Topsites
Égaré dans ce vaste monde ?

Ici vous trouverez l'ensemble des sujets les lieux, l'histoire et tout ce qui peut être utile au jeu.


 

Partagez | 
 

 [Saison 1] All Along The Watchtower

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Feat : Billy Boyd


Messages : 170

Date d'inscription : 12/01/2016

Eriador
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Mar 15 Mar - 21:24



All Along The Watchtower
Aragorn ; Ellerina ; Eomer ; Legolas ; Oneborn ; Peregrin Touque ; Theodred



Spoiler:
 

La fureur des orques déferlait contre les portes, les hommes, les nains et les elfes constituaient le dernier rempart de la cité contre la malveillance d’Angmar, la lutte était partout, violente et sanglante, mais l’espoir des hommes résistait à la main des orques et à l’engeance malveillante du roi des neuf spectres. Pippin avait vu, les vagues de l’armée ennemie, s’écraser, creuser dans leurs défenses, enhardie par une force étrange, il s’était jeté à son tour dans la bataille, brandissant sa fronde. Il avait perdu son épée dans l’entre-jambe d’un troll et cela n’était pas grave, parce qu’il ne savait pas vraiment se battre à l’épée de toute façon et qu’il s’était contenté jusque là de mouliner au hasard. Mais la route regorgeait de pavés brisés et de galets pointus qu’il lançait avec sa fronde sur l’ennemi, il avait bien compris plus tôt que les pierres ne blessaient pas la peau dure des grands orques, mais quand il arrivait à les frapper au visage ou à la tête, il pouvait leur faire perdre l’équilibre et même leurs crever les yeux.

C’est de cette façon qu’il avait tué un orque avec Ellerina, il renouvela l’expérience, en réussissant à rendre aveugle deux orques, l’un fut abattu par un trait elfique et l’autre par la hache d’un jeune nain impétueux qui décapita nombre d’orques dans la bataille. Sa petite taille lui avait permit de passer inaperçu et de se faufiler entre les lignes de combat, quand soudain il fut saisit à la cheville, il se retourna et aperçu la créature immonde, l’orque qui l’avait attrapé le fit tomber avant de ramper sur lui, Pippin se débattit, essayant de s’échapper de la prise de l’orque, mais la mort avait doué la créature d’une force extraordinaire. L’orque avait les doigts serrés sur son épée, il la brandit au-dessus de Pippin qui écarquilla les yeux, ses mains cherchaient frénétiquement une arme, quelque chose pour se défendre, il se dressa avant que l’orque n’ait eu le temps d’abaisser son épée et de le frapper, et mordit dans son poignet, le goût et l’odeur de la chair orque était de mille façon bien pire que les blessures que le grand orque lui avait infligé, mais son ennemi lâcha son épée et desserra sa prise permettant à Pippin de se défaire. Il roula et se dégagea difficilement, se débattant et glissant comme un serpent, il rampa pour s’échapper, l’orque attrapa ses pieds et le retint fermement par les jambes, il tâtonna dans l’obscurité et ses doigts se coupèrent sur la lame d’un poignard, il enroula sa main autour du manche et se retourna, d’un geste rapide il trancha la gorge de l’orque, une gerbe de sang jaillit de la peau sombre et éclaboussa le visage de Pippin. Le corps convulsa et trembla, avant de retomber lourdement sur Pippin qui glissa sur le côté avant d’être enseveli.  

Étendu sur le sol, fatigué et effrayé, Pippin tourna ses yeux vers le ciel, et pendant l’espace d’un instant, il oublia le bruit tout autour de lui, il était à nouveau dans la Comté, étendu sur un tapis d’herbes fraîches, derrière Sous la Colline, avec ses cousins, Merry et Frodon, le vent caressait ses boucles, il portait les murmures des chouettes, elles parlaient dans les arbres, au-dessus d’eux le ciel était constellé d’éclats d’étoiles argentées. Le ciel était noir et rouge de sang. Soudain, une lumière blanche chassa les ténèbres, Pippin regarda la lumière sans comprendre, une seule pensée le traversa, suivie par une terrible angoisse. Un instant plus tard, il sentit quelqu’un l’attraper et le relever, il cligna des yeux et leva son regard pour voir un elfe au-dessus de lui. L’elfe vit le hobbit blessé et effrayé, il lui parla doucement, mais le jeune garçon ne semblait pas l’entendre, l’horreur des dernières heures qu’il venait de vivre l’avait frappé et avait paralysé son esprit et son corps. L’elfe le tira doucement par le bras et l’emmena en sécurité loin du champ de bataille, il le laissa avec les autres blessés légers et retourna chercher des blessés à la porte. Personne ne s’occupa de Pippin, il y avait trop de blessés grave et personne ne prêtait attention au hobbit blessé. Au bout d’un moment qui lui parût très long, quelqu’un vint le chercher, pour le mener devant le seigneur des rôdeurs du nord.

Il pensa trop tard que le messager s’était sans doute trompé de Touque et que le seigneur voulait sûrement s’entretenir avec le Thain, et non avec le jeune garçon. Mais quand l’homme parla, il l’impressionna tant que Pippin n’osa pas répondre et lui avouer qu’il s’était trompé de hobbit. L’homme se présenta sous le nom d’Aragorn fils d’Arathorn, mais Pippin ne connaissait pas d’Arathorn. Il lui demanda son nom et il lui répondit d’une voix tremblante qu’il se nommait Peregrin Touque des Grandes Fosses, mais que généralement les gens l’appelaient Pippin. Toujours certain que l’homme ne voulait pas le voir lui mais son père, il fut très surpris de l’entendre le féliciter, Pippin ne savait pas très bien pourquoi on le récompensait, ni quels actes héroïques exactement il avait accompli, mais il rougit jusqu’aux oreilles et son corps se rempli de chaleur. Son sourire s’effaça un peu quand il vit cependant l’air grave d’Aragorn, il recula légèrement son corps, effrayé par ce que voulait lui demander le seigneur, il fut soulager qu’Aragorn ne lui demande pas de retourner se battre contre les orques, il hocha la tête et quitta le seigneur pour s’acquitter de sa nouvelle mission.

Escorté par Elborn, le hobbit suivit l’homme à travers le second niveau, jusqu’à la citadelle, il le guida à travers le palais, jusqu’à la tour, là ils montèrent les escaliers, l’ascension dura plusieurs minutes, Pippin était très fatigué mais l’excitation lui avait redonné un sursaut d’énergie. Il perdit le compte des marches, enfin ils arrivèrent au sommet de la tour. De là-haut, ils pouvaient voir les champs noirs des orques se profiler sur l’horizon, illuminé de centaines de torches qui brillaient faiblement dans l’obscurité. Pippin tourna son visage vers Elborn, l’homme posa une main réconfortante sur l’épaule du jeune garçon.

« Voici venu l’heure, allez, Pippin ! Pour le monde libre ! »

Pippin lui sourit faiblement. Une clameur s’éleva de la ville, le grondement puissant du cor fit vibrer les murs et le coeur des hommes dans lesquels il influa le courage et la force, tandis que l’ennemi tremblait de peur, le son puissant du cor se répercuta dans les montagnes et dans la plaine et jusqu’à Bree et dans la Comté on entendit résonner le cor de Fornost.


Dernière édition par Peregrin Touque le Mer 16 Mar - 2:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 104

Date d'inscription : 03/07/2015

PNJ
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Mar 15 Mar - 21:24

Le membre 'Peregrin Touque' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'SIX FACES' :
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 9

Date d'inscription : 03/07/2015

PNJ
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Mer 16 Mar - 21:31

SAISON UNE




Aragorn ; Ellerina ; Eomer ; Legolas ; Oneborn ; Peregrin Touque ; Theodred

Je voyais à mes côtés les races de la Terre du Milieu s’unir dans une charge fantastique. Les engeances de Sauron avaient tout fait pour nous détruire mais à l’appel de leurs Seigneurs, tous s’étaient révoltés contre le sort qui nous menaçait. Et cette nuit d’hiver fut particulièrement terrible. Je voyais des hommes, des nains et des elfes couverts du sang noir des orques. Le Seigneur de Fornost, Aragorn menait l’assaut avec une ardeur incroyable. Cet instant serait ancré dans sa légende comme le jour où il a mené son peuple à la guerre, où il a fait renaître de vieilles alliances, où il a repoussé les forces de l’Angmar et par delà du Mordor.
Glamdring faisait des ravages parmi les rangs de l’ennemi et Elrond qui se tenait à mes côtés éradiquait les orques de façon chirurgicale. Les elfes causaient de grands ravages mais que dire alors des fiers cavaliers du Rohan. S’ils avaient déjà prouvé leur valeur plus tôt, les rohirrim baignaient dans leur élément et taillaient en pièce les lignes de défense que les séides du Roi Sorcier tentaient vainement de leur opposer. Le pire pour eux venait après la cavalerie. Désorganisés et plus morts que vifs, les engeances du mal entendaient les cris rageurs des nains, derniers sons avant que les haches ne fendent leurs crânes.
Mais le Roi Sorcier était toujours là et tentait de réorganiser ses troupes. Je vis qu’autour de lui se regroupait une garde parmi ses guerriers les plus forts et les plus malins. Je craignis un instant qu’ils ne soient capables de repousser notre charge car si nous nous faisions stopper, le cours de la nuit en serait changé définitivement. C’est alors qu’une elfe de Mirkwood s’éleva par delà la mêlée. J’ignore si elle avait conscience de la stratégie de l’ennemi mais je la vis décocher une flèche enflammée dans la direction du maître d’Angmar… avec une réussite parfaite.
Le Spectre s’enflamma alors dans un cri effroyable. Si d’ordinaire les sons qui émanaient de cet être terrorisaient ceux qui les entendaient, celui-ci ne fit que renforcer le coeur des défenseurs de Fornost… et briser le peu de courage des créatures maléfiques. Le cri s’arrêta net, le Nazgûl s’était volatilisé. Je savais qu’il reviendrait car la Mort ne l’avait pas fauché. Mais cet instant signifiait la fin de la bataille de Fornost.
D’un mouvement aussi brusque qu'inconscient, les orques et trolls survivants firent demi tour et prirent la voie de la fuite. Les cavaliers furent alors définitivement dans une position de force et le massacre se poursuivit. Nous poursuivîmes les forces d’Angmar jusque dans la plaine qui s’étalait sous les murailles de la Citadelle. Là, les ennemis furent mis à mort sans la moindre pitié et bien peu parvinrent à nous échapper. La soleil se leva alors sur un paysage de désolation. Nous stoppâmes nos montures, conscients d’en avoir fini avec cette terrible nuit. Devant nous, sur la plaine s’étalaient plusieurs milliers de corps d’orques. Nous entendions de la cité, venir les cris des quelques survivants débusqués par les nains. La bataille était terminée… mais pas la guerre.

Deux journées passèrent à Fornost qui bouillait d’une activité incessante. Des cavaliers quittèrent la citadelle afin d’aller prévenir les peuples libres des évènements de la nuit. Au premier niveau, les valides se chargèrent d’une activité nécessaire : le nettoyage. En effet, les corps jonchants le sol étaient si nombreux qu’il fallait agir rapidement afin d’empêcher que les dépouilles ne se décomposent, risquant de créer des épidémies. Mais à l’image de leur chef Aragorn, les dúnedain travaillèrent d’arrache-pied. Ils furent aidés principalement par les nains qui se chargeaient de mener à l’extérieur les corps des orques. Devant la cité avait été dressé trois immenses bûchers d’où s’élevait une fumée noire au fur et à mesure que les cadavres ennemis alimentaient le foyer. Il fallut une journée et une nuit entière afin de faire disparaître tous les cadavres.
Dúnedain et rohirrim eux, rassemblaient les dépouilles des hommes, elfes et nains tombés au combat. Les corps furent rassemblés, deux cent dix sept au total et tous furent disposés sur des tables funéraires de fortune, faites de bois. Le second jour, nombreux furent ceux venant se recueillir auprès des dépouilles. Pour certains, ils étaient des proches, pour d’autres ils étaient simplement les héros qui leur avait permis de continuer à vivre. Quelque soit la raison, aucun ne fut ignoré. Au milieu de l’après midi, le second jour, Les corps furent menés au nord de la Cité. Là où avaient été prévus d’immenses jardins, Aragorn avait décidé, en compagnie de ses conseillers Halbarad et Oneborn, d’y installer un immense cimetière où trônerait une statue commémorant cette bataille et le courage des défunts.
Durant plusieurs heures et races après races, les corps furent menés vers leur dernière demeure où ils furent inhumés en présence de la majorité des habitants de la cité. Tour à tour les coutumes elfiques, naines, rohirrim puis dúnedain accompagnèrent l’âme des guerriers vers leur éternel repos. Les Seigneurs des peuples présents avaient accepté la proposition de l’hériter d’Isildur car ils étaient conscients qu’il leur serait impossible de transporter les corps des leurs car le temps leur manquait. Nombreuses furent les larmes qui vinrent purifier le sol ensanglanté de Fornost alors que les oraisons funèbres étaient successivement prononcées par Elrond, Círdan, Gloín, Theodred et finalement Aragorn. Parmi les Seigneurs, seul Legolas fut épargné de ce terrible fardeau car aucun des siens, peu nombreux lors de la bataille n’était tombé. L’hommage terminé, tous retournèrent dans la ville afin de terminer leur ouvrage et de préparer la cité aux célébrations qui se dérouleraient à la tombée de la nuit.

Cependant, tous ne purent se joindre aux travaux titanesques qui marquaient inexorablement la fin d’une bataille. Nombreux étaient les blessés nécessitant une assistance rapide. La maison de guérison fut donc délaissée en dehors des cas les plus graves et pour les sommités présentes. Le second niveau de Fornost, le Fort vit alors le ballet des soigneurs et infirmières. Jour et nuit ils se relayèrent afin de soulager les blessés. Leur talent était tel que très peu succombèrent à leurs blessures et la maison de guérison fut le témoin de véritables miracles. Il est dit qu’Arwen ramena à la vie un dúnadan ayant expiré son dernier souffle, mais également que les hobbits furent de précieux assistants, leur joie de vivre soulageant de nombreux maux.
Le second jour approchant de son terme, leur ouvrage devint moins intensif. Seuls les blessés les plus graves nécessitaient encore de l’attention plus que de réels soins. Dame Arwen put alors rejoindre celui qu’elle avait choisi et je la vis s’en retourner au Palais en compagnie de l’un des plus illustres héros de cette bataille. De mon côté, je m’en fus pour préparer une petite surprise aux habitants et aux hôtes de Fornost. Ils le méritaient grandement. Alors que je partais afin de m’isoler, je vis plusieurs hommes transporter la dépouille d’un drake. Ils m’indiquèrent que le Conseil de Fornost leur avait donné cette tâche car il souhaitait étudier la carcasse de ce nouvel et terrifiant ennemi. Je souris en pensant que cette décision était emplie de sagesse. Je pus enfin m’isoler.

La lumière du jour diminuait lentement lorsque je quittai ma tente afin de rejoindre le Fort. Le nettoyage du premier niveau n’étant pas totalement terminé, il avait été décidé que les célébrations auraient lieu au second palier de la citadelle. Lorsque je m’y fus enfin rendu, je sentis l’odeur de la viande grillé. Mon ventre émit un son caractéristique qui me rappela que je n’avais rien avalé depuis les festivités ayant précédé la bataille. De nombreuses tables avaient été dressées et chacun avait trouvé sa place. Je me dirigeai alors vers ce qu’il était convenable de nommer la table d’honneur.
Chef de cette tablée, Aragorn se trouvait en son centre. Arwen se trouvait sur sa droite et Halbarad sur sa gauche. Parmi les invités de marque se trouvait également Legolas et Dame Ellerina pour les elfes de Mirkwood ; le Thain de la Comté et son fils, le jeune Peregrin ; Elrond de Fondcombe accompagné de ses fils et de Glorfindel ; Círdan des Havres Gris ; Gloín et son fils Gimli ; le dúnadan Oneborn et les rohirrim Theodred, remis des ses blessures, et Eomer parmi les invités les plus marquants.
Aragorn se leva pour m’accueillir. Vraisemblablement je fus le dernier à me joindre aux cérémonies mais personne n’osa me dire que j’étais en retard. Après tout, cela était impossible pour un magicien car il se présentait toujours le moment venu. Je m’installai ainsi aux côtés d’Elrond qui me gratifia d’un sourire que je lui rendis de bonne grâce.

Le repas se déroula dans une joie calme. Les nains furent parmi ceux qui mirent le plus d’ambiance, riant avec force et trinquant sans interruption avec ceux qu’ils croisaient. La bataille et les morts étaient encore en mémoire et la fête avait plus des allures de célébration commémorative. Mais sur les visages s’affichaient de nombreux sourires car malgré les pertes nous savions tous que nous venions de mettre à mal le plan de l’ennemi.
Alors que le repas se terminait, Aragorn se leva et vint se porter sur une petite estrade qui se trouvait à proximité de la table où nous nous trouvions. Rapidement le silence se fit et tous les regards se tournèrent sur l’héritier d’Elendil. “Mes amis… mes amis. Avant toute chose je vous remercie d’être présent ce soir.” débuta t’il. “Il y a quelques jours nous festoyions afin de fêter Fornost. Mais l’ennemi ne l’entendait pas ainsi et une armée s’est présentée à nos portes. Unis, les hommes, les elfes, les nains et les hobbits se sont dressés face aux forces reconstituées de l’Angmar. Unis, nous les avons repoussés et vaincus !” dit il sous les vivats des convives. “Une nouvelle fois mes pensées vont vers ceux qui ont donné le tribut le plus élevé pour que nous puissions être réunis en cet instant. Aux morts !” poursuivit il en levant son gobelet pour le vider d’un trait, imité par l’ensemble des invités qui virent leur gobelet et pinte se remplir aussi rapidement. “Mais nous devons également, afin de célébrer nos défunts, bénir ceux qui sont restés vivants. Mes amis, mes frères d’armes, je trinque à votre santé. Que votre vie soit longue !!!” conclut il en buvant d’un trait son vin.

Je me levai alors, rejoignant la tente où j’avais entreposé ma surprise. J’en sortis plusieurs fusées. Le feu d’artifice débuta alors. Les premières explosions furent, comme souvent accompagnées d’applaudissements et de cris d’extase alors que les bouquets colorés illuminaient le ciel étoilé. Mais mon oeuvre n’avait pas porté sur ces premières fusées. Ainsi, une nouvelle déflagration fit apparaître elfes, nains et hommes réunis, armes aux poings faisant face à une sombre menace. La suivante explosion vit l’apparition d’un drake. J’entendis ici et là des cris d’effroi mais, avec un peu de retard la dernière partie s’illumina, dévoilant deux hommes que l’on pouvait identifier comme le Capitaine du Rohan et l’Héritier d’Elendil et qui vinrent trancher le monstre. La suite représenta un jeune hobbit soufflant dans un cor. J’avais mêlé à l’image le son puisque le cor de Fornost retentit au même instant. Enfin, la dernière fusée vint représenter la charge de la cavalerie. Une cavalière sembla s’extirper du groupe et on put la voir décocher une flèche qui alla se loger et enflammer une ombre dans le ciel. Puis le bouquet final arriva en une myriade de couleurs et deux cent dix sept explosions. J’eus un sourire satisfait alors que je rejoignis ma place. Aragorn me lança un clin d’oeil amusé et la musique débuta. Je vis alors hommes et femmes se lever et commencer à danser. Cette nuit serait longue et douce au coeur…


Point sur la situation


This is the end ♫
Et voila mes amis, c’est terminé pour ce premier event des Chroniques d’Arda !

Je tiens une nouvelle fois à vous remercier pour votre participation. Être votre maître du jeu a été un véritable plaisir et vous lire un régal. Bravo à vous pour ce beau moment de jeu, le premier d’une longue série !

Le victoire est votre et je vous invite à poursuivre les festivités à la suite de ce post. Ainsi, en attendant la mise à jour prochaine du forum, ce sujet restera ouvert et libre au rp (sans restriction). Je vous invite donc à vous y amuser, à y fêter la victoire.

Concernant la mise à jour, elle interviendra vers la mi-avril. Lorsque vous verrez le forum en maintenance, vous saurez que nous y sommes. Durant le temps qu’elle soit effective, nous vous conseillons de terminer vos rp et quêtes en cours car le contexte va évoluer tout comme vos personnages.

Toutefois et pour vous faire patienter jusque la mise à jour, voici déjà un petit aperçu des avancées pour vos personnages.

Aragorn, ton nom est associé à la victoire et ta renommée grandit encore en Terre du Milieu. Tu as reçu les émissaires avant leur départ et les a chaleureusement remerciés pour leurs soutiens. En outre, tu nommes officiellement Oneborn en tant que Gouverneur de Fornost.

Ellerina, tu as mis le feu au Roi Sorcier, ton Roi sera fier de toi. Tu es reçue par Aragorn en compagnie de Legolas avant votre départ pour Mirkwood.

Eomer, le Rohan peut être fier de toi. Theodred et tes hommes conteront ton combat contre le drake et Eomer devient un combattant dont le nom est connu au delà du Rohan.

Legolas, tu t’es battu avec vaillance. Ellerina et toi quittez Fornost avec le sentiment du devoir accompli et les remerciements d’Aragorn. Thranduil sera à coup sûr fier de son fils.

Oneborn, tu deviens donc le Gouverneur de Fornost et Aragorn te présente à tous les émissaires ainsi. Pour les dúnedain, tu auras prouvé une nouvelle fois ta valeur au combat, te battant malgré les blessures.

Peregrin, Aragorn te reçoit en privé. Au cours de cette entrevue il félicite encore ton courage. En cadeau il t’offre une épée courte de belle facture. Tu auras beaucoup de choses à raconter à ton cousin Frodon à ton retour en Comté.

Tout ceci n’est qu’un avant goût de la mise à jour.

Voila, c’est tout pour cet event en ce qui me concerne. Une nouvelle fois merci à vous, j’ai été très fier de jouer en votre compagnie. Si vous avez la moindre question, le staff se tient à votre disposition.

Amour, gloire et poney

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MessageSujet: Re: [Saison 1] All Along The Watchtower   Aujourd'hui à 5:34

Revenir en haut Aller en bas
 

[Saison 1] All Along The Watchtower

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

 Sujets similaires

-
» [Saison 1] All Along The Watchtower
» LA C N E UNE VACHE A LAIT EN TOUTE SAISON !
» saison, l'automne : gratin de poires au roquefort
» SG-Universe, saison 1 [SPOILERS]
» Stargate Atlantis saison 5: le casting

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Chroniques d'Arda :: Fornost-