encore perdue. Lors du conseil, Aragorn avait confié au jeune hobbit qui avait bravé bien des dangers une nouvelle mission. Peregrin Touque aurait l’honneur de souffler le cor de Fornost, annonçant l’imminence de la destruction des orques.

Quelques minutes passèrent. Sur les murailles, des hommes étaient postés afin de nous annoncer les mouvements de l’ennemi. Visiblement les orques eux-mêmes ressentaient le besoin de souffler. C’était là leur erreur. Ils nous avaient permis de nous réorganiser et découvriraient bientôt l’ampleur de leur faute. Aragorn prit alors la parole et sa voix puissante résonna dans le cœur des guerriers. “Hommes, Elfes, Nains et Hobbits. Cette nuit nous avons éprouvé la force de l’Angmar. L’ennemi a cru nous mener vers la fin en déchaînant ses sombres forces. Mais ni orques, ni trolls, ni même dragons ne pourront venir à bout des peuples de la Terre du Milieu. Ce soir, notre union creusera les sillons dans lesquels le sang noir de ces créatures du mal s’écoulera. Chevauchons ensemble ! Pour la gloire ! Pour l’unité ! Pour la victoire !!!!!”
Tous, y compris votre humble serviteur reprirent les derniers mots de l’héritier d’Isildur. Un homme sur la muraille nous indiqua que l’ennemi se mettait en mouvement, menant les échelles vers les murs. Le cor de Fornost retenti alors, s’étendant dans la cité mais également dans la plaine. Les légendes diront que Bree et même Imladris entendirent l’instrument de la résistance des peuples de la Terre du Milieu. Les portes du second niveau s’ouvrirent alors à la surprise des engeances de Sauron. Et dans un déferlement de rage, la cavalerie chargea.


Point sur la situation

L’aventure touche à son but mes amis !

Merci à vous pour cette belle participation et j’espère que vous aurez pris autant de plaisir à jouer cet event que nous à le réaliser.

Bien, pour ce dernier tour, un petit point avant toute chose sur le tour précédent. Legolas et Oneborn, nous ne nous sommes pas très bien compris. Lors de vos derniers posts, vous deviez éliminer les dragons. Rien de bien grave néanmoins à part les conséquences pour vous Red

Comme vous l’aurez compris, la victoire est acquise et ce tour est principalement là pour vous permettre une dernière fois lors de cet event d’éclater trolls et orques. Avec un petit bonus pour certains d’entre vous que vous découvrirez assez vite.

Bien point sur chacun des personnages avec mise en place des dés.

Aragorn, c’est ton jour de fête. Pour toi, un deuxième drake à trucider. Pour cela tu lanceras un dé 6. Si le score est inférieur ou égal à 3, tu le tues normalement. Sinon, tu lui coupes la tête. Par la suite, tu vas aller aider à tenir la porte. Tu lanceras donc deux dés 6 pour connaître le nombre d’orques que tu tueras. Si tu obtiens un 5 ou un 6 sur l’un des lancers, tu tueras en plus un troll.
Une fois passé derrière les portes, tu soigneras Oneborn. Un dé Oui/Non t’indiquera si tu parviens à le soigner facilement.
Et enfin, le combat final et la charge de cavalerie. Tu lanceras trois dés 6 qui équivaudront au nombre d’ennemis tués. Si tu obtiens plus de 10 au total, tu tueras en plus un troll.

Ellerina, tu continues de te battre vaillamment. Un dé 6 te permettra de tuer autant d’orques. Si tu as 4 ou plus, tu élimines un troll.
Par la suite, tu prends soin du Prince Legolas en le soignant. Un dé Oui/Non t’indiquera si tu parviens à le soigner facilement. Quoiqu’il en soit, il est guéri à la fin de la manœuvre.
Et enfin, le combat final et la charge de cavalerie. Tu lanceras trois dés 6 qui équivaudront au nombre d’ennemi tué. Si tu obtiens plus de 10 au total, tu tueras en plus un troll.
Ultime lancer pour toi, un dé Oui/Non. Si tu obtiens Oui, tu touches le Roi Sorcier d’une flèche enflammée ce qui le fait brûler et disparaître de la zone de combat. ATTENTION, Legolas a le même lancer, s’il a posté avant toi et obtenu un Oui, ce lancer n’est plus valide.

Eomer, et un dragon pour le Capitaine du Rohan, un ! Tu lanceras un dé 6. Si tu as 4 ou plus, tu es libre de l’action badass de ton choix. Sinon ce sera un peu plus compliqué. Par la suite, tu vas aller aider à tenir la porte. Tu lanceras donc deux dés 6 pour connaître le nombre d’orques que tu tueras. Si tu obtiens un 5 ou un 6 sur l’un des lancers, tu tueras en plus un troll.
Et enfin, le combat final et la charge de cavalerie. Tu lanceras trois dés 6 qui équivaudront au nombre d’ennemi tué. Si tu obtiens plus de 10 au total, tu tueras en plus un troll.

Legolas, le drake ne te laisse aucun répit avant que tu ne reçoives le renfort d’Aragorn. Tu es méchamment touché. Tu lanceras un dé Oui/Non pour savoir si tu perds conscience un instant ou non. Ellerina se chargera par la suite de te guérir.
Lors de la charge de cavalerie, tu lanceras trois dés 6 qui équivaudront au nombre d’ennemis tués. Si tu obtiens plus de 10 au total, tu tueras en plus un troll.
Ultime lancer pour toi, un dé Oui/Non. Si tu obtiens Oui, tu touches le Roi Sorcier d’une flèche enflammée ce qui le fait brûler et disparaître de la zone de combat. ATTENTION, Ellerina a le même lancer, si elle a posté avant toi et obtenu un Oui, ce lancer n’est plus valide.

Oneborn, le drake ne te laisse aucun répit. Tu es méchamment touché. Tu lanceras un dé Oui/Non pour savoir si tu perds conscience un instant ou non. Aragorn se chargera par la suite de te guérir.
Lors de la charge de cavalerie, tu lanceras trois dés 6 qui équivaudront au nombre d’ennemis tués. Si tu obtiens plus de 10 au total, tu tueras en plus un troll.

Pippin, tu es pris dans la bataille et doit te battre comme tu le peux pour survivre. Un dé 6 te permettra de savoir combien d’orques tu tueras ou aideras à tuer. Par la suite, tu auras la lourde tâche d’aller faire sonner le cor de Fornost.


Amour, gloire et poney


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eriador
avatar
Aragorn
Feat : Viggo Mortensen


Messages : 229

Date d'inscription : 27/01/2015

Localisation : Où mes pas me mènent

Eriador
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Ven 11 Mar - 12:06


Abattre ce dragon avait eu des vertus revigorantes. Malgré la flèche qui m’avait probablement fêlée une ou plusieurs côtes, je sentais bouillir en moi la flamme de la guerre et nul orque n’avait le pouvoir de se dresser face à ma lame. Je rejoignis rapidement Elrohir et Gandalf. Un peu plus loin, j’avais une vue imprenable sur le front où hommes, nains et elfes faisaient des ravages. Je vis même une chose totalement inattendue. Un hobbit se battait parmi ces guerriers chevronnés et dans une action surprenante, il avait mis à mal la vertu d’un troll. “Vite, nous devons les rejoindre si nous ne voulons pas voir la victoire nous échapper !” dis je à mes compagnons.
Cependant, alors que nous démarrions, je vis en contrebas que les drakes posaient de gros problèmes aux autres guerriers. Le Prince de Mirkwood que j’avais rencontré lors d’une visite chez le Roi Thranduil semblait même en inquiétante posture. Il en était de même pour Oneborn mais je compris vite que je ne pourrais rien pour mon vieil ami puisque le plus gros des monstres m’empêchait de le rejoindre. J’obliquai alors ma course, délaissant mes compagnons qui comprirent que leur rôle était de se joindre à la bataille rangée un peu plus haut. Encore quelques encablures et je serai enfin au niveau de Legolas.

Le combat contre le dragon:
 

Le valeureux Glorfindel était en mauvaise posture lorsque je le rejoignis. Mon premier coup d’épée ne fut guère fructueux mais j’étais parvenu à ce que le dragon détourne son attention sur ma personne. Le nain Gimli passa à son tour à l’attaque, frappant de sa hache la queue de la bête. Le coup fut si puissant que l’armure d’écaille se fendit légèrement. Cela sembla redoubler la fureur de la bête mais cela eut également l’effet de la rendre bien moins prudente.
Glorfindel se relança vers elle avec fougue. Le monstre crut le prendre entre ses crocs mais l’agilité du tueur de Balrog était telle qu’il l’évita avec une grâce exceptionnelle. Il modifia la prise de son épée, l’inversant et d’un revers il vint la planter dans l’oeil de la bête. Par manque de chance il avait manqué le cerveau de l’animal qui vivait donc toujours. Mais je ne la laissai pas respirer et d’une roulade je vins me placer sous elle. Je la frappai alors de l’ensemble de mes forces, mettant fin à ses jours. Je fus toutefois frapper par l’une de ses pattes jusqte avant qu’elle ne rende l’âme, lacérant mon torse et mettant à mal ma côte de maille. Mais cette blessure ne m'empêcherait pas de poursuivre le combat.
Le dragon n’était plus qu’un mauvais souvenir et je vis avec soulagement que le jeune Capitaine Eomer était également parvenu à vaincre la bête immonde. “Vers les portes !” hurlai je alors à mes compagnons. Glorfindel prit soin de Legolas tandis qu’Elladan soutint Oneborn. Gimli, Eomer et moi même nous frayâmes un chemin parmi les orques. J’en tuai deux tandis que Gimli et Eomer effectuaient une percée terrible.

Combat contre les orques v1 :
 

Alors que nous arrivâmes à rejoindre le front, Halbarad vint prendre soin de Oneborn. “Mènes le au second niveau le plus vite possible et ensuite rejoins nous. J’ai un plan mais pour ça j’ai besoin des meilleurs guerriers. Préviens ceux qui ont déjà rejoint le second niveau de monter sur les remparts et de préparer des cordes !” L’instruction passé, j’eus, durant un instant le loisir de voir cette alliance s’opposer au forces du mal. Et nous luttions avec vaillance.
Halbarad ne mit guère de temps à nous rejoindre. De mon côté, j’avais pris quelques secondes de répit afin de récupérer de mes efforts. J’avais mis à profit cet instant pour prévenir les jumeaux Elladan et Elrohir, Círdan, Glorfindel, Eomer et Gandalf de se joindre à Halbarad et moi-même. Lorsque nous fûmes ensemble, je lançai mes instructions au Pélerin Gris. “Gandalf, nous avons besoin de vos talents pour les aveugler.”
Le Pélerin Gris s’exécuta, permettant à nos troupes de terminer le repli. En compagnie des plus puissants guerriers, nous nous jetâmes sur les orques afin de les tenir en respect. Ma lame trancha le torse de trois orques avant qu’un troll ne s’intéresse à moi. Il tenta de me frapper et je ne dus la vie qu’à un réflexe terrible. Il répéta la manoeuvre à trois reprises et à chaque fois je parvins à esquiver. Mais si je voulais m’en sortir, je ne pouvais pas me contenter d’un position défensive. Eomer m’offrit une chance. Passant derrière le troll, le rohirrim le frappa sur le tendon d’achille, ce qui fit basculer l’immonde créature. Narsil n’en demandait pas temps et je tournoyai sur moi-même, tranchant la gorge du géant des profondeurs. Je vis alors les orques être saisis par le doute et la crainte. Hurlant de rage, je me jetai sur eux, en tuant trois nouveaux. Mais ce fut le moment pour nous de quitter cette zone où nous ne pourrions, au final, connaître que le trépas. Les cordes nous attendaient et nous ne nous fîmes pas prier. Je tins alors Eomer et nous fûmes montés sur les remparts.

Les soins de Oneborn:
 

Nous avions réussi et profitions de l’abri des murailles du second niveau. Je savais ce répit de courte durée, mais nous devions en profiter au maximum. Je vis qu’une Dame Elfe prenait soin de son Prince et de mon côté je m’inquiétai de l’état de mon vieil ami, Oneborn. Lorsque je fus à ses côté je fis un rapide tour de ses blessures et fut soulagé de constater qu’il pourrait reprendre le combat après avoir reçu les soins adéquats. Je me fis apporté un bol d’eau bouillante et de l’athelas. Malaxant les feuilles, j’en fis un cataplasme que je déposai sur la principale blessure. Tout en effectuant ces gestes simples avec une précision chirurgicale, je prononçai des invocations elfiques telles que me les avait apprises le Seigneur Elrond. Finalement, je parvins à soigner les blessures de mon ami sans rencontrer de grande difficulté. Avec les plantes restantes, j'apposai un cataplasme sur mes propres blessures et je ressentis rapidement les bienfaits de cette herbe bien trop méprisée. “Debout, dúnadan, ton épée n'a pas terminé de renvoyer ces engeances vers les tréfonds !” glissai je alors à mon vieil ami.

Le Seigneur de Fondcombe m’informa alors que le niveau supérieur de Fornost avait été sécurisé par ses soins et qu’Arwen ne risquait plus rien. J’en fus intensément soulagé, d’autant que des sentinelles elfes étaient restées en retrait afin de veiller sur la maison de guérison. Les informations nous parvinrent alors, nous indiquant que l’ennemi préparait un nouvel assaut, allant rechercher le bélier mais également de nombreuses échelles. Nous parviendrons difficilement à tenir notre position, compris je alors.
Nous tînmes alors un conseil en compagnie des dirigeants elfes, nains et hommes. Je leur exposai rapidement la situation, leur indiquant que nous avions deux possibilités. Poursuivre le repli vers le dernier niveau où nous aurions une défense plus efficace ou lancer une vaste contre attaque. Le discussion fut courte car il n’était pas envisageable de reculer à nouveau. Ainsi nous décidâmes d’une charge de cavalerie, les nains jaillissant derrière le première vague en infanterie pour asséner le coup de grâce aux survivants. Nous comptions ainsi créer le désordre dans les rangs de l’ennemi et profiter de la puissance d’un assaut monté pour les détruire.
Je fis alors venir à moi le jeune hobbit que j’avais eu loisir de voir à l’oeuvre sur le champ de bataille. “Je vous salue maître Hobbit. Je suis Aragorn, fils d’Arathorn, seigneur des rôdeurs du Nord. Quel est votre nom ?” Lui dis je alors d’un ton cérémonial. Il m’indiqua alors son nom. “Et bien Peregrin Touque, votre peuple pourra se montrer fier de vous. Vos actes héroïques méritent une récompense mais j’ai une ultime requête pour vous.” Je laissai un temps passer afin qu’il comprenne le sérieux de la situation. “Elborn ici présent va vous mener à la Citadelle. Là, je vous demande une dernière chose. Nous allons mener un assaut final contre l’ennemi mais nul assaut ne saurait exister si le cor de Fornost ne résonne pas dans l’enceinte de la cité. Sauriez vous vous affranchir de cette tâche ?” Le hobbit accepta et je pris congés de lui.

Halbarad vint alors me rejoindre avec une nouvelle côte de maille. La mienne étant bien trop endommagée, je me devais de revoir mes protections. Les montures arrivèrent enfin et je m’approchai de mon cheval, Roheryn. Dame Arwen m’avait offert ce splendide animal qui n’avait rien à envier aux montures des rohirrim. Sa robe sombre lui offrait une majesté sans pareille. Je flattai son encolure, lui parlant à voix basse. “Une fois de plus Roheryn je requiers ton aide. Puisses tu m’apporter ta force et ton soutien. Je m’en remets à toi, fidèle ami.”“Une fois de plus Roheryn je requiers ton aide. Puisses tu m’apporter ta force et ton soutien. Je m’en remets à toi, fidèle ami.”
J’enfourchai alors le sublime destrier et le fit trottiner afin de rejoindre les avants postes de la charge. Je lançai alors un sourire à Halbarad et Oneborn qui se tenaient côte à côte, venant me poster près du Magicien. Un geste de l’un des hommes postés sur les murailles m’indiqua que l’assaut ne tarderait pas. Je pris alors la parole. “Hommes, Elfes, Nains et Hobbits. Cette nuit nous avons éprouvé la force de l’Angmar. L’ennemi a cru nous mener vers la fin en déchaînant ses sombres forces. Mais ni orques, ni trolls, ni même dragons ne pourront venir à bout des peuples de la Terre du Milieu. Ce soir, notre union creusera les sillons dans lesquels le sang noir de ces créatures du mal s’écoulera. Chevauchons ensemble ! Pour la gloire ! Pour l’unité ! Pour la victoire !!!!!” Ma voix était claire et puissante, mes doutes dissipés. Les orques débutaient leur assaut lorsque le cor résonna dans la Cité. Les notes furent puissantes et insufflèrent plus encore de courage dans mon coeur. Les portes du second niveau s’ouvrirent. “POUR LA VICTOIRE !” hurlai je alors tandis que mes pieds heurtèrent les flancs de ma monture, lui intimant l’ordre de se lancer au galop.

Combat contre les orques v2 :
 

La charge débuta. Je sentis le vent s’engouffrer dans mes cheveux et mon cri se mêla aux cris de ceux qui m’entouraient. Je vis l’ennemi se stopper et je sus que la victoire serait notre. L’assaut fut frontal et d’une violence inouïe. Mon épée trancha les ennemis, laissant dans son sillage des membres d’orques baignant dans un sang noir comme la nuit. Notre stratégie était une véritable réussite et j’entendis les nains charger dans notre dos, taillant en pièce les survivants d’Angmar.
Mais il restait quelques ennemis de taille avec les trolls. Je me saisis donc d’une lance plantée dans le sol et d’un geste sur, je la lançai vers l’un des géants qui s’était emparé d’une pierre afin de la lancer sur les cavaliers. Mon lancer fut parfait puisque je l’atteignis dans sa bouche ouverte, transperçant son cerveau. Il s’écroula lourdement et sa chute, en sus de la pierre qu’il portait, mirent à mort cinq orques de plus. La victoire était à portée de bras et je relançai ma monture au galop, continuant mon oeuvre de mort.



Tout ce qui est or ne brille pas
JE PENSAIS QUE JE M'ÉTAIS ÉGARÉ DANS UN RÊVE
Tous ceux qui errent ne sont pas perdus



Des cendres, un feu s'éveillera
NE MONTREZ PAS DE MERCI À EUX, PARCE QUE PERSONNE NE VOUS EN MONTRERA
Des ombres, une lumière jaillira



Dernière édition par Aragorn le Ven 11 Mar - 13:06, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 104

Date d'inscription : 03/07/2015

PNJ
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Ven 11 Mar - 12:06

Le membre 'Aragorn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'SIX FACES' :


--------------------------------

#2 'SIX FACES' :
 

--------------------------------

#3 'OUI/NON' :


--------------------------------

#4 'SIX FACES' :
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfe Sylvain
avatar
Legolas
Feat : Orlando Bloom


Messages : 421

Date d'inscription : 03/01/2015

Elfe Sylvain
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Lun 14 Mar - 16:25



All Along The Watchtower

Aragorn ✣ Ellerina ✣ Eomer ✣ Legolas ✣ Oneborn ✣ Peregrin Touque ✣ Theodred



Les dés du destin:
 


L e drake fondit sur lui, encore et encore, mettant les réflexes de l'elfe à rude epreuve, lui qui était bien plus rompu au combat à distance ou au corps à corps avec quelque chose de la taille d'un orque. La force brute du drake fini par avoir raison de l'endurance de Legolas, déjà blessé, alors qu'il tenta une feinte pour porter un coup sous son col, la bête l'anticipa et se tourna, projetant le Prince au sol dans un fracas tel que ce dernier ne s'en releva pas, cette fois. Il resta au sol, l'inconscience l'ayant cueilli au moment de l'impact.

Il reprit conscience en découvrant le doux visage d'Ellerina penché sur lui, perclus de douleur, il trouva néanmoins la force de lui adresser un faible sourire, se voulant rassurant, alors qu'elle achevait ses soins. Le nain était là, lui aussi, malgré la répugnance que lui inspirait la petite chose velue, il adressa un signe de tête reconnaissant envers celui qui avait combattu à ses côtés. Le choc avait été terrible et il eut encore besoin de l'aide de Glorfindel pour se relever, découvrant alors la situation qui avait bien évoluée. Les drakes avaient été vaincus, alors qu'il était mené hors du combat, il fut aveuglé par une puissante lumière emplie de pureté, la lumière du Magicien Gris, songea-il, l'espoir au cœur. Le grondement se fit entendre alors qu'il reprenait ses esprits, c'était la porte qui se fermait, l'ennemis était repoussé au-delà des remparts. Là, et seulement là, il laissa le soulagement déferler sur lui et il respira profondément, tout n'était pas gagné, mais il avait bien cru périr quelques instants plus tôt. Quant à ses blessures, elles ne le mettaient plus en danger, il retrouvait sa clarté d'esprit et, si ses membres et ses entailles étaient douloureuses, il se sentait alerte et renouait avec toute sa volonté.

Il se rendit au conseil de guerre auprès des autres meneurs afin de décider de la suite des opérations. L'assaut avait été repoussé mais les défenses ne pourraient tenir à un autre, il était bien plus éprouvant de rester assiéger que de mener l'offensive. Ils tombèrent d'accord sur ce point et il fut décidé de mener l'attaque au dehors des murs, de fondre sur l'armée orque tant que ceux-ci ne se figuraient pas encore que les fiers combattants de Fornost oseraient aller vers eux.
Legolas appris également que Theodred, meneur des rohirrim, avait été blessé mais se trouvait désormais sur la voie du rétablissement, ce fut également un soulagement de voir que Dame Arwen n'avait pas été affectée par les combats. Il porta également son attention sur un jeune hobbit courageux, celui qui avait joué contre Ellerina aux fléchettes et avait perdu face à l'adroite elfe, qui semblait lui aussi disposer de ressources insoupçonnées. Etais-ce là une particularité de cette race : paraitre inoffensif mais développer un talent certain pour les combats dans l'adversité ? Le Prince elfe se remémora Bilbo, lui aussi aurait été facile à sous-estimer, ce qu'il avait fait jusqu'à ce que ce dernier ne prenne l'Arkenstone sous la barbe de Thorin.

Mais l'heure n'était pas aux souvenirs, non, c'était plutôt de ces jours qui en forgerons de nouveaux. Legolas désormais de nouveau sur pieds repris son arc en main, remplis son carquois de flèche et nettoya ses lames avant de rejoindre les combattants pour l'ultime offensive. "Pour la victoire !" Sa voix se mêla aux autres pour reprendre les mots d'Aragorn qui, une fois de plus, attisa son admiration par ses dons de commandements. Nul doute que, lorsque l'heure serait venue, il ferait un grand roi pour les Hommes.

Le cor de Fornost raisonna, Legolas aurait presque pu sentir l'onde de stupéfaction chez les forces ennemies, quand la porte s'ouvrit, libérant la vague de combattants déterminés à en découdre et chasser ces êtres abjects loin de cette glorieuse citadelle. La rage au cœur et puisant dans toute sa précision, Legolas perça plusieurs orques du fil de ses flèches, ouvrant la voie aux cavaliers dans cette charge décisive.





Dernière édition par Legolas le Mar 15 Mar - 21:48, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 104

Date d'inscription : 03/07/2015

PNJ
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Lun 14 Mar - 16:25

Le membre 'Legolas' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'OUI/NON' :


--------------------------------

#2 'SIX FACES' :


--------------------------------

#3 'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Elfe Sylvain
avatar
Ellerina
Feat : Sarah Gadon


Messages : 239

Date d'inscription : 07/11/2015

Elfe Sylvain
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Mar 15 Mar - 19:57


All Along The Watchtower


Aragorn ✣ Ellerina ✣ Eomer ✣ Legolas ✣ Oneborn ✣ Peregrin Touque ✣ Theodred



La porte passée, leurs troupes s'étaient réorganisées et Ellerina rejoignit rapidement les archers qui s'appliquaient à couvrir la retraites de leurs compagnons de bataille. La lutte continuait, terrible et acharnée, nul ne semblant vouloir céder, nul ne semblant vouloir laisser les monstres déferler sur cette citée, ce nouveau-né si durement rebâtit sur les cendres issues d'un monde calciné par le mal. Ils combattraient jusqu'à la fin. Perchée sur le rempart, surplombant aisément le sinistre et fascinant spectacle qui se déroulait en contrebas, elle plissa les yeux, tentant de distinguer dans les fourmillements, l'agitation, les cris et les combats, le visage familier de Legolas. Elle n'y parvint pas immédiatement, trop hommes, de nains et d'elfes continuaient de repousser leurs adversaires, tout en reculant vers le second niveau. Le coeur battant, étreint d'une sourde angoisse qui ne voulait désormais plus la quitter, elle tendit sa corde pour tirer. Clac. Un adversaire s'écroula au sol dans une giclée noirâtre et nauséabonde. Elle ne lui accorda pas un regard, scrutant les alentours tout en enchainant les tirs dans un geste presque automatique, guidée par l’instinct et la pratique, alors que son attention était accaparée par une autre tâche, celle d'identifier un visage dans cette foule rageuse recouverte de tripes et de sang. La corda claqua à nouveau contre sa joue dans un souffle familier et rassurant, manquant sa cible. Elle n'y accorda pas d'attention. Il n'y avait plus grand chose d'important à ses yeux en cet instant, elle pouvait presque entendre les battements de son propre cœur frapper comme un tambour la cadence de ses attaques. Clac. Ellerina haïssait les orcs. Elle les haïssait et chaque fois qu'une de ses flèches les figeait dans un rictus de douleur, elle pouvait sentir gronder d'une joie sauvage cette bête assoiffée de sang, tout au fond d'elle qui somnolait si bien le reste du temps. Chaque fois aussi, elle pouvait sentir la colère enflammer son cœur. Cette ire brûlante et dévorante qu'ils avaient éveillée dans son être en lui prenant ceux qui comptaient vraiment. Ici, debout, droite, le corps tendu, entourée par les cris et les frottements des cordes sur les hampes, elle ne ressentait plus l'intolérable impuissance qui rongeait son âme marcescente un peu plus chaque jours sous l’abri des feuilles de Mirkwood. Elle ne s'était pas sentie aussi vivante depuis longtemps. Mais plus que le plaisir de la vengeance et du meurtre, c'était sa détermination à tenir sa promesse qui pulsait dans chacune de ses veines et lui faisait oublier la douleur qui s'intensifiait à chaque mouvement d'épaule. Sa poigne se raffermit, elle banda chacun de ses muscles. Elle ne faillirait pas à sa parole. Jamais.

lancer de dés:
 

Sa flèche manqua à nouveau sa cible, mais elle n'en avait cure. Elle l'avait repéré, soutenu par Glorfindel, remontant vers leurs défenses. Faisant pivoter son arc pour le rattacher d'un geste sec, elle dévala du rempart plus vite qu'elle ne s'en serait crue capable pour aller à leur rencontre. Pour la première fois depuis le début du siège, elle fut reconnaissante de sa faible corpulence qui lui permis de se faufiler vivement à travers les rangs, bien que son armure entrave très nettement ses mouvements. Elle ne se plaignait pas de ce fait. Sans ce rempart, ses poumons seraient certainement en train de pendre au bout de ses omoplates et son cadavre en train de pourrir sur le rempart extérieur. Elle reconnut Halbarad non loin et suivit la trace du rôdeur afin d'atteindre les blessés. Lorsqu'elle aperçut le visage calme et inconscient de Legolas, elle sentit son sang se glacer dans ses veines et quelque chose brûler au creux de son ventre. Ne laissant néanmoins rien paraître de son tourment, elle le récupéra avec douceur et aidée de ses compagnons, l'épaula jusqu'à un campement de fortune à l'abri de l'enceinte. L'assaut qui se déroulait derrière elle aurait tout aussi bien pu se trouver dans un autre monde. A cet instant rien n'avait d'importance, si ce n'est de soigner le jeune elfe qui était ce qu'elle avait de plus proche d'un fils. Récupérant le peu de matériel à sa disposition, elle s'appliqua néanmoins à nettoyer et soigner au mieux la plaie luisante et suintante qui barrait son flanc, en ôtant soigneusement les débris qui s'y étaient logés avec douceur et fermeté. Jamais elle n'avait travaillé aussi rapidement et avec autant d’efficacité. Elle remercia du fond du cœur toutes ces années de pratique qui faisait aujourd'hui la différence. Ses blessures n'étaient pas vraiment profondes et sa vie n'avait pas été en danger, mais une plaie mal soignée aurait pu le ralentir et lui être fatale. A la guerre, le moindre détail comptait. En cet instant, elle s'autorisa à ressentir une certaine fierté qui vint doucement panser la plaie dans son coeur. Peut-être avait-elle fuit le combat, tué peu d'ennemis. Mais ses talents n'avaient finalement pas été inutiles. Ils lui avaient permis de mener à bien la seule tâche qui comptait vraiment. Protéger les siens.

lancer de dés:
 

A peine quelques instants plus tard, elle le vit ouvrir difficilement les yeux et lui adresser un sourire douloureux ce qui acheva de la soulager. Le plus dur était passé. S'autorisant un bref instant de répit, elle passa une main légère et emplie de tendresse dans sa chevelure avant de fixer ses bandages. Finalement elle pris un instant pour respirer longuement avant de se redresser et d'aller quérir des nouvelles. Elle fut ravie de voir qu'ils étaient parvenus à venir à bout des créatures rampantes. Elle entendit également de nombreuses rumeurs sur les grands pouvoirs que Gandalf avait déployés pour repousser leurs ennemis. Elle aurait presque regretté d'avoir raté cela, si elle n'avait pas eut trop conscience que la bataille était loin d'être finie. Elle verrait encore suffisamment de chose avant que le jour ne s'achève. Et si la fatigue ne pouvait s'emparer de son corps, son esprit avait été sévèrement éprouvé par les derniers évènements. Elle resta donc à l'écart, assise contre un petit muret afin d'éviter la foule et de ne pas s'appuyer sur la plaie qui s'étirait dans son dos. Elle aurait pu demander à quelqu'un d'autre de vérifier son état, mais la douleur avait suffisamment reflué pour devenir tolérable et puisqu'elle ne l'handicapait pas, ce n'était pas vraiment une priorité. De plus il devint vite évident pour la jeune elfe que rester ainsi les bras croisés était une mauvaise idée et elle alla donc prêter mains forte à tous ceux qui s'appliquaient à venir en aide aux blessés les plus graves qui n'avaient pas pu être transportés.

Quelques minutes plus tard, la contre offensive décidée par le conseil était prête à être lancée. Ils se tenaient tous là, prêt pour cette dernière ligne droite, prêts à ouvrir le chemin vers la victoire. Ellerina était prête aussi, sa flèche caressant délicatement sa joue, frétillant dans sa main comme impatiente de siffler à travers les airs et pourfendre chaque orc qui aurait eut l'audace de se trouver sur son chemin. Le discours résonna à travers les murs d'albâtre, puis le son du cor, profond et puissant, faisant vibrer ses entrailles et celles de chaque combattant du frisson de l'excitation. Puis la cavalerie chargea dans un véritable tonnerre, une tempête qui se ruait sur ses adversaires, grave, si forte qu'on la ressentait avant de l'entendre, ne leur laissant pas la moindre chance. Ellerina enchaina les tirs, sans discontinuer, nombre de ses projectiles se perdirent dans le bouillonnement des combats, d'autres touchèrent néanmoins leurs cibles. Elle ne fut certainement pas de celle qui fit le plus de dégât parmi les rangs d'Angmar, mais les quelques ennemis qu'elle put abattre vinrent grossirent les rangs des morts qui s'entassaient dans les grandes allées auparavant pullulantes de vie, lui laissant un sentiment de satisfaction profonde.
 

lancer de dés:
 

Alors qu'elle se tenait parmi les autres archers, un cri strident et étourdissant retentit à nouveau, ce cri si froid et si mauvais qui glaçait le sang et semblait galvaniser les immondes suppôts du mal qui résistaient à leur offensive. Elle fixa la créature surplombant les combats. Elle avait rarement si viscéralement ressentit la terreur. A cet instant une voix familière vint caresser son esprit. Puis d'autres souvenirs se bousculèrent, celui d'un regard froid et céruléen emplie d'une seule envie: tuer. Elle sentit quelque chose se révolter en elle. Elle refusait de laisser cette peur dicter ses actes. Elle sut ce qui lui restait à faire lorsque son regard se posa sur le fils d'Evranï, se battant avec hargne à quelques pas devant-elle. Elle s'était tenue sur le champs de bataille jusqu'à son dernier souffle. Ellerina savait qu'elle n'avait pas tremblé, pas reculé. Elle n'avait peut-être pas sa force, peut-être pas le même courage et la même grandeur. Mais tout ce que son amie lui avait appris était resté gravé en elle. Grâce à cela. Elle savait ce qu'il lui restait à faire. S'écartant d'un geste brusque du reste du rang, elle enflamma l'une de ses flèches et d'un saut parfaitement maîtrisé, grimpa sur un perchoir un peu à l'écart. C'était sans nul doute un geste dérisoire, mais si cela avait une chance de marcher, il aurait été ridicule de ne pas la saisir. Pas de magie, juste une flèche et une flamme. Une seule chance. Elle tendit la corde, expira lentement. Lâcha.

lancer de dés:
 

La flèche fendit l'air comme un oiseau de proie et vint se ficher dans le capuchon noire de la créature qui poussa un hurlement si puissant qu'elle manqua de peu d'en perdre l'équilibre. Elle la vit s'enflammer, flamboyant comme une torchère dans le ciel avant de disparaitre derrière l'horizon. Elle en resta stupéfaite un bref instant avant qu'un sourire carnassier ne vienne étirer ses lèvres purpurines. Ils allaient gagner cette bataille.








Dernière édition par Ellerina le Mar 15 Mar - 21:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 104

Date d'inscription : 03/07/2015

PNJ
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Mar 15 Mar - 19:57

Le membre 'Ellerina' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'SIX FACES' :


--------------------------------

#2 'OUI/NON' :


--------------------------------

#3 'SIX FACES' :


--------------------------------

#4 'OUI/NON' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eriador
avatar
Oneborn
Feat : Clive Standen


Messages : 153

Date d'inscription : 03/01/2015

Eriador
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Mar 15 Mar - 20:23



All Along The Watchtower

Oneborn avait peut-être échappé une fois aux puissantes mâchoires du monstre, mais le drake ne cessait ses assauts. La sombre pupille du monstre semblait à présent voir uniquement le géant dúnadan. Et le moment fatidique arriva tel que l’éclair qui pourfend le ciel, sans qu’on ne s’y attende. Alors que le géant esquivait les crocs du monstre, il ne vit pas les griffes le faucher. S’enfonçant profondément entre ses côtes, les griffes rouges de sang du monstre eurent raison de la résistance du géant.

S’écroulant sur le sol, Oneborn gisait là dans une mare de sang. Et malgré la grande perte de sang, le dúnadan ne voulait pas s’avouer vaincu. Il aurait pu tout lâcher et sombre dans l’inconscience, il devait rester éveillé, la peur de mourir augmenté chaque seconde, comme pour se donner du courage, il resserra l’emprise qu’il avait sur le manche de son arme. Sa vision commençait à se voiler, chaque seconde était un calvaire, mais il tenait bon. Il voyait des mouvements flous autour de lui, le drake s’était sans nul doute désintéressé de lui, il vit une silhouette combattre le monstre et quelques secondes plus tard ce dernier vint rejoindre ses frères par-delà la mort.

Le combat était fini, mais le rôdeur avait le sentiment que le monstre n’avait pas totalement manqué son œuvre, il allait mourir ici sans pouvoir rien faire. Sentant une main se posait sur lui, et quelques mots elfiques prononcés, le rôdeur sentit un regain de vigueur l’envahir et il aperçut alors le visage d’Elladan au-dessus de lui. Accrochant le bras de l’elfe, le rôdeur parvint à se hisser à sa hauteur et soutenu par son allié, ils réussirent à rejoindre les portes pour ce mettre enfin à l’abri.

Reposant sur un lit de camp, le rôdeur avait été dépossédé de ses armes et son armure. Sa chemise en lambeau lui avait été retirée ; à présent reposait sur ses plais du tissu à présent imbibé de sang. Il reçut rapidement la visite de son ami et chef. Aragorn parvint à le soigner grâce à des plantes elfique et très vite le guerrier dúnadan se senti mieux. Aux paroles de son ami, le géant afficha un sourire chaleureux et se leva. Mais ce ne fut vraiment qu’au début de la charge que le guerrier se sentit réellement mieux. La douleur était certes toujours là, mais au moins il pouvait tenir son épée sans tremblement.

Quand le moment fut venu, il se trouvait derrière Aragorn et Gandalf aux côtés d’Halbarad. Sur le dos de son fidèle destrier : Halid. Arborant une nouvelle cotte de maille en dessous d’une armure de cuir. Armé d’une lance et de son épée courte, le rôdeur était prêt.
Lorsque les guerriers chargèrent, la cavalcade fut phénoménale. La réunion des peuples libres attaquant l’ennemi fut un véritable carnage. De son côté Oneborn, malgré sa blessure réussit à abattre quelques ennemis, mais la douleur qu’il ressentait l’empêcha d’être réellement efficace.

lancer de dés:
 




Dernière édition par Oneborn le Mar 15 Mar - 22:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 104

Date d'inscription : 03/07/2015

PNJ
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Mar 15 Mar - 20:23

Le membre 'Oneborn' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'OUI/NON' :


--------------------------------

#2 'SIX FACES' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rohan
avatar
Éomer
Feat : Jamie Campbell Bower


Messages : 49

Date d'inscription : 28/12/2015

Rohan
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Mar 15 Mar - 20:51


Il voltigea. Éomer n’avait jamais envisagé de se battre un jour contre un dragon, aussi petit fut-il… La bête l’avait attrapé du bout des dents par la lanière de cuir qui cernait son armure et il avait du se cramponner de toutes ses forces pour ne pas finir pulvérisé contre un mur ou même le sol. La danse sur le nez du dragon lui sembla durer une éternité. Accroché aux aspérités crochues du lézard géant, ses alliés, dont l’archer elfique Elladan, faisaient attention de ne pas le toucher lui par erreur, et vraiment, il leur avait été sincèrement reconnaissant pour ça. Rien n’était plus désagréable que de prendre une flèche mal placée, d’autant plus d’un ami. Le rohirrim attrapa avec difficulté une dague à sa ceinture et d’un coup sec, il trancha au moment opportun la bride de cuir, le libérant de cette danse infâme qui lui avait presque donné envie de vomir. Il retomba sur ses pieds -un brin de chance et beaucoup d’adresse n’est-ce pas- et la vibration du choc avec le sol ranima la douleur de la lacération à son épaule... et sa colère.

DERNIER TOURS AZY ME CASSEZ PAS LES ///////BIIIIIIIIIIIIIIP////////- 1:
 

Le jeune homme était bien trop fier et tenace pour renoncer face à un combat, quel qu'il soit. Il esquiva un coup de queue en se baissant en avant, un coup de patte en roulant sur le sol. De la lame, il frappa la cuisse de la bête, la harcelant tandis qu'elle tournait sur elle-même, tentant de saisir l'insaisissable. Écumant de rage, la créature ne pensait plus qu'à déchiqueter cet avorton. Enfin, l'humain s'arrêta dans son champ de vision, accroupi, il lui tournait le dos. A peine eut-il le temps de se relever que le dragon ouvrit grand sa gueule dans le but d'attraper sa tête, or le rohirrim passa son épée au-dessus de sa tête, l'acier protégeant son maître dans un crissement violent. La bête rugit de colère et de frustration. Éomer fit volt-face et dans le même élan, le dragon réitéra son attaque se ruant sur le mortel toutes dents dehors. Dans un mouvement dans lequel Éomer plaça toute sa force, son bras auréolé d’ire planta Gúthwinë dans sa gueule, la pointe de la lame épaisse explosant la boîte crânienne de la bête dont les yeux se révulsèrent avant que la vie en eux ne s’éteigne.

Un pied dans la mâchoire de l’écailleux, il retira son arme avec un certain effort avant de hausser subrepticement ses sourcils. Il se baissa pour ramasser un objet à la couleur ivoire qui brillait sous les lueurs des torches et de la lune. Une dent ! Le dragon avait dû la perdre lorsqu’elles avaient rencontré son arme… Ainsi la ramassa-t-il, prévoyant d’en faire cadeau à quelqu’un… de spécial.

DERNIER TOURS AZY ME CASSEZ PAS LES ///////BIIIIIIIIIIIIIIP//////// - 2:
 

Les combats continuèrent, plus sauvages encore. Mais malgré le fait que les hommes devaient abandonner le premier niveau de la cité, les hordes passaient impitoyablement par leurs lames et leurs traits. Une fois les portes closes, ils ne purent s’échapper que par le biais de cordes lancés du niveau supérieur. Une fois en sécurité derrière les épaisses parois rocheuses qui servaient de murs, il peut enfin respirer à nouveau. On proposa de le soigner pour le soulager un peu -car sa blessure à l’épaule n’était vraiment pas belle à voir- mais il refusa. Peut-être était-ce de l’orgueil mal placé mais le fils d’Eomund savait que la bataille n’était pas terminée mais la souffrance éveillait sa haine et de sa haine il aurait encore besoin.

Auprès des Seigneurs il tint conseil, remplaçant son cousin. Pour sa plus grande joie, il fut décidé que l’on se servirait de la cavalerie comme vaste contre-offensive. Autant dire que le guerrier avait déjà le feu au bout des doigts rien que d’y penser. Sur sa jument, son arme à la main, il serait invincible et la répugnante marmaille d’Angmar n’aurait qu’à fuir ou à périr, écraser sous les sabots de son cheval ou pulvériser par Gúthwinë.

DERNIER TOURS AZY ME CASSEZ PAS LES ///////BIIIIIIIIIIIIIIP//////// - 3:
 

Lorsque tout fut prêt, on vient le trouver pour lui annoncer que Théodred allait vivre. Le jeune Seigneur d’Aldburg se senti, lui aussi, revivre. L’âme apaisée, il put entendre le discours d’Aragorn en lui prêtant une oreille attentive, déjà enfiévré par le combat à venir. La main levé, il reprit les mots du rôdeur, les siens l’imitant avec rage. Pas une once de peur dans leurs yeux. Si le soleil devait ne pas se lever pour eux, ils épouseraient la nuit sans honte, l’épée dans une main et le coeur noir encore battant d’une calamité dans l’autre.

Ils s’élancèrent, les portes du second niveau de la forteresse de Fornost s’ouvrant sur une vermine décontenancée tandis que le cor des Hommes d’Eriador résonnaient à leur en faire exploser la tête. Les chevaux écrasèrent tout sur leur passage, l’armée rohirrim taillant en pièce tout ce qui se présenta à elle, aux côtés de leurs alliés. Une masse d’épées et de flèches explosa, trucidant les êtres inférieurs, en débandade. Éomer n’eut aucune pitié et dans ses yeux brûlait une haine sans peur qu’aucun ennemi ne souhaitait affronter.




Dernière édition par Éomer le Mer 16 Mar - 17:51, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 104

Date d'inscription : 03/07/2015

PNJ
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Mar 15 Mar - 20:51

Le membre 'Éomer' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


#1 'SIX FACES' :


--------------------------------

#2 'SIX FACES' :


--------------------------------

#3 'SIX FACES' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Saison 1] All Along The Watchtower

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Saison 1] All Along The Watchtower
» LA C N E UNE VACHE A LAIT EN TOUTE SAISON !
» saison, l'automne : gratin de poires au roquefort
» SG-Universe, saison 1 [SPOILERS]
» Stargate Atlantis saison 5: le casting

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques d'Arda :: Fornost-